Olivio Gomes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivio Gomes
Image dans Infobox.
Jeune portant un T-Shirt à la mémoire d'Olivio Gomes pendant une manifestation contre la Loi Sécurité Globale le 28 novembre 2020 à Paris.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 28 ans)
PoissyVoir et modifier les données sur Wikidata

Olivio Gomes est un homme tué par la police à l'âge de 28 ans, le vendredi à Poissy. Le policier est mis en examen pour « homicide volontaire » peu après le décès.

Circonstances du décès[modifier | modifier le code]

Olivio Gomes est tué de trois coups de feu à bout pourtant, après que les policiers de la BAC75N (brigade anticriminalité de nuit de Paris) filent (pour une raison inconnue) puis arrêtent la voiture qu'il conduisait sans permis. La presse locale évoque faussement un « chauffard abattu »[1] après une « course poursuite »[2],[3]. La version du tireur, selon laquelle Olivio Gomes aurait tenté de l’écraser en voiture alors qu’il allait le contrôler, est contredite par l’enquête de l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN). Une semaine après la mort, le tireur est mis en examen pour « homicide volontaire »[4]. L'expertise du 5 mars 2021 décrit la trajectoire des balles, qui rendent la version du policier « matériellement impossible », selon la juge d’instruction[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Yvelines. Un chauffard abattu par la police à Poissy », sur actu.fr, (consulté le 13 mai 2021)
  2. « Un policier blesse mortellement un conducteur après une course-poursuite entre Paris et Poissy », sur leparisien.fr, (consulté le 13 mai 2021)
  3. Émilie Rappeneau, « Gaye Camara, Olivio Gomes, Ibrahima Bah : trois jeunes tués par la police dans des circonstances troubles », sur Basta !, (consulté le 31 mai 2021).
  4. a et b « Les incohérences autour de la mort d’Olivio Gomes, tué par la police au terme d’une filature », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2021)

Articles connexes[modifier | modifier le code]