Olokun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le monde d'Olokun : poissons, crocodiles, serpents (Musée ethnologique de Berlin).

Olokun (Olóòkun) était le dieu de la mer nigérian. Il possédait un royaume sous-marin qui ne cédait en importance qu'à celui d'Olorun, le dieu du ciel. Il était souvent invoqué par le peuple Yoruba bien qu'il détruisit un jour presque la totalité de la Terre. Après cette catastrophe, les Nigérians furent aidés par le demi-dieu Ifa et par Orunmila, dieu de la miséricorde.

Culture contemporaine[modifier | modifier le code]

La série Stargate SG-1 fait référence à Olokun lors de l'épisode 15 de la saison 5 (Rencontre au sommet) ainsi que dans l'episode 16 de la saison 7 (La fin de l'union).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paula Ben-Amos, « Symbolism in Olokun mud art », in African arts (Los Angeles), 6 (4), été 1973, p. 28-31 ; 95
  • (en) Alfred Omokaro Izevbigie, Olokun, a focal symbol of religion and art in Benin, University of Washington, 1978, 381 p. (thèse)
  • (en) John Mason, Olóòkun : owner of rivers and seas, Yorùbá Theological Archministry, Brooklyn, N.Y., 1996, 118 p. + cassette audio (ISBN 1881244059)
  • (en) « Mud shrines of Olokun », in Nigeria (Lagos), no 50, 1956, p. 280-295
  • (en) « The origin of the Olokun cult », in Ọsẹmwegie Ẹbọhọn : life and works of a high priest of African religion, Ẹbọhọn Cultural Centre and Ẹbọhọn Hospital for Traditional Medicine, Benin City (Nigeria), 1989, chap. 5, p. 21-28
  • (en) Norma Rosen, « Traditional uses of pattern and decoration in Olokun worship », in Benin series (Benin City), 1 (3), 1986, p. 34-40
  • (en) M. R. Welton, « The function of the song in Olokun ceremony », in Nigeria magazine (Lagos), no 98, sept.-nov. 1968, p. 226-228

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) « Olokun » (R. P. Noël Baudin, Fétichisme et féticheurs, Séminaire des Missions africaines, Lyon, 1884, p. 14, en ligne sur Gallica)