Opération Nez rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nez rouge.
Logo

L’Opération Nez rouge est un organisme à but non lucratif dont la mission est de valoriser l’adoption d’un comportement responsable dans toutes situations de facultés affaiblies par une approche citoyenne non moralisatrice, en

  • offrant un service de raccompagnement accessible dispensé par et pour la communauté, dont les retombées financières profitent à des organismes locaux dédiés à la jeunesse ou au sport amateur;
  • et en réalisant d’autres programmes de sensibilisation à la consommation responsable et à la sécurité routière.

Description[modifier | modifier le code]

Le service de raccompagnement de l’Opération Nez rouge, offert annuellement durant la période des Fêtes, est confidentiel et gratuit. Cependant, la totalité des dons versés par les utilisateurs du service est remise à des organismes sans but lucratif dédiés à la jeunesse ou au sport amateur. Chaque année au Canada, ce sont 55 000 bénévoles qui raccompagnent près de 80 000 automobilistes et leurs passagers. Ces bénévoles assurent le service de raccompagnement sur la route en formant des équipes de trois raccompagnateurs, mais aussi les services à la centrale de coordination, comme la téléphonie, la répartition ou la formation.

Le service de l'Opération Nez rouge est rendu par la communauté à la communauté. L'organisme responsable de la tenue de l’Opération Nez rouge dans une localité donnée est communément appelé un maître d'œuvre. Cet organisme recueille et conserve 100 % des dons remis par les utilisateurs, pour financer ses activités sportives ou jeunesse. Le Secrétariat national de l’Opération Nez rouge, situé à Québec, s’occupe de coordonner la campagne à l’échelle nationale et offre un soutien constant aux maîtres d’œuvre. 

Historique[modifier | modifier le code]

En 1984, Jean-Marie De Koninck, professeur de mathématiques à l’Université Laval et entraîneur de l'équipe de natation du Rouge et Or, cherchait une façon originale de financer son équipe.

Un jour, à la fin de septembre 1984, il entend des statistiques sur les graves problèmes causés par la conduite avec les facultés affaiblies, dont le fait que plus de 50 % des accidents mortels sur les routes sont causés par des automobilistes qui ont consommé de l'alcool[1].

C'est alors que lui vient l'idée de mettre à contribution ses 25 nageurs et nageuses pour offrir aux automobilistes qui ont pris un verre de trop la possibilité d'aller les reconduire chez eux dans leur propre voiture. Avec la collaboration du Service de police de la Ville de Québec et de la station de radio CHRC, la première Opération Nez rouge se déroulait du 13 au 23 décembre 1984.

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et le Mouvement des caisses Desjardins sont également des partenaires de la première heure de l’Opération Nez rouge.

Depuis ce temps, l’Opération Nez rouge n’a pas cessé de faire des petits. Dès sa troisième année d'existence, le nombre d'organismes engagés dans l’Opération Nez rouge dans la province est passé à douze. Aujourd’hui, l’Opération Nez rouge est présente dans sept provinces canadiennes et compte une centaine d’organisations locales au Canada, dont une quarantaine à l’extérieur du Québec. 

Au Québec[modifier | modifier le code]

En 2014, à l’occasion de la 31e campagne de l’Opération Nez rouge, 61 localités du Québec offraient le service de raccompagnement. Grâce à la générosité des quelque 39 797 bénévoles, 55 433 automobilistes québécois ont pu être raccompagnés chez eux en toute sécurité entre le 4 et 31 décembre. En 2015, la campagne de raccompagnement aura lieu du 27 novembre au 31 décembre[2]

Au Canada[modifier | modifier le code]

En 2014, à l’occasion de la 31e campagne de l’Opération Nez rouge, 99 localités du Canada offraient le service de raccompagnement. Grâce à la générosité des quelque 52 064 bénévoles, 76 105 automobilistes canadiens ont pu être raccompagnés chez eux en toute sécurité entre le 4 et 31 décembre. En 2015, la campagne de raccompagnement aura lieu du 27 novembre au 31 décembre. 

À l'international[modifier | modifier le code]

Le concept Nez rouge a été importé en Suisse en 1990 par le Dr Jean-Luc Baierlé. Il a créé la Fondation Nez Rouge (FNR) afin de chapeauter les sections[3]. Le service fonctionne en général durant tout le mois de décembre. L'opération a ramené 24 358 personnes en décembre 2006, dont un quart durant la nuit du Nouvel An. Nez Rouge Suisse (NRS) a vu le jour le 22.9.2012 lors du congrès national Nez Rouge où la Fondation a signé un document transmettant les pouvoirs. En 2012, une 23e section a rejoint Nez Rouge Suisse. Il s'agit de celle des Grisons.

En Belgique, l'association Responsible Young Drivers organise chaque année une opération Rapatriement du Nouvel An dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Les personnes qui ne s'estiment pas en état de conduire peuvent faire appel, gratuitement, à ce service. Deux bénévoles lui sont envoyés, ils vérifient les documents de son véhicule (assurance et immatriculation), si tout est en ordre l'un des bénévoles (surnommés « Bob ») ramène la personne à son domicile, au volant de son véhicule. Le second bénévole les suit dans une voiture mise à sa disposition par le sponsor de l'association (actuellement il s'agit de Renault), puis reprend le premier bénévole une fois arrivés à destination. Il existe en outre un service payant, disponible toute l'année, et 24h/24h, assuré par Home Drivers Services Belgique, leur spécificité, est qu'ils n'ont pas besoin d'une deuxième voiture, le chauffeur arrive sur un scooter pliable, qu'il met dans un sac et le place dans le coffre de la voiture du client, il ramène le client dans sa propre voiture, et repart sur son scooter.

En France, le coordinateur des Nez Rouges, Bernard Guth a aidé à la création des comités français en 1991 à Strasbourg puis en Haute-Savoie, dans les Bouches-du-Rhône et dans l'Hérault.

Le concept de l'Opération Nez rouge a aussi été repris au Portugal.

Acteur en sécurité routière[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa campagne de raccompagnement, l’Opération Nez rouge coordonne tout au long de l'année, en collaboration avec différents partenaires, des programmes de sensibilisation destinés à des clientèles ciblées.

Grâce à un partenariat avec Educ'alcool, l'Opération Nez rouge visite depuis 1989 les jeunes du Québec âgés de 16 à 21 ans dans leur milieu scolaire, avec la tournée Party sans déraper. Chaque mois de novembre, environ 200 établissements d’enseignement du Québec reçoivent la tournée interactive qui lance des défis aux jeunes au moyen de plusieurs quiz mettant en vedette les mythes et réalités liés à l’alcool. Le but est de démontrer l’importance d’adopter un comportement responsable en matière de consommation d’alcool et de conduite avec les facultés affaiblies.

Un autre programme de sensibilisation vise, pour sa part, une clientèle adulte. Toujours offerte en collaboration avec Educ’alcool, C’est notre tournée! rejoint les gens dans leur milieu de travail. Annuellement, ce sont plus de 70 conférences interactives qui sont données un peu partout au Québec.

Enfin, offerte par la Société de l’assurance automobile du Québec en collaboration avec l'Opération Nez rouge, la simulation interactive Bouclez-la! est présentée dans les établissements scolaires et lors des événements grand public partout au Québec. Elle vise à sensibiliser la population à l'importance du port de la ceinture de sécurité et aux dangers de la vitesse excessive. Abordant différents thèmes associés au port de la ceinture, elle utilise un moyen tout à fait novateur de sensibilisation, soit un simulateur de tonneaux. Celui-ci permet aux participants d’assister en direct à ce qui se produit au cours d’un accident lorsque le conducteur ou les passagers ne sont pas attachés ou lorsqu'il y a des objets libres dans l’habitacle.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Opération Nez rouge: historique », sur https://operationnezrouge.com/fr (consulté le 21 août 2015)
  2. « L’Opération Nez rouge : le choix triomphal de nombreux Canadiens », sur https://operationnezrouge.com/fr (consulté le 20 août 2015)
  3. www.nezrouge.ch, Fondation Nez Rouge, « Historique - Opération Nez Rouge », sur www.nezrouge.ch (consulté le 21 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]