Olivier Megaton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Megaton
Image dans Infobox.
Olivier Megaton en 2014 lors de l'avant-première mondiale de Taken 3 à Hambourg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Films notables

Olivier Fontana, dit Olivier Megaton, né le à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), est un réalisateur, romancier, peintre, scénariste et producteur français.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Débuts de réalisateur (années 2000)[modifier | modifier le code]

Son pseudonyme vient de l'explosion d'Hiroshima, qui a eu lieu vingt ans jour pour jour avant sa naissance[1]. Après quelques années dans le graffiti et les mouvements associatifs/alternatifs, Megaton entame une carrière de graphiste. C'est lui qui créera le logo du magazine de jeux vidéo Player One[2].

Il réalise en 1995 le clip L’odyssée suit son cours du groupe de hip hop français Assassin de Mathias Cassel.

Encouragé par Jean-Baptiste Mondino à réaliser des courts-métrages puis des clips, il se voit proposer par Luc Besson d'apposer son nom[pas clair] sur son premier long-métrage : Exit.

En 2002, toujours sous la supervision du producteur Besson, il participe à l'écriture de La Sirène rouge, adaptation du roman éponyme de Maurice G. Dantec. Ce thriller de science-fiction porté par Jean-Marc Barr et Asia Argento est son deuxième film en tant que réalisateur. Le film est une déception critique et commerciale. Le réalisateur déplorera plus tard que son scénario ait été modifié en profondeur, et son budget réduit des deux tiers peu de temps avant le tournage[3].

Confirmation commerciale (années 2010)[modifier | modifier le code]

Après une période de pause, durant laquelle il livre cependant des courts-métrages et travaille sur une série télévisée, il signe son troisième film en tant que réalisateur, Le Transporteur 3, avec Jason Statham dans le rôle-titre, sur un scénario de Luc Besson et Robert Mark Kamen, comme pour les deux premiers opus signés par d'autres réalisateurs. Le film est le plus gros succès commercial de la trilogie, grâce ses recettes hors du territoire nord-américain.

Besson lui confie alors un nouveau film intitulé Colombiana. Il suit une jeune femme dont les parents sont assassinés par un cartel de la drogue colombien, et qui décide de prendre sa revanche. Le script est écrit par Besson et Kamen et confié à Megaton. Le casting américain est mené par l'actrice Zoe Saldana. Le film sorti en 2011 fonctionne correctement au box-office international.

Megaton enchaîne aussitôt un autre projet de commande d'Europacorp : une suite au gros succès Taken, de Pierre Morel. Taken 2 rapporte 117 millions de dollars le week-end de sa sortie, dont 50 millions aux États-Unis[4], réalisant le troisième meilleur démarrage pour un mois d'octobre et étant appelé à dépasser le nombre d'entrées de tout autre film français aux États-Unis, devant Taken, La marche de l'empereur, Le Cinquième Élément, The Artist et Le Transporteur 2'[5].

Il accepte donc de boucler la trilogie en 2015 avec Taken 3, un autre succès commercial. Entre-temps, il filme deux épisodes de la série télévisée Taxi:Brooklyn, une autre déclinaison d'une marque d'Europacorp.

En 2018, il écrit le scénario d'un diptyque de bande dessinée, Ni terre, ni mer[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • No Way ou Le Cœur du phœnix (22 min / 35 mm / 1991)
  • L'Égareur (15 min / 35 mm / 1993)
  • La Grande Clarté (10 min / 1995)
  • Forte Tête (5 min / 35 mm / 1996)
  • No Happy End (10 min / 1997)
  • Tout morose (3 min / 1997)
  • Je ne veux pas être sage (19 min / 1998)
  • L'Art et la Matière (4 min / 1998)
  • Chambre no 13 (? / 1999)
  • Dear Father (4 min / 1999)
  • Doggy Dog (10 min / 2000)
  • Kryzalis (26 min / 2002)
  • Secret (17 min / 2005)
  • La Maison de ses rêves (35 min / 2006)
  • Angie (20 min / 2007)
  • Génétiquement avancée (2007)

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • Fabe, Ça fait partie de mon passé (Polygram, 1995)
  • Assassin, L'Odyssée suit son cours (Virgin, 1995)
  • Les Négresses vertes, À quoi bon ? (Virgin, 1995)
  • Silmarils, Mackina (East west, 1996)
  • Loophole, Reality (Polygram, 1996
  • Leila, Le Retour du funk (WEA, 1996)
  • Sens unik, Paquito (BMG, 1996)
  • Gun, Oh Crazy You (A & M records, 1997)
  • Jean-Louis Aubert, Le jour se lève encore (Virgin, 1997)
  • Afro Jazz, Strictly hip-hop (Highland, 1997)
  • Jean-Louis Aubert, La petite semaine (Virgin, 1998)
  • Alizée, J'en ai marre ! (Polydor, 2003)
  • Maïdi Roth, Basta (Mercury, 2004)
  • Ung Bak Bo / Tragedy, J'reste Ghetto (2005)
  • Da Vinci Vox, In the eye of mona lisa (2006)
  • Kool Shen, Paris Cuba (For my people, 2006)
  • Cyril Paulus, Je t'oublie (2007)
  • Tryo, Ce que l'on s'aime (Salut ô productions, 2008)
  • AP / Jimi Sissoko, Je suis libre (2009)
  • Amandine Bourgeois, Du temps (2010)
  • Corneille, Elle me ment (2010)
  • Patrick Bruel, Où es-tu ? (2013)

Publicités[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • Imposture(s) L'Origine du mal - Christophe Rocancourt (90 min /Canal+ / 2017)
  • Pin up obsession (90 min / ARTE / 2005)
  • Instant d'une vie / Martin Grant (2005)
  • Histoire d'objets : S'éclairer (90 min / Arte / Paris première)
  • Histoire d'objets : S'attabler (90 min / Arte / Paris première)
  • Histoire d'objets : Travailler (90 min / Arte / Paris première)
  • Histoire d'objets : S'asseoir (90 min / Arte / Paris première)

Autres[modifier | modifier le code]

  • Générique de Zonzon (film de Laurent Bouhnik)
  • Générique police district (2000)
  • 18h / 18 francs (José Montalvo)
  • Paris dernière / Émission 3 à 12 / 1999)
  • Cauet / Parodie experts / 24 heures (2006)
  • One to one Ben Harper (90 min / MCM / 2003)
  • One to one Red Hot Chili Peppers (90 min / MCM / 2003)
  • Kash et vous / émissions 1 à 5 (17 min / MCM / 2004)
  • Freestyle spirit (52 min / MCM / 2003)

Scénariste[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1991 : No Way ou le coeur de Phoenix
  • 1998 : Tout morose
  • 1998 : No Happy End
  • 1998 : Je ne veux pas être sage
  • 2002 : Kryzalis
  • 2006 : La maison de ses rêves
  • 2007 : Angie

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Monteur[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Je ne veux pas être sage

Producteur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • Ni mer ni terre, 2 volumes, avec Nicola Genzianella (dessin), édition Dupuis 2017

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le Facteur humain (1998) Édition Florent Massot, en collaboration avec Eve Storyman.

Musique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Film Budget Recettes
Exit (2000) 1 000 000 $ 150 000 $
La Sirène rouge (2002) 5 000 000 $ 1 700 000 $
Le Transporteur 3 (2008) 31 000 000 $ 108 900 000 $
Colombiana (2011) 35 000 000 $ 61 000 000 $
Taken 2 (2012) 43 000 000 $ 376 100 000 $
Taken 3 (2015) 55 000 000 $ 326 500 000 $
Total 170 000 000 $ 874 350 000 $

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]