Opération Paddle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'opération Paddle est une opération militaire menée par les forces alliées pendant la Seconde Guerre mondiale. Les brigades Piron et Princesse Irène, sous les ordres du Néerlando-allemand Bernhard de Lippe-Biesterfeld, y participent grandement. Elle s'est déroulée lors de la bataille de Normandie entre le 17 et le . Elle a pour but de libérer la côte normande entre les plages de débarquement et la Seine pendant que le gros des forces blindées allemandes se bat dans la poche de Falaise.

C'est le 1er Corps britannique qui est chargé de l'opération Paddle avec les troupes aéroportées du 6e Airborne du major-general (général de division) Richard Gale avec les commandos britanniques des 1st et 4th Special Service Brigade, comprenant les « bérets verts » du capitaine Kieffer (les seuls Français ayant participé aux premières vagues du débarquement) qui sont chargés de l'opération après être restés deux mois enterrés dans leurs fox-holes (cagnas). Ils sont appuyées des brigades belge du brigadier (général de brigade) Jean-Baptiste Piron et néerlandaise Princesse Irène sous les ordres du lieutenant-colonel De Ruyter.

À côté de la 6e Airborne, en entrant plus dans les terres, se trouvent les troupes de la 49e West Riding, ensuite la 51e HD et les « Rats du désert » encore plus à droite.

La 6e Airborne[modifier | modifier le code]

1st Special Service Brigade[modifier | modifier le code]

Commandant : brigadier Derek Mills-Roberts

4 commando : Colonel Dawson

6 commando : Colonel Bill Coade

3 commando : Colonel Peter Young

45 Royal Marine commando : Colonel Nicol Gray

4th Special Service Brigade[modifier | modifier le code]

Commandant : Brigadier Leicester

La brigade Piron[modifier | modifier le code]

La brigade Piron suivait au plus près la côte. Le , elle avait atteint Cabourg, le génie stabilisa le pont sur la Dives et le 21, elle libérait Houlgate[1]. En continuant leur progression, guidée par un Houlgatais, elle eut quatre morts en plus de leur guide sur les hauteurs d'Auberville[2]. Le 22, elle faisait son entrée à Blonville-sur-Mer et Villers-sur-Mer, le 23 à Deauville. La Touques est traversée le pour la libération de Trouville-sur-mer et de Honfleur .

La brigade Princesse Irène[modifier | modifier le code]

La 49e Division West Riding[modifier | modifier le code]

Commandant la division : Général Sir Evelyn Hugh Barker (1894-1983)

La 51e Highland Division[modifier | modifier le code]

Commandant la division : Général Thomas Gordon Rennie (1900-1945)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Miocque (1993) p. 80
  2. M. Miocque (1993) p. 81