Omotesando Hills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Omotesando Hills
Image dans Infobox.
Type
Emplacement
Jingūmae (en)
Flag of Japan.svg Japon
Architecte
Gestionnaire
Mori Building Company (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
Niveaux
3Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Coordonnées
Omotesando Hills
Logo du complexe

Omotesando Hills est un complexe commercial et résidentiel bâti en 2006 à Tokyo[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le complexe a été construit sur le site réaménagé des anciens appartements Dōjunkai Aoyama, longtemps considérés un point de repère dans le quartier d’Omotesandō à Tokyo. D'une longueur totale de 250 m, l'installation se compose de l'aile ouest (B2F-2F), du bâtiment principal (B3F-3F), de l'aile Doujun (B1F-3F) et comprend des appartements à partir du 4e étage et plus. Il a été conçu par l'un des architectes les plus renommés du Japon, Tadao Andō.

L'espace souterrain est utilisé de manière optimale[réf. nécessaire] et la hauteur des bâtiments a été conçue pour s'insérer harmonieusement dans les rangs de zelkova du Japon. Il y a aussi du jardinage sur le toit et la prise en compte de l'environnement a été accomplie. Les six étages qui composent le bâtiment principal ont été construits comme un atrium avec une pente en spirale longue de 700 m le long du bâtiment, le long des boutiques spécialisées.

Centre commercial[modifier | modifier le code]

Le centre commercial comprend des boutiques représentant aussi bien des marques japonaises que des marques occidentales. Des restaurants et des cafés populaires attirent régulièrement de longues files d'attente. Le secteur «Kids No Mori» (la forêt des enfants) comporte des magasins proposant des articles pour les enfants de 6 ans et plus, ainsi que de nombreux équipements tels que des salles de soins infirmiers, des lits à langer et des bancs.

À l'approche de son 10e anniversaire en 2016, Omotesando Hills a subi une rénovation importante: plus de 40% des magasins ont été changés et un total de 41 magasins ouverts, y compris ceux ayant emménagé ou réaménagés[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Matthew Rusling, « Letter From Tokyo; Attention Avid Shoppers: A High-End Complex Opens Its Doors », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 30 août 2020)
  2. « Omotesando Hills - Tokyo Things To Do & Itineraries | Planetyze », sur planetyze.com (consulté le 24 février 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

(en) Site officiel