Opération K (Japon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Opération K.
Opération K
Description de cette image, également commentée ci-après

Le trajet de l'opération K

Informations générales
Date
Lieu Océan Pacifique, Archipel d'Hawaï
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Hashizume Hisao
Forces en présence
2 hydravions H8K
quatre sous-marins
Pertes
Un bâtiment endommagé Un sous-marin
1 hydravion H8K

Campagnes du Pacifique, durant la Seconde Guerre mondiale

Batailles

Batailles et opérations de la Guerre du Pacifique
Japon : Raid de Doolittle · Bombardements stratégiques sur le Japon · Iwo Jima · Okinawa · Opération Ten-go · Bombardements navals alliés sur le Japon · Bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki · Invasion des îles Kouriles · Reddition du Japon

Pacifique central : Pearl Harbor · Guam (1941) · Wake · Raid sur les îles Gilbert et Marshall · Mer de Corail · Midway · Raid de Makin · Tarawa · Makin · Kwajalein · Eniwetok · Saipan · Mer des Philippines · Guam (1944) · Tinian · Peleliu · Angaur

Pacifique du sud-ouest : Nauru · Invasion des Philippines (1941-1942) · Invasion des Indes orientales néerlandaises · Opérations de l'Axe dans les eaux australiennes · Campagne des îles Salomon · Campagne de Nouvelle-Guinée · Campagne des Philippines · Campagne de Bornéo (1945)

Asie du sud-est : Invasion de l'Indochine (1940) · Guerre franco-thaïlandaise · Invasion de la Thaïlande · Invasion de la Malaisie · Hong Kong · Singapour · Campagne de Birmanie · Raid sur Ceylan · Opération U-Go · Opératio Kita · Indochine (1945) · Détroit de Malacca


Guerre sino-japonaise


Front d'Europe de l’Ouest


Front d'Europe de l’Est


Bataille de l'Atlantique


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Théâtre américain

L'opération K (K作戦, Kē-sakusen?) est une suite d'opérations effectuées en mars et mai 1942 par la Marine impériale japonaise après l'attaque de Pearl Harbor. Initialement, le projet est de bombarder le territoire des États-Unis. Cette opération trop ambitieuse est transformée en bombardement de Pearl Harbor.

Les attaques de mars 1942[modifier | modifier le code]

La première attaque[modifier | modifier le code]

Situation du banc de sable.
L'île d'Oahu.

Le but est d'utiliser le grand rayon d'action de l'hydravion Kawanishi H8K. Deux hydravions sont prévus pour cette mission. Ils seront pilotés par le lieutenant de vaisseau Hashizume Hisao et par l'enseigne Shosuke Sasao. Quatre sous-marins sont également impliqués :

  • Deux sous marins placés (I-15 et I-26) dans le banc de sable de la frégate française à 900 km de l'objectif seront chargés de ravitailler les avions.
  • Un autre (I-19) servira de radiobalise pour guider les hydravions.
  • Un dernier (I-23) devra donner la météo des alentours d’Hawaï et récupérer éventuellement des rescapés en cas de problème. Il sera coulé avant d'avoir accompli sa mission.

Les quatre sous-marins partent de Wotje après la mi-février 1942. Les deux hydravions décollent le 3 mars 1942 à l'aube chargés de 4 bombes de 250 kg chacun[1]. Ils se ravitaillent en fin de journée puis redécollent vers Oahu. Vers minuit le 4 mars 1942, les radars américains détectent les deux avions. Des chasseurs P-40 décollent ainsi que des PBY Catalina chargés de torpilles, les Américains craignant la présence de porte-avions d'où les avions pouvaient provenir.

La météo étant très mauvaise, aucune interception n'a lieu et les hydravions ne trouvent pas leur cible. Les bombes tombent près de la Roosevelt High School avec quelques vitres endommagées[2].

La deuxième attaque[modifier | modifier le code]

Après le retour des hydravions, une deuxième attaque est planifiée le 6 ou 7 mars. Elle a finalement lieu le 10 mars afin de réparer un des deux hydravions et de laisser l'équipage se reposer. L'hydravion de Hashizume Hisao est abattu par le capitaine James L Neefus[3]. Il est alors confondu avec un hydravion Kawanishi H6K.

Hydravion lourd japonais Kawanishi H8K mis en service en 1941.

Le vol de reconnaissance de mai 1942[modifier | modifier le code]

Un deuxième vol est prévu en prélude de la bataille de Midway. Il est chargé d'effectuer une reconnaissance dans le port de Pearl Harbor. Le sous-marin I-123 se présente sur le banc de sable mais un destroyer, le USS Thornton (en), est déjà présent. Le code japonais a été déchiffré et le navire est en patrouille préventive. Le sous-marin attend pendant 24 h puis renonce.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]