Opération Gift

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'opération Gift est une opération militaire d'un commando de Tsahal sur l'aéroport international de Beyrouth au Liban dans la nuit du 28 au .

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le , deux Palestiniens et un Syrien détournent un Boeing 707 de la compagnie israélienne El Al faisant la liaison entre Tel-Aviv et Rome. Les pirates obligent le pilote à se poser à Alger.

Le 26 décembre, deux membres du front populaire de libération de la Palestine arrivent à l’aéroport international d’Athènes depuis Beyrouth et mitraillent un Boeing d'El Al (en)[1], tuant un passager.

Le 28 décembre, Israël accuse le Liban d'être responsable de l'attaque.

Dans la nuit du 28 au 29 décembre, un commando héliporté israélien effectue une attaque surprise à l'aéroport international de Beyrouth et détruit 14 avions de ligne de Middle East Airlines (MEA), Trans Mediterranean Airways et Lebanese International Airways (en) (LIA). Cette dernière fait faillite et disparaît.

Il n'y a eu aucune perte humaine lors de l'opération.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roger GEAHCHAN, « Le jour où Fouad Boutros a fait condamner Israël par le Conseil de sécurité de l’Onu - Roger GEAHCHAN », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]