Opération Maccabée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'opération Maccabée est une opération militaire de la Haganah et du Palmach menée du 8 au 15 mai 1948 lors du conflit judéo-arabe de 1947-1949.

Dans la continuité de l'opération Nahshon et à la suite du nouveau blocage de la route, Yigaël Yadin donne l'ordre à la 5e brigade Guivati et à la 10e brigade Harel d'opérer dans le secteur ouest du couloir Tel-Aviv-Jérusalem afin de le sécuriser. Plusieurs villages changent de main à plusieurs reprises mais finissent par être contrôlés par les forces juives[1].

Le 15 mai au matin, une patrouille de la brigade Guivati pénètre dans l'enceinte du poste de police de Latroun. Toutefois, à la suite de l'avance de l'armée égyptienne, la brigade reçoit l'ordre de se redéployer plus au sud et les soldats abandonnent la position [2].

Il s'agit d'une occasion manquée qui sera lourde de conséquence dans la bataille pour Jérusalem car la position de Latroun permet de contrôler la route entre Tel-Aviv et la Ville sainte. Les 6 assauts qui seront menés entre fin mai et mi-juillet contre Latroun échoueront tous et feront 168 victimes dans le camp israélien[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Efraïm Karsh (2002), pp.60-62.
  2. Lapierre et Collins (1971), p.611.
  3. Voir l'article détaillé : Bataille de Latroun (1948)

Documentation[modifier | modifier le code]