Onmyo-za

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Onmyōza
Pays d'origine Drapeau du Japon Japon
Genre musical Heavy metal[1],[2],[3], folk metal[1], metal progressif, metal symphonique, power metal, J-rock[4], visual kei[4]
Années actives Depuis 1999
Labels King Records (Japon), Gan-Shin (Europe)
Site officiel www.onmyo-za.net
Composition du groupe
Membres Matatabi
Kuroneko
Karukan
Maneki
Anciens membres Atsushi « Tora » Kawatsuka

Onmyo-za (陰陽座, Onmyō-za?), également typographié Onmyouza, est un groupe de heavy metal japonais, originaire d'Osaka. Onmyō-za est une ancienne lecture des kanjis formant ce nom, désormais lus In'yōza. Le groupe utilise la transcription Onmyo-za sur son site officiel en anglais.

Les noms des membres du groupe ont tous un rapport avec les chats (voire les félins)[5]. Matatabi et Karukan sont des marques de nourritures pour chat. Le Maneki est le nom d'une statue porte bonheur japonaise. Kuroneko signifie chat noir (kuro : noir ; neko : chat) et enfin Tora signifie tigre en japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1999[1], et composé de Matatabi à la basse[2], Karukan et Maneki qui jouent des twin guitars, Kuroneko au chant, et Tora à la batterie, rassemble un son à la fois heavy metal, mais avec aussi des sonorités qui évoquent le Japon traditionnel. Matatabi est non seulement le leader, mais surtout, le compositeur et parolier de la plupart des chansons ainsi que le second chanteur, créant encore une dualité dans la musique du groupe de par sa voix grave et poignante qui s'oppose à la voix de Kuroneko, douce et aigüe. Le groupe est très apprécié au Japon, mais a aussi fait une tournée en Europe avec notamment Kuroneko.

En 2002, leur album Youka Ninpocho (妖花忍法帖) atteint la 57e place de l'Oricon[6]. En 2005 sort leur sixième album studio, Garyôtensei. En novembre 2006, ils tournent une deuxième fois en Europe[7]. En 2008, ils publient leur huitième album studio, Chimimouryo, qui atteint le top 10 des classements Oricon[2].

En début juillet 2014, trois ans après leur dernier album, le groupe annonce la sortie de deux nouveaux (onzième et douzième, respectivement) albums intitulé Fuujin Kaikou (風神界逅?) et Raijin Sousei (雷神創世?). Ils confirment le single Seiten No Mikazuki (青天の三日月?) sur Raijin Sousei[8]. www.metalstorm.net/events/news_comments.php?news_id=23996

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Onmyo-za reprend les thèmes mythiques et l'image du heavy metal de Led Zeppelin, Iron Maiden et Judas Priest[2]. Leurs chansons ont rapport avec le yin et le yang et le pouvoir des éléments, notamment[2]. Onmyouza qui signifie littéralement « la réunion du Yin et du Yang », joue souvent avec des concepts typiques de l'ambiance et de la mythologie du Japon de l'Époque Heian[1]. Le magazine Bravewords qualifie le groupe de « copie thrash pop japonaise de Nightwish[9]. »

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Membres de session[modifier | modifier le code]

Ancien membre[modifier | modifier le code]

  • Atsushi « Tora » Kawatsuka - batterie, percussions (1999–2009)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Kikoku Tensho
  • 2000 : Hyakki Ryôran
  • 2002 : Kôjin Rasetsu
  • 2003 : Hoyôku Rindo
  • 2004 : Mugen Hôyô
  • 2005 : Garyôtensei
  • 2007 : Maoutaiten
  • 2008 : Chimimôryô
  • 2009 : Kongou Kyuubi
  • 2010 : Kishi Bojin
  • 2000 : Fûjin Kaigô
  • 2014 : Raijin Sôsei
  • 2016 : Karyô Binga

EP[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Fuin Kairan

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Sekinetsu-Embu
  • 2006 : Onmyôraibu

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Inyô Shugyoku

Singles et maxi-singles[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Ôka no kotowari (maxi-single)
  • 2001 : Tsuki ni Murakumo hana ni kaze (maxi-single)
  • 2002 : Yoka Ninpôcho (maxi-single)
  • 2003 : Mezame (maxi-single)
  • 2003 - Hoyôku Tensho (maxi-single)
  • 2004 : Kumikyoku Yoshitsune - Raise Kaikô (maxi-single)
  • 2004 : Kumikyoku Yoshitsune - Muma Enjo (maxi-single)
  • 2004 : Kumikyoku Yoshitsune - Akki Hôgan (maxi-single)
  • 2004 : Nemuri (maxi-single)
  • 2005 : Kôga Ninpôcho (maxi-single)
  • 2007 : Kokui no Tennyo (maxi-single)
  • 2008 : Kureha
  • 2009 : Aoki Dokugan
  • 2009 : Soukoku/Doukoku
  • 2011 : Konbeki no Sôjin'
  • 2014 : Seiten no Mikazuki

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Hakkoranbu (DVD - concert)
  • 2004 : HYAKKI KÔRIN-DEN (DVD - concert)
  • 2005 : Yu-gen Rei-bu Live at Nogakudo (DVD - concert)
  • 2005 - Waga shikabane wo koeteyuke (DVD - concert)
  • 2006 : Shyugyokuenbu (DVD - concert)
  • 2008 : Tenkafubu (DVD - concert)
  • 2010 : Ryuuou Rinbu (DVD - concert)
  • 2010 : Shikigamiraibu
  • 2012 : Zekkaienbu
  • 2013 : Fûjinraibu
  • 2013 : Shikigamiôbu
  • 2015 : Raijinraibu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « 陰陽座 », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 22 février 2017).
  2. a, b, c, d et e (en) « Onmyo-Za Biography », sur AllMusic (consulté le 21 février 2017).
  3. « Biographie », sur spirit-of-metal (consulté le 21 février 2017).
  4. a et b « [Découverte] Onmyo-za (Metal/J-Rock) », (consulté le 21 février 2017).
  5. (en) « Official band biography », Onmyo-za.net (consulté le 19 décembre 2013).
  6. (ja) www.oricon.co.jp 陰陽座のシングル売り上げランキング. 2014.
  7. « Onmyo-za : Interview exclusive », sur Jame World, (consulté le 21 février 2017).
  8. (en) « Onmyo-Za - Announce Two New Albums », sur Metal Storm (consulté le 22 février 2017).
  9. (en) « Exclusive: ONMYO-ZA - "Japan's Thrash Pop Version Of NIGHTWISH" To Release New Album In September », sur Bravewords, (consulté le 21 février 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]