Opération Felix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'opération Felix (ou Feliks) est un projet d'opération allemande durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette opération fut discutée lors d'une réunion entre Adolf Hitler et le dictateur espagnol Francisco Franco, à Hendaye le .
Elle avait pour but d'envahir Gibraltar, alors défendue par les Anglais, en prêtant à Franco un canon de la firme Krupp Ag d'une portée supérieure à 120 km.
Les forces de l'Axe durent renoncer à ce projet à cause des accords Bérard-Jordana et des demandes exagérées de Franco.

Celles-ci incluaient, entre autres :

  • 400 000 à 700 000 tonnes de céréales.
  • Toute l'essence requise pour les armées espagnoles.
  • Toutes les armes nécessaires pour envahir Gibraltar, incluant des canons d'artillerie, des armes légères et des avions, entre autres.
  • L'Allemagne devait aussi fournir aux armées de Franco, des troupes d'élites pour cette opération, comme des parachutistes et des troupes de montagne par exemple.
  • Franco demandait aussi que l'Allemagne cède des territoires appartenant au Régime de Vichy en Afrique du nord, dont le Maroc.

Goebbels rapporte dans son journal que Hitler aurait dit, à son retour en Allemagne, qu'il préfèrerait se faire enlever trois dents plutôt que d'avoir une autre rencontre avec Franco.
Selon certaines sources, les demandes exorbitantes de Franco, donc peu acceptables par Hitler, étaient délibérées, visant à éviter que l'Espagne ne rentre en guerre.

La division Grossdeutschland devait participer à cette opération.[réf. nécessaire]

Articles connexes[modifier | modifier le code]