Olivier Wozniak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Wozniak
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
Drapeau de la France France, Longwy.
Nationalité
Activité
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales

Olivier Wozniak est un dessinateur et scénariste de bandes dessinées belge, né le à Longwy, et ayant passé toute son enfance à Lexy.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Olivier Wozniak est petit-fils d'ouvriers[1] immigrés polonais et italien[2] du côté maternel[1]. La lecture de Ric Hochet dans l'album Face au Serpent, à l'âge de sept ans, le détermine à faire de la bande dessinée son métier. Il commence à réaliser ses première bandes dessinées dans des cahiers[3]. À 12 ans, il visite la rédaction de Pif Gadget[3] accompagné de sa mère et comprend qu'il faut dessiner sur planches et non pas dans des cahiers comme il l'a fait jusqu'à présent à la vue des planches de Pratt, Chéret et Marcello[3]. À 14 ans, il entre à l'institut des beaux-arts, en section humanités artistiques pour les trois dernières années[3], puis en section illustration à l'École supérieure des arts Saint-Luc de Liège pendant trois ans[3]. Il publie le fanzine Oufti[2],[3] en compagnie d'amis et d'un enseignant qui voit l'apparition de son personnage Kovalsky.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Wozniak, une fois diplômé, travaille pendant presque un an dans un fast-food. Une place de professeur de croquis s'ouvre à l'Institut Saint-Luc où il a été élève et il y enseigne le dessin d'après nature[2] pendant sept ans[Note 1]. C'est pendant cette période qu'il réalise son premier ouvrage en tant que scénariste/dessinateur de bandes dessinées : un roman graphique Hypster Kovalsky[4] dont les premiers chapitres sont prépubliés dans la revue Spatial des Éditions Michel Deligne, publiée par Futuropolis, pendant son service militaire en 1984. Deux ans plus tard, il est influencé par Hergé, Tillieux[Note 2] surtout par les thèmes abordés et il signe les deux tomes du thriller L'Agence Hermès[5], le premier chez Magic Strip et le second chez Loempia.

Professionnalisation[modifier | modifier le code]

En 1989, il change de style en collaborant avec le scénariste Denis Lapière[Note 3] pour la série jeunesse Alice et Léopold[6]. Après quatre histoires courtes publiées dans le journal de Spirou[7], des échos favorables, ainsi qu'une demande de l'éditeur de se professionnaliser, lui permettent d'abandonner l'enseignement et de se consacrer à plein temps à la bande dessinée. Cinq albums[8] sortent entre 1991 et 1995, aux éditions Dupuis. La série est arrêtée en raison de ventes trop faibles[Note 4],[9].

En 1996, Wozniak débute une nouvelle série humoristique : Barbara Sleepless sur un scénario de Zidrou pour Spirou et ne fait que onze apparitions dans ce journal[7].

À l'instigation de Philippe Vandooren, se met en place une collaboration avec le scénariste Yann dont Wozniak admire les séries Les Innommables et La Patrouille des Libelulles ainsi que de Sambre. En 1999[7], la série réaliste Chasseurs d'Étoiles, mettant en scène des chasseurs de météorites, fait son apparition dans Spirou et publiée par Dupuis dans la collection Repérages jusqu'en 2001.

En 2001, Olivier Wozniak, sans emploi, sollicite Clarke et lui demande de lui écrire un album[10]. Au départ, c’était une parodie amicale des Oncle Paul de Spirou qui s’est transformée en Oncle Archibald, gommant le côté didactique tout en intégrant des allusions à l’éducation anglaise[10]. Il fait son entrée à Fluide Glacial[11] avec ces courts récits humoristiques qui sont ensuite rassemblés en recueil dans l'album Histoires de France[12], édité par Audie en 2002.

Il publie ensuite une bande dessinée d'humour populaire, Zone 51[13], écrite par Christophe Cazenove et publiée par Bamboo, qui connaît deux tomes publiés en 2004 et 2005. Il revient ensuite à un dessin réaliste en signant le premier tome de la série Rebelles (Casterman), une série dédiée à des portraits de figures historiques. Son opus est consacré à Che Guevara[14]. Puis les éditions Bamboo programment une nouvelle série comique, Plan drague : nouvelle génération en binôme avec Christophe Cazenove[15] et trois tomes sont publiés entre 2007 et 2008.

En 2008, il signe le treizième tome de la série des éditions Nocturne, intitulée BD Blues, consacrée aux figures de ce courant musical. Olivier Wozniak, amateur de blues, raconte la vie de Memphis Minnie[16] et dessine dans un style plus impressionniste.

En 2010, avec C. Cazenove, la série Ma Belle-Mère et Moi[17] débute mais elle ne dépasse pas deux tomes, puis en 2013, les éditions Bamboo lui proposent de participer au dessin d'un opus de la série en quatre tomes : La Lignée, publiée dans sa collection pour adultes, Grand Angle. Le tome 3[18], Maxime 1973[19], est scénarisé par Olivier Berlion.

En 2018, il publie dans la collection Plein Gaz chez Glénat l'album Gordini - Le sorcier bien aimé[20] puis toujours dans la même collection, parait en 2019, l'album La naissance de la 2 CV Citroën [21],[22],[23] avec Vincent Dugomier au scénario.

Depuis 2021, Olivier Wozniak travaille sur Ostende 1906 scénarisé par Patrick Weber, récit qui se déroule à Ostende en 1906, époque où Ostende était la « reine des plages » et le lieu de villégiature des Rois, pour les éditions Anspach[24].

Il habite à Liège[25] avec son épouse Magda[26].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Hypster Kovalsky, Futuropolis coll. Maraccas, 1984
  • Une Aventure de l'agence Hermès
  1. La Manière Noire, Magic Strip coll. Atomium 58, 1986
  2. L'Œil de Dieu, Loempia coll. Himalaya, 1986
  1. La Colère de Grindi, 1991 (ISBN 2-8001-1844-X)
  2. Les Croix de cuivre, 1992 (ISBN 2-8001-1908-X)
  3. La Vallée des pierres vertes, 1993
  4. La Petite Marie, 1994 (ISBN 2-8001-2114-9)
  5. La Danse du poko, 1995 (ISBN 2-8001-2193-9)
  • Chasseurs d'étoiles (dessin), scénario de Yann, Dupuis coll. Repérages
  1. Zoïa, 1999[27],[28].
  2. Une météorite dans le rétroviseur, 2000
  3. Impacts sur le green, 2001
  1. Roswell attitude, 2004[30]
  2. La Fête à l'Alien, 2005[31]
  • Rebelles
  1. Libertad ! - Che Guevara (dessin), scénario de Jean-François Charles, Casterman coll. Rebelles, 2006[32]
  • Plan drague - nouvelle génération (dessin), scénario de Christophe Cazenove et Lewis Wingrove, Bamboo coll. Humour
  1. Love on the bit, 2007
  2. Franche connexion, 2008
  • BD Blues
13. Memphis Minnie, Nocturne, BD Blues, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Période interrompue pour accomplir son service militaire d'une durée d'un an
  2. Wozniak admet encore l'influence de Rosiński, Mézières, Eisner et Conrad.
  3. Le Chinois a été la première collaboration entre Olivier Wozniak et Denis Lapière.
  4. Les ventes s'élèvent à 6 000 exemplaires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rédaction, « Olivier Wozniak », sur Glénat (consulté le )
  2. a b et c (en) Bas Schuddeboom, « Olivier Wozniak (b. 31 July 1960, Belgium) Belgium », sur Lambiek (consulté le )
  3. a b c d e et f Magda et Wozniak
  4. BDM 2021-2022, p. 547
  5. BDM 2021-2022, p. 28
  6. M. Kroug, « Alice et Leopold », sur Congo-1960,
  7. a b et c Bernard Coulange, « Wozniak Olivier dans Spirou », sur bdoubliees.com (consulté le )
  8. BDM 2021-2022, p. 42
  9. Interview de Denis Lapiere, sur bdthèque
  10. a et b L'envers des planches de...Clarke
  11. Bernard Coulange, « Wozniak Olivier dans Fluide Glacial », sur bdoubliees.com (consulté le )
  12. Nicolas Anspach, « Auracan a aimé... Histoires de France, par Clarke et Olivier Wozniak (Fluide Glacial / Audie) », sur Auracan,
  13. BDM 2021-2022, p. 1331
  14. Joseph Arrouet, « Libertad - Che Guevara », sur Planète BD,
  15. Nicolas Anspach, « Olivier Wozniak : "Le scénario induit un style graphique" », sur ActuaBD,
  16. BDM 2021-2022, p. 725
  17. BDM 2021-2022, p. 683
  18. Patrice Gentilhomme, « Participez au prix de la bande dessinée alternative 2021 », sur ActuaBD, (consulté le )
  19. a et b BDM 2021-2022, p. 656
  20. Guillaume Garcia-Mora, « Gordini - Le sorcier bien aimé », sur Planète BD,
  21. Philippe Doucet, « Naissance de la 2CV: une longue et passionnante histoire », sur Le Figaro,
  22. Jean-Laurent Truc, « La Naissance de la 2 CV, la Deuch légendaire », sur Ligne claire,
  23. Vincent Zede, « La Naissance de la 2CV », sur planetebd.com, (consulté le )
  24. Nicolas Anspach : « Mon catalogue traite notamment de la Belgique »
  25. Rédaction, « Olivier Wozniak », sur Bamboo Édition (consulté le )
  26. Marvano & Magda : "Les petits Adieux est un album né suite à lecture du journal d’une victime d’un pédophile "
  27. Philippe Audoin, « En traits, plat et désert... », BoDoï, no 22,‎ , p. 5
  28. Thierry Bellefroid, « Les 1231 critiques de Thierry Bellefroid sur BDParadisio - « Chasseurs d'étoiles, tome Un : Zoïa », par Yann et Wozniak, dans la collection « Repérages » de Dupuis. », BDParadisio,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. Fabien Tillon, « Gotlibérez nos camarades ! », BoDoï, no 51,‎ , p. 14.
  30. Nicolas Anspach, « Zone 51 - T1 : Roswell Attitude - Par Casenove & Wozniak - Bambooo », sur ActuaBD, (consulté le )
  31. Anthony Roux, « Zone 51 T2 (Cazenove, Wozniak, Frécon & Rousseau) – Bamboo – 9,45€ », sur bdencre.com, (consulté le )
  32. Nicolas Anspach, « Libertad - Che Guevara - de Wozniak, Maryse et Jean-François Charles - Casterman », sur ActuaBD, (consulté le )
  33. Frédéric Rabe, « Ma belle-mère et moi », sur planetebd.com, (consulté le )
  34. Frédéric Rabe, « Ma belle-mère et moi T2 », sur planetebd.com, (consulté le )
  35. « Népal, 25 avril 2015 - La BD se mobilise », sur BD Gest' (consulté le )
  36. 25 avril 2015 – Népal – La BD se mobilise
  37. BDM 2021-2022, p. 486
  38. BDM 2021-2022, p. 780

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Philippe Mellot, Michel Denni, Laurent Turpin et Isabelle Morzadec, Trésors de la bande dessinée : BDM 2021-2022 - Catalogue encyclopédique & Argus, Paris, Les Arènes, , 1700 p. (ISBN 9791037502582), p. 28, 30, 42, 232, 247, 486, 531, 547, 655, 725, 780, 889, 1331. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Périodiques[modifier | modifier le code]

  • Amaury Daele et Thomas Glesener, « Magda et Wozniak », Rêve-en-bulles, A.D.A.C.B.D., no 7,‎ , p. 17-22 (lire en ligne, consulté le )

Articles[modifier | modifier le code]

  • Clarke (interviewé par Gilles Ratier), « L'envers des planches de... Clarke », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Interview par Nicolas Anspach, Olivier Wozniak : "Le scénario induit un style graphique", ActuaBD, .
  • Magda & Marvano (interviewés par Nicolas Anspach), « Marvano & Magda : "Les petits Adieux est un album né suite à lecture du journal d’une victime d’un pédophile " », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Jacques Schraûwen, « 25 avril 2015 – Népal – La BD se mobilise », RTBF,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Nicolas Anspach (interviewé par Charles-Louis Detournay), « Nicolas Anspach : « Mon catalogue traite notamment de la Belgique » », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]