Onigawara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Onigawara.

L'onigawara (鬼瓦?, lit. « tuile ogre ») est un type d'ornementation des toits que l'on trouve dans l'architecture japonaise. Il s'agit généralement d'une tuile ou de statues représentant un ogre japonais (oni) ou une bête effrayante.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'époque de Heian, de semblables ornements agrémentés de motifs floraux ou de plantes (hanagawara) précèdent les onigawara[1]. Le motif actuel semble provenir d'un élément architectural précédent, l'oni-ita, une planche peinte avec le visage d'un oni, destinée à arrêter les fuites de toit.

Durant l'époque de Nara, la tuile est décorée d'autres motifs mais acquiert ultérieurement une figure caractéristique d'ogre et devient résolument tridimensionnelle[2].

Les onigawara se trouvent le plus souvent sur les temples bouddhistes japonais. Malgré le nom de la tuile, le visage de l'ogre peut ne pas être représenté.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mary Neighbour Parent, « Onigawara », sur www.aisf.or.jp (consulté le ).
  2. Hōryū-ji, DeAgostini Kodera/Butsuzō DVD series.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]