On sonne à la porte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

On sonne à la porte
Auteur Rex Stout
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman policier
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Doorbell Rang
Éditeur Viking Press
Lieu de parution New York
Date de parution 1965
Version française
Traducteur Madeleine Michel–Tyl
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 1003
Lieu de parution Paris
Date de parution 1968
Nombre de pages 191
Chronologie

On sonne à la porteThe Doorbell Rang dans l'édition originale américaine — est un roman policier américain de Rex Stout, publié en 1965. C’est le vingt-huitième roman de la série policière ayant pour héros Nero Wolfe et son assistant Archie Goodwin.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Nero Wolfe : détective privé
  • Archie Goodwin : assistant de Nero Wolfe, et narrateur du récit
  • Rachel Bruner : riche femme d’affaires sous la surveillance du FBI
  • Sarah Dacos : secrétaire de Mme Bruner
  • Morris Althaus : écrivain dont le meurtre semble lié aux activités du FBI à New York
  • Ivana Althaus : mére de Morris Althaus
  • Richard Wragg : agent responsable du bureau new-yorkais du FBI
  • Ashley Jarvis et Dale Kirby : acteurs
  • L’inspecteur Cramer : chef de l’escouade des homicides de New York

Résumé[modifier | modifier le code]

Un soir de janvier 1965, Mrs Rachel Bruner, héritière richissime de son mari Lloyd Bruner, vient requérir les services de Nero Wolfe. L’année précédente le journaliste Fred J. Cook a publié Le FBI inconnu[1], une enquête approfondie dénonçant le fonctionnement du Federal Bureau of Investigation alors sous les ordres de J. Edgar Hoover. Impressionnée par les révélations de l’enquête de Cook, Rachel Brunner a acheté dix mille exemplaires du livre qu’elle a fait expédié à tous les hommes de pouvoir ou de responsabilités auxquels elle pouvait penser : gouverneurs, juges, fonctionnaires et membres du cabinet de l’État, journalistes, éditeurs, directeurs de banque et de grandes sociétés. Depuis lors, ayant attiré l’attention, sinon les foudres du F.B.I., elle fait l’objet d’une surveillance agressive : elle est constamment prise en filature par des agents, son téléphone mis sur écoute, son courrier surveillé. La veuve désire que Wolfe trouve un moyen de faire cesser le harcèlement policier.

En dépit des objections d’Archie Goodwin, Wolfe décide d’accepter l’affaire, incapable de refuser l’offre de $100,000 dollars de Mrs Brunner. Le corpulent détective croit pouvoir faire condamner le F.B.I. pour malveillance ou malversation. Archie est plus sceptique, mais il fait quelques démarches qui rencontrent un certain succès, quand il est convoqué par l’inspecteur Cramer. Ce dernier lui révèle avoir reçu la commande d’un rapport à l’égard Nero Wolfe qui pourrait amener la révocation de sa licence de détective privé. Cramer livre également à Goodwin quelques renseignements inédits Morris Althaus, un journaliste qui préparait un article dévastateur sur le F.B.I., qui a été assassiné dans son appartement. Or, l’enquête sur ce meurtre piétine parce que Richard Wragg, l’agent responsable du bureau new-yorkais de la police fédérale, oppose un net refus à toutes formes de collaboration avec le service des homicides que dirige Cramer. Nero Wolfe comprend qu’il y a dans ce crime une bavure du F.B.I. et qu’une enquête serrée lui donnera les moyens de contrer le pouvoir despotique de l’agence.

Honneurs[modifier | modifier le code]

On sonne à la porte occupe la 66e place au classement des cent meilleurs livres policiers de tous les temps établi par en 1995 l'association des Mystery Writers of America.

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition originale en anglais
  • (en) Rex Stout, The Doorbell Rang, New York, Viking Press,
Éditions françaises

Adaptations à la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'un livre réel paru en 1964 sous le titre The FBI Nobody Know. L'ouvrage est traduit en français par Roger Dadoun sous le titre Le FBI inconnu aux Éditions Denoël en 1966. Rex Stout avait été placé sur la liste de surveillance du F.B.I. et On sonne à la porte est une réplique romanesque cinglante de l'écrivain à son directeur d'alors J. Edgar Hoover.

Sources[modifier | modifier le code]

  • André-François Ruaud. Les Nombreuses Vies de Nero Wolfe - Un privé à New York, Lyon, Les moutons électriques, coll. Bibliothèque rouge, 2008 (ISBN 978-2-915793-51-2)
  • J. Kenneth Van Dover. At Wolfe's Door: The Nero Wolfe Novels of Rex Stout, 2e édition, Milford Series, Borgo Press, 2003 (ISBN 0-918736-51-X).