Omar Ibn Abi Rabia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Omar Ibn Abi Rabia (644-712/744) était un poète arabe de ghazal principalement.

Il est né dans une famille aisée de la tribu mecquoise de Quraych. C'est l'auteur de poésie érotique le plus connu et le plus représentatif du Hedjaz médiéval.

Célèbre pour ses poésies amoureuses, il voua toute sa vie à Thorayya, une jeune femme issue de l'aristocratie hedjazienne.

Ibn Rabia est connu pour avoir inauguré « une poésie galante, malicieuse, souvent réaliste qui tranche sur le sentimentalisme des amours bédouines et donne le ton aux citadins »[1]. Il fut l'un des concepteurs des poésies de "l'amour-passion".

On disait à propos de lui que « Chaque belle qu'il voyait dans la rue ou durant le pèlerinage l'enflammait »[2].

Extrait[modifier | modifier le code]

Sur Thorayya il écrit:

« Ses beautés m'ont ravi le cœur : pureté de son cou de gazelle, ou s'enroule une rangée de perles. Finesse d'une taille sous laquelle s'épanouissent des rondeurs bien pleines, dessinant les courbes des collines. Eclat du visage, vrai soleil parmi les nuages, disparaissant, majestueux, quand descend le soir. Dents espacées d'une bouche aux gencives rouge sombre, douce dont le goût ne rappelle aucune saveur connue. Toute tendre, sœur de l'onagre, n'offrant à qui voulait reprendre quelque chose, aucun défaut. Tel est ce qui d'elle m'est apparu ; de ce qui resta caché je ne saurais rien dire[3]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédie de l'Amour en Islam, Malek Chebel, p.323
  2. Les arabes, Marc Bergé, p.219
  3. Encyclopédie de l'Amour en Islam, Malek Chebel, p. 539

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]