On ne choisit pas sa famille (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir On ne choisit pas sa famille.
On ne choisit pas sa famille
Description de cette image, également commentée ci-après
Christian Clavier à l'avant-première du film.

Réalisation Christian Clavier
Scénario Christian Clavier
Michel Delgado
Acteurs principaux

Christian Clavier
Jean Reno
Muriel Robin

Sociétés de production Les Films Du Kiosque
Ouille Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Durée 103
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

On ne choisit pas sa famille est un film français réalisé par Christian Clavier, sorti en 2011.

Christian Clavier a écrit, produit et réalisé cette comédie, qui est d'ailleurs sa première réalisation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

César Borgnoli, un concessionnaire de voitures italiennes vivant largement au-dessus de ses moyens, est au bord de la ruine. Sa sœur Alex, qui vit en couple avec sa compagne Kim, lui propose de sauver le garage familial en lui mettant un marché en mains.

Le couple lesbien désire plus que tout adopter Maily, une fillette thaïlandaise âgée de 5 ans. Mais César doit se faire passer pour l'époux de Kim, afin que la procédure se déroule légalement en Thaïlande.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Anna Gaylor, qui joue la mère assez collante de César et Alex, jouait elle aussi dans Les Visiteurs : elle tenait le rôle de la mère de Godefroy.

Production[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

L'actrice Helena Noguerra, à l'avant-première du film.

C'est Jean Reno lui-même qui a demandé à Christian Clavier d'écrire un scénario afin de les réunir pour la sixième fois devant la caméra. L'acteur s'est alors mis à imaginer l'intrigue du film avec son co-scénariste Michel Delgado[1]. C'est la troisième fois qu'ils écrivent un film ensemble, après L'Enquête Corse et L'Auberge Rouge[1].

Christian Clavier a d'ailleurs proposé la réalisation du film à Jean-Marie Poiré, réalisateur des films les plus connus de l'acteur (Le père Noël est une ordure, Papy fait de la résistance, L'Opération Corned-Beef, Les Anges Gardiens et la trilogie Les Visiteurs et son remake) mais celui-ci l'a décliné. Christian Clavier a donc réalisé le film lui-même. Jean-Marie Poiré n'avait, à l'époque, pas réalisé de films depuis Ma femme s'appelle Maurice en 2002[2].

Dans une interview au magazine Première en 2016, Christian Clavier déclare cependant que ce sont les financiers qui n'auraient pas voulu que Poiré réalise le film. La France étant un pays favorable aux premiers films, il explique ainsi que cela a donc été plus facile de monter le projet avec son nom à la mise en scène[3].

Après une carrière d'acteur exemplaire et un talent de scénariste non négligeable, Christian Clavier s'attaque donc pour la première fois à la réalisation, un souhait de longue date pour l'acteur. Fort de son expérience aux côtés de grands cinéastes comme Yves Simoneau pour Napoléon, ou Jean-Marie Poiré pour Les Visiteurs et Le Père Noël est une ordure, c'est désormais chose faite avec On ne choisit pas sa famille, pour lequel il se sentait prêt et en confiance. Une expérience qu'il s'est dit prêt à renouveler très bientôt[2].

Ce film réunit Christian Clavier, Jean Reno et Muriel Robin, déjà partenaires dans Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2.

Tournage[modifier | modifier le code]

Christian Clavier, qui aime réaliser le maximum de plans possible pour chaque scène, s'en est donné à cœur joie pour celle du dîner de Bangkok. De plus, celle-ci a été particulièrement complexe à réaliser. Les prises de vues se sont déroulées la nuit sous une chaleur étouffante propice aux moustiques : le dialogue a nécessité deux jours de tournage, deux cadreurs et plus de soixante plans[1],[2].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Avec moins de 350 000 entrées, le film est un échec douloureux pour Christian Clavier, qui rate son retour (depuis 2007) dans le cinéma comique.

Lors de ses diffusions sur TF1, le film réalisera malgré tout de très bonnes audiences, supérieures à 6 500 000 téléspectateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c On ne choisit pas sa famille sur canalplus.fr.
  2. a b et c Secrets de tournage du film On ne choisit pas sa famille sur allociné.fr
  3. Gaël Golhen et François Grelet, « Notre meilleur copain », Première n°469,‎ , p. 36

Liens externes[modifier | modifier le code]