Ollivier Pourriol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ollivier Pourriol
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Maître
Influencé par
Distinction

Ollivier Pourriol, né le à Lyon[1], est un philosophe[2], romancier, essayiste et conférencier français. Il a été également réalisateur, scénariste et monteur d'un unique court-métrage[3]. Il a été pendant trois ans professeur de philosophie en lycée.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 17 ans, alors qu'il est étudiant en classe de première S au Lycée Charles-de-Gaulle à Londres, il décroche le premier prix de composition française au concours général 1988. Le texte a été publié dans le journal Le Monde du mercredi [4]. Ollivier Pourriol est normalien[5] (1992 l) et agrégé de philosophie (1995)[6].

Il a enseigné à l'École active bilingue Jeannine-Manuel et au lycée de Sèvres[7] avec une prédilection pour Alain, Jules Lagneau (le maître de ce dernier), Gilles Deleuze et Michel Foucault.

Il s'est chargé de faire perdurer la pensée de celui qui fut pour lui un professeur de philosophie exceptionnel, Hubert Grenier (1929-1997) (professeur de philosophie pendant vingt-cinq ans en khâgne au Lycée Louis-le-Grand), dans un livre intitulé Hubert Grenier - La Liberté heureuse[8] (2003) ; « une rencontre qui a changé ma vie », dit l'ancien élève, pas vraiment disciple mais plutôt un « ami ».

Ollivier Pourriol a été scénariste pour jeux vidéo, tel Big Bug Bang (Le retour du Commander Blood) en 1996[9]. Il a connu un grand succès critique avec son premier roman, Mephisto Valse (2001), qui obtient le Prix René-Fallet 2002[10]. Par la suite, il publie Le Peintre au couteau (2005, roman)[11], Polaroïde[12] (2006, roman coécrit avec son ami américain James Douglas (1971-2005)), Alain, le grand voleur (2006, essai) et Cinéphilo. Les plus belles questions de la philosophie sur grand écran (2008, essai)[13]. Cet ouvrage est la version écrite d'une démarche « ciné-philosophique »[14] qu'il a pratiqué régulièrement pendant presque dix ans dans une salle de cinéma du MK2 Bibliothèque situé dans le 13e arrondissement de Paris. Son Vertiges du désir. Comprendre le désir par le cinéma (2011, essai)[15] en est la suite. Il a diversifié son concept de « Ciné Philo »[16] à travers plusieurs dizaines de séances de quelques minutes sur Orange Cinénovo via Studio Philo[17].

En 2005, Ollivier Pourriol a écrit, produit et réalisé le court-métrage Coupé au montage[18] interdit aux moins de 16 ans.

Il a été l'invité de l'émission de Raphaël Enthoven Les nouveaux chemins de la connaissance sur France Culture le , la semaine étant consacrée à la « Philosophie du cinéma ou cinéma de la philosophie »[19]. Il participe quelques fois à la revue Philosophie Magazine[20] ou au journal Libération[21]. Il a été l'invité de l'émission de Raphaël Enthoven Philosophie sur Arte le sur le thème du foot. Il a également écrit pour le journal Le 1.

Ollivier Pourriol fut embauché pour faire partie de l'émission Le Grand Journal sur Canal+ durant la saison 2011-2012[22], à propos de laquelle il affirme selon son point de vue l'insincérité de l'équipe, la conformation de la pensée à l'audimat ainsi que la censure sur les livres[23]. Il en témoigne dans un pamphlet publié en 2013, On/Off (Comédie).

Il est membre du collège de recommandation de l'AFCAE (Association française des cinémas d'art et d'essai)[24].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Livres
  • 2001 : Mephisto Valse[25]- Roman - Grasset - Prix René-Fallet 2002[10]
  • 2003 : La Liberté heureuse : cours et conférences[26]- Cours de Hubert Grenier - Grasset
  • 2005 : Le Peintre au couteau[27]- Roman - Grasset
  • 2006 : Polaroïde- Roman - Grasset
  • 2006 : Alain, le grand voleur[28]- Essai - Biblio Essais, Le Livre de Poche
  • 2008 : Cinéphilo. Les plus belles questions de la philosophie sur grand écran[29]- Essai - Hachette Littératures - Collection « Haute Tension » (collection de philosophie contemporaine créée en 2008 par Charles Pépin)
  • 2010 : Éloge du mauvais geste[30] - Essai - NiL
  • 2011 : Vertiges du désir. Comprendre le désir par le cinéma.[31] - Essai - NiL
  • 2013 : On/Off[32] - Comédie - NiL
  • 2015 : Ainsi parlait Yoda[33] - Philosophie intergalactique - Michel Lafon
  • 2016 : Une fille et un flingue[34] - Roman - Stock
  • 2018 : Facile ! L'art français de réussir sans forcer[35] - Essai - éditions Michel Lafon
Adaptations théâtrales
  • 2016 : Éloge du mauvais geste[36] avec Denis Laujol et mise en scène par Valéry Cordy.
Films
  • 2005 : Coupé au montage - Court-métrage (fiction/fantastique)
Conférences
  • 8 saisons de Ciné Philo au MK2 Bibliothèque
  • 3 saisons à la Cinémathèque de Nice
  • 2 saisons à la Philharmonie de Paris
Vidéos philosophiques
  • 2 saisons de Studio Philo sur OCS (soit 25 séances)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ollivier Pourriol, couteaux tirés », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. Notice BnF
  3. Ollivier Pourriol, sur le site unifrance.org.
  4. Composition française d'Ollivier Pourriol, Concours général 1988, sur le site alepour.free.fr.
  5. Ollivier Pourriol, sur l'annuaire de l'ENS Ulm, 1992.
  6. Agrégations, journal Le Monde, 21 juillet 1995.
  7. Site internet du lycée de Sèvres, académie de Versailles.
  8. La liberté heureuse: cours et conférences, par Hubert Grenier, rédaction par Ollivier Pourriol, Éditions Grasset, 2003, sur le site Google Books.
  9. L'Arche du Captain Blood, par Philippe Ulrich et Didier Bouchon, 1987, sur le site grospixels.com.
  10. a et b Lauréats du prix René-Fallet, site officiel.
  11. Le Peintre au couteau, par Ollivier Pourriol, recension par Frédéric Vignale, sur le site lemague.net.
  12. Polaroïde, de James Douglas, adaptation et traduction par Ollivier Pourriol, recension par Aurélie S., sur le site lemague.net.
  13. Cinéphilo, par Ollivier Pourriol, Hachette Littératures, recension par Serge Scotto, sur le site lemague.net.
  14. Il faut filmer le soldat Ryan, article de Renaud Certin, sur le site archives.fragil.org, 26 septembre 2007.
  15. Vertiges du désir. Comprendre le désir par le cinéma., par Ollivier Pourriol, Nil Editions, recension sur le site lemague.net.
  16. La vérité sensible d’Ollivier Pourriol, paru dans Grandes Écoles Magazine numéro 53, avril 2012.
  17. Studio Philo Épisode 1, Bergson et la perception pure, sur Dailymotion.
  18. Coupé au montage, court-métrage (14 min 56), version française sous-titrée en anglais, sur Youtube.
  19. Philosophie du cinéma ou cinéma de la philosophie (2), émission présentée par Raphaël Enthoven, sur France Culture, 17 septembre 2008.
  20. Page d'Ollivier Pourriol, sur le site de la revue Philosophie magazine.
  21. Ollivier Pourriol, « Nous ne sommes pas les derniers », Libération,‎ (lire en ligne).
  22. Raphaël GARRIGOS et Isabelle ROBERTS, « Ollivier Pourriol au «Grand journal» ? », Libération,‎ (lire en ligne).
  23. Michel Denisot, portrait d'un indestructible, sur le site lesinrocks.com.
  24. Collège de recommandation de l'AFCAE, sur le site art-et-essai.org.
  25. Méphisto valse, sur le site des éditions Grasset.
  26. Hubert Grenier: la liberté heureuse, sur le site des éditions Grasset.
  27. Le peintre au couteau, sur le site des éditions Grasset.
  28. Alain, le grand voleur, essai d'Ollivier Pourriol sur le philosophe Alain, septembre 2006, sur le site bibliopoche.org.
  29. Cinéphilo. Les plus belles questions de la philosophie sur grand écran, par Ollivier Pourriol, Hachette Littératures, sur le site cadran-lunaire.fr.
  30. Eloge du mauvais geste, par Ollivier Pourriol, Nil éditions, 6 mai 2010, sur le site lisez.com.
  31. Vertiges du désir, comprendre le désir par le cinéma, par Ollivier Pourriol, Nil éditions, 5 mai 2011, sur le site lisez.com.
  32. On/Off, par Ollivier Pourriol, Nil éditions, 11 avril 2013, sur le site lisez.com.
  33. Ainsi parlait Yoda, par Ollivier Pourriol, éditions Michel Lafon, 11 novembre 2015.
  34. Une fille et un flingue, par Ollivier Pourriol, éditions Stock, Collection La Bleue, 24 août 2016.
  35. Facile! L'art français de réussir sans forcer, par Ollivier Pourriol, éditions Michel Lafon, 20 septembre 2018.
  36. Éloge du mauvais geste, par Ollivier Pourriol, avec Denis Laujol, Théâtre Gilgamesh, juillet 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]