Onobrychis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Onobrychis, les sainfoins, est un genre de plantes dicotylédones de la famille des Fabaceae, sous-famille des Faboideae, originaire des régions tempérées et tempérées chaudes de l'Ancien Monde , qui comprend environ 150 espèces acceptées.

Ce sont des plantes herbacées, annuelles ou vivaces, dont quelques espèces, principalement Onobrychis viciifolia, sont cultivées comme plantes fourragères. On appelle aussi en français « sainfoin » des espèces de plantes du genre Hedysarum comme le sainfoin de Boutigny (Hedysarum boutignyanum), le sainfoin d'Espagne (Hedysarum coronarium) ou le sainfoin d'Italie (Hedysarum coronarium).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom générique latin, «  Onobrychis », est composé de deux termes grecs όνος (onos), l'âne et βρύκω (brýko), signifiant manger avec avidité, par allusion à l'attrait des ânes pour cette plante.

Le nom français, « sainfoin », provient de sain foin : L'herbe est appelée en France sain-foin, en Italie lupinella, en Provence, en Languedoc et en suisse luzerne. De l'excessive louange que l'on a donnée à cette plante, à cause de sa vertu médicinale et engraissant le bétail qui s'en paît, vient ce mot de sain (Olivier de Serres). Le nom allemand de Esparsette provient du nom français encore utilisé en Suisse (Esparcette), lui-même probablement dérivé du provençal Esparcet : épars. Le sainfoin est également une plante mellifère.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Inflorescence et feuillage d’Onobrychis viciifolia.
Gousses d’Onobrychis argentea.

Ce sont des plantes herbacées, annuelles ou bisannuelles, à feuilles composées, imparipennées, formées de 11 à 25 folioles, à fleurs papilionacées blanches, roses ou rouges, groupées en grappes allongées. Le fruit est une gousse indéhiscente, de forme aplatie aussi large que longue, à un seul article, généralement épineuses.

Distribution[modifier | modifier le code]

Ce genre est originaire des régions tempérées d'Europe, d'Afrique du Nord et d'Asie occidentale et centrale. Le sainfoin cultivé (Onobrychis viciifolia) était notamment cultivé dans le Gâtinais au XIXe siècle où, étant mellifère, il conférait ses qualités au miel de cette région[2].

Intérêt vétérinaire[modifier | modifier le code]

Il présente des propriétés antiparasitaires pour les herbivores, probablement de par sa richesse en tanins condensés. Son ingestion (par le lapin par exemple) ne réduit pas le nombre de parasites déjà installés, mais diminue significativement la viabilité des oeufs de nématodes dans le tube digestif du lapin ou à partir de ses excréments, ce qui en fait un aliment intéressant pour les élevages de lapins pratiqués selon le cahier des charges de l'Agriculture biologique, « contribuant à réduire l’infestation de l’environnement. Un aliment enrichi en sainfoin contenant 1,2% d’équivalent d’acide tannique, distribué aux mères et aux lapins en croissance a eu un effet coccidiostatique : l’excrétion »[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Le genre Onobrychis est placé dans la sous-famille des Faboideae et dans la tribu des Hedysareae.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List (25 mai 2019)[4] :


Symbolique[modifier | modifier le code]

Calendrier républicain[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Onobrychis Mill. », sur International Plant Names Index (IPNI) (consulté le 25 mai 2019).
  2. LES GOURMANDISES DU PARC sur le site web du Parc naturel régional du Gâtinais
  3. Legendre Héloïse (2017) [Approche agro-écologique de la gestion du parasitisme en élevage: application en système cunicole biologique] ; thèse de doctorat, Approche agro-écologique de la gestion du parasitisme en élevage : application en système cunicole biologique. PhD, Pathologie, Toxicologie, Génétique et Nutrition, Institut National Polytechnique de Toulouse
  4. The Plant List, consulté le 25 mai 2019
  5. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 26.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :