Olympe Audouard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Audouard.
Olympe Audouard
Olympe Audouard.png

Olympe Audouard

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Olympe Félicité Audouard, née de Jouval le 13 mars 1832 à Marseille et décédée le 13 janvier 1890 à Nice, était une féministe française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olympe Audouard a été une des représentantes les plus importantes du mouvement féministe français de la seconde moitié du XIXe siècle.

Mariée au notaire marseillais Henri-Alexis Audouard, son mariage s’est terminé sur un échec au bout de quelques années lorsqu’elle a demandé la séparation de corps en l’accusant de libertinage.

Montée à Paris, elle rencontre des célébrités telles que Théophile Gautier, Lamartine, Jules Janin, Alexandre Dumas, rencontres qu'elle raconte dans ses mémoires[1].

Elle a exigé, dans une infinité d’exposés et de publications, en particulier, à côté de réformes générales dans la législation civile, du divorce et de la question de l’assimilation des femmes, l’égalité complète pour les femmes, y compris le droit de voter et de se présenter aux élections. Elle a lancé le journal mondain humoristique Le Papillon et la Revue cosmopolite[2].

Elle fut par ailleurs une grande voyageuse, parcourant la Russie, l'Amérique[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • À travers l'Amérique ; le Far-West, Paris, E. Dentu, 1869
  • À travers l'Amérique... États-Unis, constitution, mœurs, usages, lois, institutions, sectes religieuses, Paris, E. Dentu, 1966, 1871
  • Comment aiment les hommes, Paris, E. Dentu, 1862
  • Guerre aux hommes, Paris, E. Dentu, 1866
  • Gynécologie ; la femme depuis six mille ans, Paris, Dentu, 1873
  • Histoire d'un mendiant, Paris, E. Dentu, 1862
  • Il n'y a pas d'amour sans jalousie et de jalousie sans amour. Comédie en un acte et en prose, Paris, E. Dentu, 1863
  • La femme dans le mariage, la séparation et le divorce : conférence faite le 28 février 1870, Paris, E. Dentu, 1870
  • L'amie intime, Paris, 1873
  • La morale officielle S. V. P., lettre à M. de Goulard, ministre de l'Intérieur, Paris, E. Dentu, 1873
  • L'amour, le matérialisme, le spiritualiste, le complet et divin..., Paris, E. Dentu, 1880
  • Le Canal de Suez, chapitre détaché d'un livre sur l'Egypte, qui paraîtra prochainement, Paris, E. Dentu, 1864
  • Le luxe des femmes : réponse d'une femme à M. le procureur général Dupin, Paris, E. Dentu, 1865
  • Le luxe effréné des hommes. Discours tenu dans un comité de femmes, Paris, E. Dentu, 1865
  • Le Papillon arts, lettres, industrie, Paris, [s.n.], 1861-1863
  • Les mondes des esprits, ou la Vie après la mort, Paris, E. Dentu, 1874
  • Les escompteuses, études parisiennes, Paris, E. Dentu, 1883
  • Les mystères de l'Égypte dévoilés, Paris, E. Dentu, 1865
  • Les mystères du sérail et des harems turcs ; lois, mœurs, usages, anecdotes, Paris, E. Dentu, 1863
  • Les nuits russes, Paris, E. Dentu, 1876
  • Les roses sanglantes, Paris, E. Dentu, 1880
  • Le secret de la belle-mère, Paris, E. Dentu, 1876
  • Les soupers de la Princesse Louba d'Askoff : drame d'amour et de nihilisme, Paris, Dentu, 1880
  • Lettre à M. Haussmann, préfet de la Seine, Paris, imp. Balitout, Questroy et Cie, 1868
  • Lettre aux députés, Paris, E. Dentu, 1867
  • L'homme de quarante ans, Paris, E. Dentu, 1868
  • L'Orient et ses peuplades, Paris, E. Dentu, 1867
  • M. Barbey-d'Aurevilly ; réponse à ses réquisitoires contre les bas-bleus. Conférence du 11 avril, Paris, E. Dentu, 1870
  • Pour rire à deux : contes, Paris, C. Marpon et E. Flammarion, 1884
  • La Femme-Homme. Mariage - adultère - divorce. Réponse d'une femme à M. Alexandre Dumas Fils, Paris, E. Dentu, 1872
  • Silhouettes parisiennes, Paris, C. Marpon et E. Flammarion, 1883
  • Singulière nuit de noce, drame de la vie parisienne, Paris, C. Marpon et E. Flammarion, 1886
  • Un mari mystifié, Paris, E. Dentu, 1863
  • Voyage à travers mes souvenirs : ceux que j'ai connus ce que j'ai vu, Paris, E. Dentu, 1884
  • Voyage au pays des boyards ; étude sur la Russie actuelle, Paris, E. Dentu, 1881

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Ernot, « Olympe Audouard dans l'univers de la presse (France, 1860-1890) », Genre & histoire, 2014, n°14, [S.l., s.n.] https://genrehistoire.revues.org/1990 (consulté le 24/10/2016)
  • Bénédicte Monicat, « Ecritures du voyage et féminismes : Olympe Audouard ou le féminin en question », The French Review, vol. 69, 1995
  • Rachel Nuñez, « Rethinking Universalism. Olympe Audouard, Hubertine Auclert, and the Gender Politics of the Civilizing Mission », French Politics, Culture & Society, 2012, n° 30, New York, Berghahn Books, p. 23-45 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olympe Audouard, Voyage à travers mes souvenirs : ceux que j'ai connu, ce que j'ai vu, E. Dentu, (lire en ligne)
  2. Isabelle Ernot, « Olympe Audouard dans l’univers de la presse, (France, 1860-1890) », Genre & Histoire,‎ (lire en ligne)
  3. Écriture du voyage et féminisme : Olympe Audouard ou le féminin en question - French Review, automne 1995

Liens externes[modifier | modifier le code]