Omar Youssef Souleimane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Omar Youssef Souleimane
Omar Youssef Souleiman - 2018 (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités

Omar Youssef Souleimane, né en 1987 à Quoteifé près de Damas[1], est un journaliste, poète et écrivain syrien et français.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la Fête du livre de Bron.

Né en Syrie, Omar Youssef Souleimane passe une partie de son enfance en Arabie saoudite[1]. De 2006 à 2010, il est journaliste en Syrie. En 2011, il prend part aux manifestations contre l'état d'urgence en vigueur depuis 1963[2].

La guerre civile ayant éclaté et Souleimane étant recherché par les services secrets de son pays, il quitte la Syrie pour la Jordanie[1]. En 2012, il rejoint la France qui lui accorde l'asile[3]. Là, il apprend le français, langue dans laquelle il publie plusieurs recueils de poèmes[4].

En 2016, il est lauréat du prix Amélie-Murat pour le recueil La Mort ne séduit pas les ivrognes[5].

En , il devient directeur de programme au Collège international de philosophie[6].

En paraît Le Petit Terroriste, récit autobiographique dans lequel il défend la liberté de critiquer la religion dans laquelle il a été élevé, l'islam[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Récit, roman[modifier | modifier le code]

Adapté au théâtre par l'auteur, Montansier, Versailles

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Chansons des saisons, Syrie, 2006
  • Je ferme les yeux et j'y vais, 2010
  • Il ne faut pas qu'ils meurent, Liban, éditions Al Ghaoune, 2013
  • La Mort ne séduit pas les ivrognes, Paris, éditions L'oreille du loup, bilingue français / arabe, 2014
  • L’Enfant oublié, Paris, éditions Signum, 2016
  • Loin de Damas, Paris, éditions Le Temps des cerises, 2016

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Omar Youssef Souleimane (trad. Salah Al Hamdani et Isabelle Lagny), Loin de Damas [« بعيداً عن دمشق »], Montreuil, le Temps des cerises, coll. « Vivre en poésie »,‎ , 206 p. (ISBN 978-2-37071-090-1, BNF 45148741), quatrième de couverture.
  2. « Samar Yazbek et Omar Youssef Souleimane », sur franceinter.fr, (consulté le ).
  3. « Omar Youssef Souleimane », sur franceculture.fr, (consulté le ).
  4. « Les grands débats. Comment écrire et éditer dans la tourmente de la guerre et l’exil ? », sur humanite.fr, (consulté le ).
  5. a et b « Le prix Amélie-Murat décerné à Omar Youssef Souleimane », sur lamontagne.fr, (consulté le ).
  6. « Omar Youssef Souleimane », sur ciph.org (consulté le ).
  7. Thomas Mahler et Clément Pétreault, « C'est grâce au Coran que je suis devenu athée », sur Le Point, (consulté le ).
  8. Présentation sur le site de l'éditeur.
  9. Présentation sur le site de l'éditeur.
  10. https://editions.flammarion.com/une-chambre-en-exil/9782080271457
  11. « Omar Youssef Souleimane (Syrie) », sur les-dominicains.com (consulté le ).
  12. « Omar Youssef Souleimane : “L’écriture, une solution qui sauve de la mort” », sur buzzles.org, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]