Opération Midnight Climax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’opération Midnight Climax (traduction : « opération Orgasme de Minuit ») est une opération lancée par Sidney Gottlieb puis suivie par le Dr George Hunter White sous le pseudonyme Morgan Hall pour la CIA. Le projet consistait en un réseau d’hôtels de passe dans San Francisco et New York. Le but était d’étudier les effets du LSD sur des sujets non consentants et ces sujets étaient trouvés via ce réseau. Plusieurs techniques opérationnelles ont été développées lors de cette opération, dont des recherches étendues sur le chantage sexuel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet original, qui a commencé en 1954, était constitué d'un réseau de maisons closes contrôlées (Safehouse) par la CIA à San Francisco et à New York. Le but de ce projet était de déterminer les effets du LSD sur des sujets qui ne donnaient pas leur consentement. Des travailleuses du sexe étaient payées par la CIA pour attirer leurs clients dans leur planque (Safehouse) où elles injectaient aux non-consentants une variété de substances, incluant le LSD, et étaient observés et enregistrées derrière un miroir semi-réfléchissant. Chacun de ces actes était complètement illégal et plusieurs tactiques opérationnelles ont été développées dans ce théâtre d'illégalité, incluant le chantage sexuel, la surveillance technologique...

L’opération Midnight Climax a rapidement augmenté en volume et la CIA a commencé à tester ses expériences dans des bars, des restaurants et aussi sur des plages.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]