One FM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (février 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

One FM
Description de l'image LOGO_ONE_FM.png.
Présentation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Siège social Genève
Propriétaire Media One Contact
Slogan Ondes positives
Langue Français
Statut Radio privée
Site Web http://www.onefm.ch
Historique
Création
Diffusion
AM  Non
FM  Oui
Fréquences FM
RDS  Oui
Numérique  Oui
Numérique terrestre  Oui
Câble  Oui
Fréquences téléréseaux
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

One FM est une station de radio privée Suisse romande, diffusant principalement sur le bassin lémanique. Les studios se trouvent au centre-ville de Genève.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a commencé à émettre en région genevoise le 15 mars 1996, d’abord sur la fréquence 97.6 MHz, puis sur 107.0 MHz lors du remaniement des fréquences FM romandes les 10 et 11 décembre 2001. Jumelée avec LFM, les deux radios ont été vendues par leur créateur, Pio Fontana, à Antoine de Raemy en octobre 2003 qui en est le propriétaire[1]. La radio One FM fait également partie depuis 2003 du groupe Media One Contact qui commercialise les espaces publicitaires pour les radios One FM, LFM, NRJ Léman et Nostalgie. Le renouvellement des concessions en 2008/2009 a été difficile mais a permis à la radio de mesurer les appuis dont elle disposait sur l'Arc lémanique[2],[1],[3],[4]. Ce renouvellement a été définitivement acquis fin avril 2009[5].

Le directeur du groupe est Alexandre de Raemy et le directeur de One FM est, depuis juillet 2014, Stéphane Tereygeol. Son rédacteur en chef est Guillaume Renevey.

Animation[modifier | modifier le code]

One FM est partenaire de nombreux événements à succès, tels que le Caprices festival, le Zermatt Unplugged, la course de l’escalade, le Monster International Supercross de Genève, ou encore les fêtes de Genève et bien d’autres. One FM valorise sa marque en organisant ses propres évènements comme en novembre 2013 avec le concert privé acoustique de Christophe Maé au Victoria Hall. De plus, la radio a créé « One FM Unplugged », un concept de concert intimiste avec un nombre de spectateurs restreint et qui peuvent participer uniquement en gagnant leurs places en écoutant One FM. Le 1 octobre 2014 s’est déroulée la première édition de « One FM Unplugged » au Zoe Live Bar de Genève avec la talentueuse Hollysiz, concert qui rencontra un franc succès. Pour continuer dans cette ascension, la radio à également organisé, en juin 2014, la « One FM Star Night », à l’Arena de Genève. Un concert 100% gratuit qui a réuni plus de 6'000 auditeurs autour d’une dizaine de stars internationales dont Kyo, Magic System, Irma, Skip The Use et du DJ Remady. La seconde édition s'est déroulée le vendredi 22 mai 2015 à l'Arena de Genève.

La radio[modifier | modifier le code]

One FM est implantée dans la cité de Calvin : c’est la principale radio privée, à Genève[6],[7]. Depuis 2004, elle s’est étendue aussi dans tout l’Arc Lémanique[8]. Diffusée en analogique FM, par câble et par endroits en numérique DVB-T et en DVB-C, la radio est également diffusée depuis quelques émetteurs situés en France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Communiqués[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  1. « L'humoriste Thomas Wiesel bloqué sur Facebook après une vidéo sur l'UDC », sur rts.ch (consulté le 14 février 2016)