Olivier Sichel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Sichel
Olivier Sichel, Chairman & CEO Groupe LeGuide Juin 2013.jpg
Olivier Sichel en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Association des amis de la Bibliothèque nationale de France (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata

Olivier Sichel, né le , est l'ex PDG de LeGuide.com Group et actuellement directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'IEP et de l'ESSEC, Olivier Sichel est admis en 1991 à l'École nationale d’administration dont il sort inspecteur des finances en 1994.

Il rejoint France Telecom en 1998 puis devient le PDG d'Alapage.com en au sein de ce groupe.

En , il est nommé PDG de Wanadoo ; il redresse Wanadoo au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas et développe l'activité internet de PagesJaunes. Au moment du retrait de la cote en , Wanadoo a doublé sa rentabilité et sa valeur est de 13 milliards de dollars[1].

Olivier Sichel conduit ensuite la réintégration[précision nécessaire] de Wanadoo au sein du groupe France Telecom, alors présidé par Thierry Breton, en prenant la responsabilité de la division « fixe et internet » représentant plus de 10 milliards de dollars de CA. Il effectue la fusion entre les équipes du téléphone fixe et de Wanadoo dans toute l'Europe. France Telecom passe de la 9e place mondiale dans l'ADSL à la deuxième place mondiale. Il est à l'origine du lancement de la Livebox et de la VoIP[2].

En , il rejoint la société de capital-risque Sofinnova Partners, en tant que partenaire. Il a financé au Royaume-Uni Taptu (en) et Mydeco (société créée par Brent Hoberman (en), le fondateur de Lastminute.com[3]) et BlueKiwi, société fondée par Carlos Diaz[4] et vendue à Atos en 2012. Il a investi dans Solutions30 coté à la bourse de Francfort et Twenga[5] en France et dans la société Odoo, en Belgique. Il siège au conseil d’administration de ASSIA (en)[6], société créée par John Cioffi, basée à Redwood City, le leader mondial des solutions d’optimisation du haut débit, d’Inside Secure, qui opère dans la sécurité et le paiement mobile.

Il est le co-fondateur en de l'Open Internet Project[7] association rassemblant plus de 500 sociétés actives dans le web européen pour garantir la neutralité de l’internet, et notamment dans la recherche[réf. nécessaire].

Il est également président du Conseil d'administration de la Digital New Deal Foundation, organisme de réflexion sur l'avenir numérique européen[8].

Il a publié à l’Institut français des relations internationales L’Échiquier numérique américain, quelle place pour l’Europe ?, ainsi qu'Économie politique contemporaine chez Armand Colin (1997), co-écrit avec Étienne Barel, Christophe Beaux et Emmanuel Kesler.

Il fait partie depuis 2005 des Young Global Leaders (en), au sein du World Economic Forum[réf. nécessaire].

Olivier Sichel a été nommé PDG de LeGuide.com Group[9] le , à la suite du rachat de cette société par le groupe Lagardère. En , il officialise le lancement d'une start-up de shopping social incubée au sein du groupe LeGuide.com dont la technologie est basée sur la similarité d'image[10].

Lorsqu'il est à la tête de cette société, il attaque [précision nécessaire] Google Shopping pour abus de position dominante. Pour l'aider dans ce combat politique précurseur contre le monopole des GAFA, il crée en 2015 le premier think-tank dédié aux enjeux de souveraineté numérique "Digital New Deal Foundation". Il obtiendra gain de cause grâce à Margrethe Vestager en 2017 avec l'amende historique de 2,42 milliards d'euros pour violation des règles de concurrence "Google a abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche, en conférant un avantage illégal à un autre de ses produits : son service de comparaison de prix." En , Olivier Sichel est nommé directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts, chargé de piloter la revue stratégique des filiales et participations financières de la Caisse des Dépôts[11].

En , il prend la tête de la Banque des Territoires, nouvelle direction de la Caisse des Dépôts. En 2019, il organise les premières rencontres du programme Action cœur de ville, plan gouvernemental de revitalisation des centres-villes, cofinancé par la Banque des Territoires[12]. Il crée fin 2018 àla Caisse des Dépôts le comité CDC2[13], qui réunit de nombreuses personnalités du monde numérique dont Gilles Babinet, Yann Algan, Kat Borlongan ou encore Thomas Cazenave.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Échiquier numérique américain, quelle place pour l'Europe ?[14].
  • État des lieux du numérique en Europe[15]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Grémont, « Introduction et retrait de Wanadoo », Les Analyses de l'OpesC, no 3,‎ (lire en ligne)
  2. « Olivier Sichel : Tout savoir sur Olivier Sichel, Président-directeur général de LeGuide.com Group », sur www.lsa-conso.fr (consulté le 8 décembre 2015)
  3. « Agence lastminute.com : Voyage pas cher et de dernière minute », sur lastminute.com (consulté le 25 août 2020).
  4. http://www.whosweb.fr/2013/01/22/portrait-de-carlos-diaz-ceo-de-kwarter-et-co-fondateur-du-groupe-reflect-et-de-bluekiwi/
  5. http://www.twenga.fr/
  6. « Offre Internet SFR : Nos Offres Fibre et ADSL - SFR », sur sfr.fr (consulté le 25 août 2020).
  7. http://fr.openinternetproject.net/
  8. « Conseil d'administration », sur The digital new deal foundation (consulté le 8 décembre 2015)
  9. « LeGuide.com : Olivier Sichel nommé Président-Directeur général », sur Boursier.com (consulté le 25 août 2020).
  10. https://blacklist.me blacklist.me
  11. « Olivier Sichel devient numéro deux de la Caisse des Dépôts - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 8 février 2018)
  12. https://www.caissedesdepots.fr/premieres-rencontres-coeur-de-ville-echanger-pour-reussir-ensemble
  13. https://www.caissedesdepots.fr/sites/default/files/medias/cp_et_dp/cp_lancement_cdc2_1.pdf
  14. IFRI - L'Échiquier numérique américain, quelle place pour l'Europe ?
  15. « État des lieux du numérique en Europe », sur The Digital New Deal Foundation, (consulté le 25 février 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]