Opération Livery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Opération Livery
Épisode de Bombardement de l'Asie du Sud-Est (1944-45)
Description de cette image, également commentée ci-après
Ko Phiket
Informations générales
Date au
Lieu Thaïlande (Océan Indien)
Issue Victoire alliée
Belligérants
Alliés:Drapeau : Royaume-Uni Royaume-UniAxe:Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Commandants
Arthur Power?
Forces en présence
Eastern Fleet?
Pertes
1 avion
2 dragueurs de mines sabordés
Installations endommagées
+ de 30 avions
3 navires

Théâtre d'Asie du Sud-Est de la Guerre du Pacifique

Batailles

Bombardement de l'Asie du Sud-Est (1944-45)
Coordonnées 7° 59′ 35″ nord, 98° 20′ 35″ est
Géolocalisation sur la carte : Thaïlande
(Voir situation sur carte : Thaïlande)
Opération Livery Épisode de Bombardement de l'Asie du Sud-Est (1944-45)

L'opération Livery était une série de frappes aéronavales britanniques sur la Malaisie du nord occupée par le Japon et des missions de couverture aérienne pour les opérations de déminage en juillet 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été réalisé par les 4e et 7e flottille de déminage, au large de l' île de Ko Phuket, en Thaïlande. Ce fut la dernière action de l'Eastern Fleet pendant la guerre.

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

Avions[modifier | modifier le code]

Navires[modifier | modifier le code]

La flotte de la Force 63, commandé par le vice-amiral Arthur Power, a quitté Trincomalee le 19 juillet 1945. Elle été composée de :

Actions[modifier | modifier le code]

Les avions des deux porte-avions devaient attaquer des cibles japonaises à partir du 24 juillet dans le nord de la Malaisie et le sud de la Thaïlande (spécifiquement l'île de Ko Phuket) tout en couvrant également les opérations de déminage des 4e et 7e flottilles de déminage dans le détroit de Malacca. Cela visait également à donner aux forces japonaises l'impression que des débarquements allaient avoir lieu.

Pendant l'opération, le dragueur de mines Squirrel a frappé une mine et a dû être sabordé par les tirs d'autres navires. À un moment donné, une mine a été repérée par le HMS Empress et prise sous le feu des armes légères jusqu'à ce que d'autres navires puissent la détruire. Trois avions japonais ont attaqué le croiseur HMS Sussex, qui en a détruit deux et contraint le dernier à battre en retraite.

Le 26 juillet, un kamikaze Mitsubishi Ki-51 a attaqué le HMS Ameer dans le golfe du Bengale, mais a été abattu par des tirs anti-aériens et s'est écrasé en mer à 500 mètres du navire. Un autre kamikaze a frappé le dragueur de mines HMS Vestal, le forçant à être sabordé.

Du 24 au 27 juillet, Les Grumman F6F Hellcat ont effectué plus de 150 sorties sur l'Isthme de Kra, détruisant plus de 30 avions japonais au sol tout en endommageant les liaisons ferroviaires et routières, ainsi que des petits navires

Les navires de la Force 63 ont quitté la zone opérationnelle dans l'après-midi du 26 juillet et sont revenus à Trincomalee, où ils ont atteint le 29 juillet. Les dragueurs de mines ont balayé 24 mines flottantes et ont perdu deux navires. L'aviation embarqué a détruit 30 avions japonais pour la perte d'un seul Hellcat.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John Winton, The Forgotten Fleet:The British Navy in the Pacific 1944–1945, Coward McCann, 1970
  • Jurgen Rohwer, Chronology of the War at Sea 1939–1945, Naval institute press, 2005, (ISBN 1-59114-119-2)
  • Edwyn Gray (1990). Operation Pacific: The Royal Navy's War against Japan 1941 – 1945. London: Pen and Sword. (ISBN 9780850522648).
  • Ray Sturtivant, "British Naval Aviation: The Fleet Air Arm, 1917–1990", Annapolis, Maryland: Naval Institute Press, 1990, (ISBN 0-87021-026-2), pp. 124–125.
  • Neil McCart, "HMS Victorious, 1937–1969", p. 66, 1998.
  • M. J. Whitley, Battleships of World War Two: An International Encyclopedia, page 149, 1999.
  • Hobbs, David (2012). "The British Pacific Fleet: The Royal Navy's Most Powerful Strike Force" (2nd ed.). Seaforth Publishing. pp. 52–54. (ISBN 9781783469222).
  • H. P. Willmott, "Grave of a Dozen Schemes: British Naval Planning and the War Against Japan, 1943–1945", p. 150, 1996.
  • Christopher Chant: The Encyclopedia of Codenames of World War II. Verlag Routledge Kegan & Paul, 1987, (ISBN 978-0-7102-0718-0)

{