Oophaga lehmanni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Herpétologie.

Oophaga lehmanni est une espèce d'amphibiens de la famille des Dendrobatidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de la Colombie[1]. Elle se rencontre dans les départements de Valle del Cauca et de Chocó de 600 à 1 200 m d'altitude sur le versant Ouest de la cordillère Occidentale.

Elle vit dans la forêt tropicale humide.

Description[modifier | modifier le code]

Les mâles mesurent de 31,3 à 35,3 mm et les femelles de 31,3 à 34,3 mm[2].

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Sa nourriture est constituée de petits insectes souvent venimeux. Le venin de ces insectes se retrouve sur sa peau et lui sert à se défendre, comme pour la plupart des Dendrobatidae. Elle est très apparentée à Oophaga histrionica, avec laquelle elle est interféconde, ce qui les rend parfois difficile à distinguer[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en l'honneur du biologiste colombien Frederico Carlos Lehmann Valencia (1914–1974)[2].

Protection[modifier | modifier le code]

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) considère qu'il s'agit d'une « espèce en danger critique d'extinction » (CR). Sa zone d'occurrence est estimée à moins de 10 km2 et continue à régresser. De plus, les populations de cette grenouille semblent gravement fragmentées[4].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Myers & Daly, 1976 : Preliminary evaluation of skin toxins and vocalization in taxonomic and evolutionary studies of Poison-Dart Frogs (Dendrobatidae). Bulletin of American Museum of Natural History, vol. 157, p. 173–262 (texte intégral).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Myers & Daly, 1976 : Preliminary evaluation of skin toxins and vocalization in taxonomic and evolutionary studies of Poison-Dart Frogs (Dendrobatidae). Bulletin of American Museum of Natural History, vol. 157, p. 173–262 (texte intégral).
  3. Walls, 1994 : Jewels of the Rainforest: Poison Frogs of the Family Dendrobatidae. J.F.H. Publications, Neptune City, New Jersey.
  4. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe