Omar Doom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un acteur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un acteur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Omar Doom
Nom de naissance Omar Makhdomi
Naissance (40 ans)
Easton
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur

Omar Makhdomi, connu sous le nom de scène Omar Doom (né le (40 ans) à Easton, en Pennsylvanie) est un acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Omar Makhdomi est le fils de Rashid et Jawahira Makhdomi. Son père est médecin à l'hôpital d'Easton et il a deux sœurs. En 1994, il entre à la Parsons The New School for Design pour y étudier la peinture[1]. Il entame ensuite une carrière musicale en tant que chanteur du duo d'électro-rock Doomington[2]. Il crée par ailleurs une ligne de vêtements avec sa sœur Saira. En 1998, il rencontre Quentin Tarantino et les deux hommes deviennent amis. Tarantino l'incite à poursuivre une carrière d'acteur et à adopter le nom de scène d'Omar Doom. Celui-ci prend alors des cours d'art dramatique[1].

Tarantino offre à Doom son premier rôle au cinéma, celui du petit ami du personnage joué par Vanessa Ferlito dans Boulevard de la mort (2007). Le réalisateur l'engage à nouveau, avec le rôle plus important du soldat Omar Ulmer, dans son film suivant, Inglourious Basterds (2009). Durant le tournage d'une scène avec Eli Roth, les deux acteurs manquent d'être incinérés[3]. Il prête ensuite sa voix pour le jeu vidéo Dino D-Day (2011) et apparaît dans le clip du single Dream On du groupe Noel Gallagher's High Flying Birds (2012). En 2014, il est à l'affiche du film Higher Power.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Amy Longdorf, « Easton native Omar Doom gets shot at glory in Tarantino's 'Basterds », The Morning Call,‎
  2. « Omar Doom: Interview with a Basterd », Esquire,‎ (consulté le 2 mai 2014)
  3. (en) Chris Lee, « Eli Roth barely survives acting in Quentin Tarantino's Inglourious Basterds », Los Angeles Times,‎ (consulté le 2 mai 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]