Opération Prijedor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Prijedor
Informations générales
Date 18 au 27 février 1942
Lieu Région de Prijedor, à l'Ouest de Bosanska Dubica.
Issue
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Drapeau de l'État indépendant de Croatie État indépendant de Croatie
Yugoslav Partisans flag (1942-1945).svg Partisans
Commandants
Général Bader
Pertes
34 morts
48 blessés
15 disparus
189 morts
13 blessés
16 prisonniers
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Campagne des Balkans

Bataille d'Albanie · Guerre italo-grecque · Invasion de la Yougoslavie · Opération Châtiment · Bataille de Grèce · Opération Abstention · Bataille de Crète


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise

L'opération Prijedor est une opération anti-partisans en Croatie qui eut lieu du 18 au 27 février 1942.

But de l'opération[modifier | modifier le code]

Destruction des concentrations de partisans dans la région de Prijedor, située à l'Ouest de Bosanska Dubica.

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Forces de l'Axe 

Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand

Drapeau de l'État indépendant de Croatie État indépendant de Croatie

Résistance

Yugoslav Partisans flag (1942-1945).svg Partisans

  • 2e détachement des partisans Krajiški (NOP) (3 bataillons)

L'opération[modifier | modifier le code]

Vers la mi-Février, les unités de partisans attaquent, dans la région de Prijedor, plusieurs compagnies isolées, de la 923. Landesschützen-Btl allemande (923e Bataillon de la Défense territoriale). Le général allemand Bader, commandant en Serbie, lance immédiatement une opération afin de secourir ses troupes. Il a recours à une force essentiellement allemande qui est rapidement assemblée dans le voisinage de Bosanska Dubica.

L'opération débute le 18 février contre les partisans qui se défendent avec une telle obstination que les colonnes de secours n'arrivent à atteindre les Allemands encerclés que le 27 février.

Bilan[modifier | modifier le code]

Les pertes sont relativement légères du côté allemand et croate. Ils déplorent 34 tués, 48 blessés et 15 disparus.

Du côté des partisans on compte 189 morts, 13 blessés et 16 prisonniers [1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. selon les Allemands