Omotesenke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Omotesenke (表千家?) est une des écoles de la cérémonie du thé japonaise. Avec l'Urasenke et la Mushakōjisenke, l'Omotesenke est une des trois lignées de la famille Sen descendante de Sen Rikyū, toutes trois collectivement appelées san-Senke ou « Trois maisons/familles Sen » (三千家). Le chef ou iemoto de cette lignée porte le nom héréditaire de Sōsa.

La maison Omotesenke, connue sous le nom de sa chambre de thé, la Fushin-an (不審庵?), est celle que le fils adoptif de Sen Rikyū, Sen Shōan, réétabli à Kyoto après la mort de Rikyū. Elle est située dans la rue Ogawa dans le quartier Kamigyō-ku. Le fils de Shōan, Sōtan, lui succède comme héritier de la famille et maître de la maison. L'héritier suivant est le troisième fils de Sōtan, Kōshin Sōsa, compté comme la quatrième génération de la lignée familiale Omotesenke. Sōtan, qui s'était retiré et avait déjà transmis le contrôle de la famille à Kōshin Sōsa, établi ses quartiers de retraite sur une propriété adjacente au nord, construisant une petite chambre de thé, la Konnichi-an (今日庵?). Finalement, le plus jeune fils de Sōtan, Sensō Sōshitsu, hérite d'une partie de la maison qui est connue aujourd'hui sous le nom d'Urasenke.

Il y a de petites différences stylistiques entre les différentes écoles de la cérémonie du thé japonaise. Par exemple, l'école Omotesenke remue moins le thé que l'école Urasenke pour faire moins de mousse. L'école Omotesenke utilise également un chasen en bambou non-traité appelé susudake chasen, ou un mélangeur en bambou noir, tandis que l'Urasenke utilise du bambou non-traité pour son chasen ou un mélangeur.

La maison Fushin-an, où la 3e génération, Sōtan, vit jusqu'à son retrait, est le siège de l'Omotesenke.

La maison Kitayama Kaikan à Kyoto est un établissement moderne de l'Omotesenke où a lieu des expositions, des conférences, et autres programmes éducatifs pour le public.

Autorisations et cours d'études[modifier | modifier le code]

Des autorisations appelées kyojō (許状?), menjō (免状?) ou sōden (相伝?) permet aux étudiants d'étudier certaines procédures de la cérémonie du thé.

Autorisation Matériel Notes
Nyūmon (入門, entrée) Démarrant avec le warigeiko (割稽古, bases) et le ryakutemae, thé léger de base et thé épais et techniques de charbon et connaissance de la cérémonie du thé les étudiants peuvent appliquer le Nyūmon immédiatement ou peu après avoir débuté leurs études. Le Nyūmon et le Naraigoto peuvent être appliqués en même temps.
Naraigoto (習事, choses à apprendre) kumiawasedate, shikumidate, nagao, bonkōgo, hanashomō, sumishomō
Kazarimono (飾物, affichage) jikukazari, tsubokazari, chairekazari, chawankazari, chashakukazari, daikazari, chasenkazari
Satsūbako (茶通箱, boîte à thé) procédures utilisant le Satsūbako
Karamono (唐物, matériel chinois) procédures utilisant le matériel chinois -nom de thé (en)

-Kōshi (講師, permission d'enseigner)

Daitenmoku (台天目) procédures utilisant le tenmokudai
Bonten (盆点) procédures utilisant un plateau carré Kyōju (教授, professeur)
Midarekazari (乱飾) procédures utilisant un daisu
Shindaisu (真台子, tana officiel) procédures utilisant un daisu officiel

Warigeiko[modifier | modifier le code]

Les premières habilités que les étudiants des écoles de thé apprennent sont le warigeiko, littéralement « formation divisée » ou « formation séparée ». Le warigeiko est un ensemble de compétences pratiquées séparément du temae (thé ou techniques de charbon); puisqu'elles forment la base du temae, elles doivent être apprise avant que l'étudiant ne commence à fabriquer du thé. Elles sont composées de :

Connaissances de base de la chambre de thé
ouverture et fermeture des portes coulissantes ; façon de marcher dans la chambre de thé ; comment et où s'asseoir ; comment et quand s'incliner ; accueil des clients avec utilisation de ventilateurs
Fukusa
plier, ouvrir et manipuler le fukusa
Natsume
le natsume est le premier type de récipient de thé que les étudiants apprennent à utiliser. L'apprentissage comprend comment remplir le récipient avec le thé ; comment le prendre, le tenir et l'incliner ; comment le laver
Chashaku
comment manipuler et laver la cuillère à thé
Hishaku
comment manipuler la louche ; les mouvements spéciaux pour l'eau chaude et froide
Chasen
comment manipuler le mélangeur à thé ; comment mélanger le thé
Chakin
comment plier le chiffon à thé ; comment l'utiliser pour nettoyer les tasses
Chawan
comment manipuler la tasse à thé à la fois comme un hôte et un invité

Générations[modifier | modifier le code]

Génération Nom personnel Nom bouddhiste
1er Rikyu Sōeki (1522-1591) 利休 宗易 Hōsensai 抛筌斎
2e Shōan Sōjun (1546-1614) 少庵 宗淳
3e Genpaku Sōtan (1578-1658) 元伯 宗旦 Totsutotsusai 咄々斎
4e Kōshin Sōsa (1613-1672) 江岑 宗左 Hōgensai 逢源斎
5e Ryōkyū Sōsa (1650-1691) 良休 宗佐 Zuiryūsai 随流斎
6e Gensō Sōsa (1678-1730) 原叟 宗左 Kakkakusai 覚々斎
7e Ten'nen Sōsa (1705-1751) 天然 宗左 Joshinsai 如心斎
8e Ken'ō Sōsa (1744-1808) 件翁 宗左 Sottakusai 啐啄斎
9e Kōshuku Sōsa (1775-1825) 曠叔 宗左 Ryōryōsai 了々斎
10e Shōō Sōsa (1818-1860) 祥翁 宗左 Kyūkōsai 吸江斎
11e Zuiō Sōsa (1837-1910) 瑞翁 宗左 Rokurokusai 碌々斎
12e Keiō Sōsa (1863-1937) 敬翁 宗左 Seisai 惺斎
13e Mujin Sōsa (1901-1979) 無盡 宗左 Sokuchūsai 即中斎
14e (actuel iemoto) Sōsa (1938-) 宗左 Jimyōsai 而妙斎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]