One FM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
One FM
Description de l'image LOGO_ONE_FM.png.
Présentation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Siège social Genève
Propriétaire Media One Contact
Slogan Ondes positives
Langue Français
Statut Radio privée
Site Web http://www.onefm.ch
Historique
Création
Diffusion
AM  Non
FM  Oui
Fréquences FM
RDS  Oui
Numérique  Oui
Numérique terrestre  Oui
Câble  Oui
Fréquences téléréseaux
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

One FM est une station de radio privée Suisse romande, diffusant principalement sur le bassin lémanique. Les studios se trouvent au centre-ville de Genève.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a commencé à émettre en région genevoise le 15 mars 1996, d’abord sur la fréquence 97.6 MHz, puis sur 107.0 MHz lors du remaniement des fréquences FM romandes les 10 et 11 décembre 2001. Jumelée avec LFM, les deux radios ont été vendues par leur créateur, Pio Fontana, à Antoine de Raemy en octobre 2003 qui en est le propriétaire[1]. La radio One FM fait également partie depuis 2003 du groupe Media One Contact qui commercialise les espaces publicitaires pour les radios One FM, LFM, NRJ Léman et Nostalgie. Le renouvellement des concessions en 2008/2009 a été difficile mais a permis à la radio de mesurer les appuis dont elle disposait sur l'Arc lémanique[2],[1],[3],[4]. Ce renouvellement a été définitivement acquis fin avril 2009[5].

Le directeur du groupe est Alexandre de Raemy et le responsable des programmes de One FM est Lionel Demander. [réf. souhaitée]Son rédacteur en chef est Guillaume Renevey[6].

La radio[modifier | modifier le code]

One FM est implantée dans la cité de Calvin : c’est la principale radio privée, à Genève[7],[8]. Depuis 2004, elle s’est étendue aussi dans tout l’Arc Lémanique[9]. Diffusée en analogique FM, par câble et par endroits en numérique DVB-T et en DVB-C, la radio est également diffusée depuis quelques émetteurs situés en France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Clemenzo 2008.
  2. Mabut et ATS 2008.
  3. ATS 2008.
  4. Mabut et Clemenzo 2008.
  5. Moulin 2009.
  6. Stéphane Herzog, « Guillaume Renevey: «Être gay oblige à s’intéresser aux autres et aux victimes» », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  7. 20 minutes 2010.
  8. Sallin 2008.
  9. Site du Département fédéral des finances DFF, Confédération Suisse - 12 mars 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Communiqués[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]