Opération Tonnerre (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Opération Tonnerre
Opération Tonnerre
Auteur Ian Fleming
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman d'espionnage
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre Thunderball
Éditeur Jonathan Cape
Lieu de parution Londres
Date de parution 1961
Version française
Traducteur Françoise Thirion
Éditeur Plon
Collection Nuit blanche no 8
Lieu de parution Paris
Date de parution 1962
Nombre de pages 251
Série James Bond
Chronologie
Précédent Bons baisers de Paris Motel 007 Suivant

Opération Tonnerre (Thunderball) est un roman d'espionnage de l'écrivain britannique Ian Fleming, paru en 1961. C'est le huitième roman où apparaît le personnage de James Bond.

Historique et controverse[modifier | modifier le code]

Le roman est inspiré de scénarios écrits avec Kevin McClory, Jack Whittingham, Ernest Cuneo et Ian Fleming qui ont été développé avec Ivar Bryce pour créer la première adaptation de James Bond au cinéma[1]. Mais le projet ayant des difficultés à se concrétiser, Fleming reprit alors une très grande partie de la trame de l'intrigue pour écrire son roman, sans mentionner le nom de ses collègues (à l’exception de Cuneo). Peu avant la sortie du roman en 1961, Kevin McClory et Jack Whittingham attaquèrent Fleming en justice mais ne réussirent pas à empêcher sa publication. Par la suite, Ian Fleming vendit les droits cinématographiques de la série, dont Opération Tonnerre, aux producteurs Harry Saltzman et Albert R. Broccoli, fondateurs d'EON Productions.

En automne 1963, le cas McClory contre Fleming est entendu à la High Court de Londres. Lorsque que l'affaire se solde, McClory obtient les droits cinématographiques sur le roman Opération Tonnerre et sur tous les scénarios développés dans le cadre du projet de premier film de 007. Fleming conserva les droits littéraires sur le roman mais les éditeurs durent désormais ajouter une mention sur les futures éditions spécifiant qu'il était basé sur un scénario de Kevin McClory, Jack Whittingham et Ian Fleming[2].

Cette décision de justice permit notamment à McClory de produire en 1983 un remake du film Opération Tonnerre intitulé Jamais plus jamais. Par ailleurs, après les Les Diamants sont éternels (1971), EON Productions a choisi de ne plus utiliser le SPECTRE et Ernst Stavro Blofeld (qui apparaissent formellement pour la première fois dans le roman Opération Tonnerre) pour éviter d’éventuels litiges avec Kevin McClory.

En novembre 2013, MGM et Danjaq annoncent qu'ils ont récupéré les droits que Kevin McClory possédait sur James Bond auprès de ses héritiers[3].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Vickers Valiant, l'avion le plus proche du Vindicator

Le roman commence sur un entretien entre M et James Bond. L'agent secret n'est en effet pas au meilleur de sa forme, fumant soixante cigarettes par jour et buvant trop aussi. M l'envoie donc pour deux semaines à la clinique de santé Shrublands. Sur place, il rencontre le Comte Lippe, un membre des Tongs appelé "Eclair Rouge", de Macao. Quand Bond l'apprend, Lippe essaye de le tuer en manipulant une machine de traction vertébrale. Bond est cependant sauvé par une infirmière, Patricia Fearing, avant de piéger son ennemi et de le plonger dans un bain de vapeur, lui occasionnant des brûlures au 2e degré et une semaine d'hospitalisation.

Revenu à Londres, Bond est revenu à son meilleur niveau physique. Il est prêt à agir quand le Premier Ministre reçoit un message d'une organisation appelée le SPECTRE (Service Pour l'Espionnage, le Contre-espionnage, le Terrorisme, les Règlements et l'Extorsion) qui dit avoir volé un V bomber avec ses deux bombes atomiques. Le SPECTRE exige 100 millions de livres sterling, faute de quoi il fera exploser bombes un bien immobilier de l'Ouest d'une valeur équivalente ainsi qu'une grande ville.

Le SPECTRE est dirigé par le grand criminel Ernst Stavro Blofeld, qui est allergique à la défaite. Le Comte Lippe a été envoyé à Shrublands pour superviser un pilote de la Force Aérienne Italienne à l'aérodrome de Boscombe Down, Giuseppe Petacchi. Bien que Lippe ait à moitié réussi, Blofeld le considère comme peu fiable en raison de son affrontement puéril avec Bond. C'est pourquoi il le fait exécuter.

Agissant en tant qu'observateur de la Royal Air Force pour l'OTAN, Petacchi a pour mission, pour le compte du SPECTRE, de détourner en plein vol l'avion contenant les bombes. Ensuite, Emilio Largo (le numéro 1 du SPECTRE pour cette opération) et l'équipage du yacht Disco Volante, tuent Petacchi conformément au plan Oméga.

Les Américains et Britanniques lancent l'Opération Tonnerre pour contrer le SPECTRE et récupérer les bombes. Sur une intuition, M envoie Bond aux Bahamas pour enquêter. Sur place, il retrouve Felix Leiter, qui est à nouveau dans la CIA, à cause de l'Opération Tonnerre (auparavant, il avait quitté la CIA pour devenir détective pour l'agence Pinkerton à la suite de ses mutilations dans Requins et services secrets). Une fois à Nassau, Bond rencontre aussi Dominetta "Domino" Vitali, la maîtresse de Largo et la sœur du défunt Petacchi. Elle vit à bord du Disco Volante, et croit comme tout le monde que Largo organise une chasse au trésor. Pour des raisons qu'elle ne comprend pas Largo laisse sa maîtresse sur terre tandis que lui et ses sbires font leur chasse au trésor en mer. Après avoir eu des rapports sexuels, Bond informe Domino que Largo a tué Petacchi. Il la recrute alors pour espionner Largo. Domino revient au Disco Volante avec un compteur Geiger pour vérifier si le bateau est l'endroit où les deux bombes nucléaires sont cachées. Cependant elle est découverte et faite prisonnière. Largo la torture par le feu et la glace.

Bond et Leiter alertent la salle de guerre de l'Opération Tonnerre de leurs soupçons sur Largo qui leur conseillent de rejoindre l'équipage du sous-marin nucléaire américain "Le Manta" car la date limite de la rançon s'approche. Le Manta poursuit le Disco Volante pour le capturer et récupérer les bombes. Une bataille sous-marine s'ensuit entre les équipages, Bond affronte en ce temps Largo. Bond, désormais très faible de par ses efforts visant à désactiver les bombes, tente de se sauver. Mais Largo le rattrape et le coince avant de l'accabler facilement. Avant que Largo puisse en finir avec Bond, Domino lui tire un harpon dans le cou avec un fusil. Les bombes sont récupérées et Bond passe le reste de l'histoire avec Domino à l'hôpital.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Opération Tonnerre et Jamais plus jamais.

Bande dessinée (1961-1962)

Une bande dessinée d'adaptation a été publiée quotidiennement dans le journal Daily Express et le Syndicated Worldwide, à compter du 11 décembre 1961. Toutefois, le propriétaire du Daily Express, Lord Beaverbrook, a annulé la bande dessinée le 10 février 1962 après que Ian Fleming a signé un accord avec The Sunday Times pour qu'il ait le droit de publier la nouvelle The Living Daylights. Opération Tonnerre fut réimprimé en 2005 par Titan Books.

Opération Tonnerre (1965, film)

En 1965, le film Opération Tonnerre est sorti, mettant en vedette Sean Connery dans le rôle de James Bond. Le film est le quatrième d'Eon Productions avec Albert R. Broccoli et Harry Saltzman en tant que producteurs, Kevin McClory a également été inclus dans l'équipe de production : Broccoli et Saltzman ont fait un pacte avec lui, d'entreprendre une production conjointe d'Opération Tonnerre, McClory devant en retour ne pas faire d'adaptations cinématographiques du roman sur une période de dix ans après la sortie de la version produite par Eon. La première eu lieu à Tokyo le 9 décembre 1965, remportant 141,2 millions de dollars au box-office mondial.

Jamais plus jamais (1983, film)

En 1983, Kevin McClory a fait produire un remake d'Opération Tonnerre : Jamais plus jamais encore une fois avec Sean Connery dans le rôle de Bond douze ans après qu'il l'a quitté. La première du film se déroule à New York le 7 octobre 1983 avec un box-office de 160 millions de dollars.

Warhead

McClory a annoncé à plusieurs reprises son intention de faire des films de James Bond basés sur l'histoire d'Opération Tonnerre. Intitulés James Bond of the Secret Service, Warhead, Atomic Warhead, Warhead 2000 A.D., etc. Ces projets ne se sont finalement jamais concrétisés[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La route vers Opération Tonnerre sur Commander James Bond France.
  2. Warhead sur Commander James Bond France.
  3. EON vs McClory. C’est fini ! sur Commander James Bond France.
  4. Warhead : un projet qui n’en finit pas… sur Commander James Bond France.