Oona O'Neill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Oona O'Neill
Description de cette image, également commentée ci-après
Oona O'Neill en 1965.
Nom de naissance Oona O'Neill
Naissance
Warwick (Bermudes)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 66 ans)
Corsier-sur-Vevey (canton de Vaud)
Site internet http://www.charliechaplin.com/fr

Oona O'Neill, née le à Warwick (Bermudes) et morte le à Corsier-sur-Vevey (canton de Vaud, Suisse), est la fille de l'auteur dramatique et prix Nobel de littérature américain Eugene O'Neill et de l'écrivaine Agnes Boulton (en), ainsi que la quatrième et dernière épouse de Charlie Chaplin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents d'Oona O'Neill divorcent quand elle a 2 ans, et son père quitte le foyer familial un an après. Elle réalise ses études à l'institut Brearley (en), à New York[1].

En 1943, elle part à Hollywood avec deux amies de Brearley, Carol Grace et Gloria Vanderbilt, souhaitant poursuivre sa carrière en tant qu'actrice. Pendant son séjour, elle est remarquée par le réalisateur Orson Welles et maintient une correspondance avec l'auteur américain J. D. Salinger[2],[1].

Oona O'Neill et Charlie Chaplin en 1944.

Aussi à Hollywood, elle fait la connaissance de Charlie Chaplin lorsqu'elle postule pour un rôle dans son film Shadow and Substance. Elle épouse l'acteur le , alors qu’elle a 18 ans et lui 54. Contrarié par l'engagement, son père la déshérite par la suite[2],[1].

Elle a eu huit enfants avec Chaplin :

En 1952, la famille Chaplin quitte les États-Unis lorsque le visa de l'acteur est révoqué du fait de ses affiliations avec des mouvements de gauche. Deux ans après, elle devient citoyenne britannique et renonce à la nationalité américaine. Oona O'Neill Chaplin passe le reste de sa vie à Corsier-sur-Vevey, en Suisse, même après la mort de l'acteur, en 1977. Le , elle meurt des suites d'un cancer du pancréas à 66 ans[1],[3],[4].

En 1995, l'écrivaine et belle-fille d'Oona Chaplin, Patrice Chaplin (première épouse de Michael Chaplin), rédige ses mémoires dans Hidden Star: Oona O'Neill Chaplin : A Memoir, centrées sur sa vie après la mort de Charlie Chaplin[3].

En 2010, la première biographie qui lui est consacrée — Oona Chaplin par Bertrand Meyer-Stabley — sort aux éditions Pygmalion. En 2014, Frédéric Beigbeder s'inspire de son histoire d'amour d'adolescente avec Salinger dans Oona et Salinger aux éditions Grasset[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Alessandra Stanley, « Oona O'Neill Chaplin Dies at 66; She Lived in the Shadow of Fame », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b Patrice de Méritens, « Oona Le grand amour de Chaplin », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b (en) Michael Arditti, « A drunken widow in a gilded cage », The Independent,‎
  4. (en) History, « Charlie Chaplin marries Oona O’Neill », A&E Television Networks,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Françoise Dargent, « Quand les romanciers s'inspirent de personnages réels », sur Lefigaro.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]