Olivier Saive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Saive
Olivier Saive en 2008.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Blog officiel
Œuvres principales
signature d'Olivier Saive
Signature

Olivier Saive, né le à Rocourt (province de Liège), est un auteur de bande dessinée et dessinateur de presse belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olivier Saive naît le à Rocourt, il s'inscrit à l'École supérieure des arts Saint-Luc de Liège, mais n'y reste qu'une semaine[1]. Il fait la connaissance des dessinateurs de bandes dessinées Fabrizio Borrini, Éric Maltaite et Stéphane Colman et assiste ce dernier sur la mise en couleur de son album White le Choc en 1982[1].

Saive publie son premier album, Virage, dans la collection « Atomium » chez Magic Strip en 1984[2]. Il accomplit ensuite son service militaire, et revient à la bande dessinée avec son album La Ligne universelle, publié aux Éditions du Miroir en 1987[1]. À cette époque, il travaille également sur plusieurs projets publicitaires et infographiques[1].

Il adapte en bande dessinée l'émission de télévision consacrée à la marionnette Tatayet du ventriloque Michel Dejeneffe avec Raoul Cauvin au scénario en 1989[1]. Deux albums sont publiés par Marsu Productions en 1990 et 1991. En 1992, il relance le personnage Chaminou de Raymond Macherot pour la même maison d'édition et il réalise trois albums jusqu'en 1995, les deux derniers à partir de scénarios de son frère Bruno[1]. Par après, Saive se tourne vers le travail d'illustration pour Le Soir, Athéna et Imédiaire et exécute des travaux publicitaires. En 1998, il publie la bande dessinée en noir et blanc Saive qui peut ! chez Point Image[1].

Il réalise ensuite deux séries humoristiques éphémères pour Casterman au début des années 2000, Les Jeux sont faits ! (avec Vincent Dugomier) et Maman et moi sur un scénario de Marylène Bruno. En 2005, il répond à l'appel de l'armée belge et participe au collectif BDéfense ! vendu au profit d'œuvres caritatives[3]. Saive devient le dessinateur de la série Les Foot Maniacs chez Bamboo Éditions à partir du quatrième album en 2006 et qu'il poursuit à ce jour (2023), cette bande dessinée traite du monde du football de manière humoristique sur des scénarios de Béka puis d'autres. Saive dessine également deux albums de la série Les Fondus, pour le même éditeur[4].

Saive est présent dans le magazine Spirou depuis 1989[5] avec de gags de Sergio Salma, des illustrations éditoriales et des nouvelles, mais aussi avec des séries éphémères comme Les Maîtres du Monde (scénario de Jean-Louis Janssens) et Michou Gropou scénarisé par Zidrou. Mais sa série la plus connue pour le magazine est Les Poulets du Kentucky, qu'il commence avec le co-scénariste Hervé Richez en 2009 , deux albums chez Dupuis[4]. En 2012, il dessine le huitième tome de la série Vie de merde pour Jungle !. Puis, il adapte en bande dessinée les sketches de l'humoriste français Olivier de Benoist, deux albums sont publiés en 2012 et 2013[1]. De 2013 à 2017, il participe à la série Les Fondus du vin en dessinant les tomes 3, 4, 6, 7 et 8. Avec le scénariste Denis Lapière, il dessine Le Professeur ZD, pour zéro déchet, une bande dessinée éducative distribuée aux écoliers de la Province de Liège en 2016[6]. En 2019, il réalise une fresque représentant Liège à la gare Saint-Lambert[7].

En plus de ses activités d'artiste, Saive s'associe au mathématicien Luc de Brabandere et fonde CartoonBase[8], une société qui sert de canal de syndication pour divers artistes européens en 2001[1]. En 2015, Martin Saive — le fils d'Olivier — en reprend la gestion[8].

En outre, Olivier Saive participe à différents albums collectifs tels que 20 couvertures pour Spirou et Fantasio (1987), Putinkon, le retour (1994), Hommage à Paul Deliège (1997), C'est fou le foot sans les règles (1998), Borne toubi Waïld (2010), La Galerie des illustres (2013), La Galerie des gaffes (2017)[9] et Le Dilemme (2021).

Publications[modifier | modifier le code]

Albums de bande dessinée[modifier | modifier le code]

One shots[modifier | modifier le code]

Collectifs[modifier | modifier le code]

  • 20 Couvertures pour Spirou et Fantasio[27], éditions du Lion, 1987
    Scénario et couleurs : collectif - Dessin : collectif dont Olivier Saive
    20 auteurs imaginent une couverture d'album.
  • Putinkon, le retour[28], P&T Production, 1994
    Scénario : Éric Thomas - Dessin : collectif dont Olivier Saive - Couleurs : collectif - (ISBN 2-87265-033-4)
  • Hommage à Paul Deliège - Olne autrefois[29], Thierry Colin, Olne, juin 1997
    Scénario : collectif - Dessin : collectif dont Olivier Saive - Couleurs : noir et blanc,
    Tirage à 150 exemplaires numérotés et signés.
  • C'est fou le foot sans les règles, Pictoris studio, mai 1998
    Scénario : collectif - Dessin : collectif dont Olivier Saive - Couleurs : quadrichromie - (ISBN 2-84153-100-7)
  • La Galerie des Illustres, Dupuis, Marcinelle, 5 avril 2013
    Scénario : collectif - Dessin : collectif dont Olivier Saive - Couleurs : quadrichromie - (ISBN 978-2-8001-5711-5),
    Entretiens menés par Jean-Pierre Fuéri.
  • La Galerie des Gaffes[30], Dupuis, Marcinelle, 20 octobre 2017
    Scénario : Collectif - Dessin : Collectif dont Olivier Saive - Couleurs : quadrichromie - (ISBN 978-2-8001-7068-8)

Para BD[modifier | modifier le code]

À l'occasion, Olivier Saive réalise des calendriers, affiches, ex-libris, cartes ou cartons, étiquettes de bière ou de vin et commet des travaux publicitaires[31].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) Bas Schuddeboom, « Olivier Saive (b. 31 August 1963, Belgium) », sur Lambiek, (consulté le ).
  2. Dictionnaire de la bande dessinée 2005, p. 857.
  3. Erik Kempinaire, « 33 dessinateurs de BD recrutés par l’armée belge ! », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. a et b « Saive, Olivier - Biographie © Dupuis - Bibliographie », sur BD Gest' (consulté le ).
  5. Bernard Coulange, « Saive Olivier dans Spirou », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  6. « Province de Liège: une BD pour réduire ses déchets », La Meuse,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  7. « Une fresque représentant Liège à la gare St Lambert », La Meuse,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  8. a et b Pierre-François Lovens, « Cartoonbase, la "coquille vide" devenue pépite, lorgne les Etats-Unis », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Bruno Lemaître, « Olivier Saive - Bandes dessinées », OpaleBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Olivier Saive (interviewé par Nicolas Anspach), « Olivier Saive (Les Foot Maniacs) -1/2- : "Une BD est censée vivre plus longtemps qu’une notoriété de l’ère zapping" », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Hajar Boulaich, « La presque star : Olivier Saive dessinateur de la BD " Les foot maniacs " », RTBF,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. Charles-Louis Detournay, « Le Coronavirus et la BD, les premiers albums », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Charles-Louis Detournay, « L’Euro en BD, c’est foot ! », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. Frédéric Rabe, « Critique : Les Foot maniacs T20 », Planète BD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. Kelian Nguyen, « Les Foot maniacs T. 21 - Par Sti et Saive - Ed. Bamboo », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. A. Perroud, « Les chroniques BD Gest' La Poulette et le boulet », BD Gest',‎ (lire en ligne).
  17. Laurent Boileau, « H. Richez et O. Saive : "Les Poulets des Kentucky est une série gentiment méchante" », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. Sébastien Rosenfeld, « Poulets du Kentucky: des policiers déjantés », RTL Info,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. Olivier Saive (interviewé par Nicolas Anspach), « Olivier Saive (Les Poulets du Kentucky) - 2/2- : "J’ai de nombreuses histoires dans mes cartons, pas forcément humoristiques " », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. Jean-Laurent Truc, « Les Fondus du vin, place aux Côtes du Rhône », ligne claire,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. Marc Carlot, « Maman et moi Tome 1 : Je ne peux plus l'encadrer », Auracan,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. BDM 2021-2022, p. 1291.
  23. BDM 2021-2022, p. 656.
  24. « Saive qui peut! », sur BD Gest' (consulté le ).
  25. BDM 2021-2022, p. 259.
  26. « La classe en folie », sur BD Gest' (consulté le ).
  27. « 20 couvertures pour Spirou et Fantasio », sur BD Gest' (consulté le ).
  28. « Putinkon, le retour », sur BD Gest' (consulté le ).
  29. « Hommage à Paul Deliège », sur BD Gest' (consulté le ).
  30. J. Milette, « Les chroniques BD Gest' La galerie des gaffes - 60 auteurs rendent hommage à Gaston Lagaffe », BD Gest',‎ (lire en ligne).
  31. « Saive, Olivier - Le Para-BD », sur BD Gest' (consulté le ).
  32. « Lauréats de la C.B.E.B.D. », sur meletout.net/expertbd, Chambre belge des experts en bande dessinée (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Périodiques[modifier | modifier le code]

  • Olivier Saive (interviewé par Benoît Houbart), « Brefs parcours : Olivier Saive », Rêve-en-Bulles, ADACBD, no 5,‎ mai - juin 1993, p. 40-41.
  • « Saive : nom d'un chat ! », Auracan, Graphic Strip, no 2,‎ novembre - décembre 1993, p. 14-17 (ISSN 0777-5962).
  • Jean-Pierre Fuéri, « La Galerie des illustres », Spirou, Dupuis, no 3723,‎ .

Articles[modifier | modifier le code]

  • Olivier Saive (interviewé par Nicolas Anspach), « Olivier Saive (Les Poulets du Kentucky) - 2/2- : "J’ai de nombreuses histoires dans mes cartons, pas forcément humoristiques " », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Vidéos[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :