Olivier Marceau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Olivier Marceau
Image illustrative de l’article Olivier Marceau
Contexte général
Sport Triathlon
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de la France France
Naissance (46 ans)
Lieu de naissance Fontenay-aux-Roses (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Poids de forme 73 kg (161 lb)
Club Saint-Raphaël Triathlon

Oliver Marceau, né le à Fontenay-aux-Roses, est un triathlète franco-suisse champion de France et du monde de triathlon et champion d'Europe de Xterra Triathlon.

Biographie[modifier | modifier le code]

icône image Image externe
Olivier Marceau

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Olivier Marceau découvre le triathlon en milieu scolaire à la section sports-études du lycée de Saint-Raphaël et remporte quelques titres en 1990 et 1992 dans les catégories cadet et junior.

Carrière[modifier | modifier le code]

Olivier Marceau devient professionnel à l'âge de 23 ans et termine troisième du championnat de France sur distance olympique en 1993[1]. L'année suivante, il est sacré vice-champion de France derrière Philippe Méthion[2], et remporte le Challenge EDF[3]. En 1995, il est finalement sacré champion de France élite sur la distance olympique, faisant la différence sur la partie cycliste[4]. Il remporte la première édition du Grand Prix de triathlon, au classement individuel[5]. L'année suivante, il ne parvient pas à conserver son titre, terminant troisième[6]. Il conserve son titre individuel au Grand Prix de triathlon pour l'année 1996[7]. Il remporte également le triathlon de Paris[8]. En 1997 il s'engage sur son premier longue distance en participant au triathlon international de Nice, épreuve support du championnat du monde longue distance[9].

En 2000, après une préparation de plusieurs mois en Australie, il participe et remporte le championnat du monde de triathlon, à Perth (Australie). Sorti de l’eau avec le groupe de tête qui creuse un écart d'une minute et vingt secondes sur le peloton des poursuivants, il s'impose à l'issue d'une course à pied très rapide, qui lui permet de maintenir un écart de 18 et 28 secondes avec les Australiens Peter Robertson et Craig Watson. Il devient à 27 ans le premier français champion du monde (ITU) et se qualifie pour les Jeux olympiques d'été de 2000 qui se déroulent à Sydney la même année[10]. Lors de la 1re course olympique de triathlon, il finit à la 7e place et obtient un diplôme olympique avec un temps global de h 49 min 18 s 003.

À partir de 2006, il participe plus souvent à des compétitions de cross triathlon au travers notamment du circuit Xterra. Il finit 2e lors du championnat du monde à Maui, sur l'archipel d'Hawaï cette même année et renouvelle cette performance en 2007, après s’être qualifié en remportant le championnat européen de ce circuit privé.

En 2008, il participe pour la troisième et dernière fois aux Jeux olympiques à Beijing où il prend la 19e place, sous les couleurs de la Suisse[11]. Tout en continuant de s’engager sur des compétitions de cross triathlon, il commence aussi à participer à des compétitions longues distances et prend part à l'Ironman Afrique du Sud en 2009, ou il entre dans le « Top 10 » de la compétition. En 2010, il réalise son premier podium sur distance XXL, en prenant la troisième place de l'Ironman France après une fin de course disputée où sa ténacité et son expérience lui sont d'une grande utilité[12].

En 2011, il clôture sa saison en remportant pour la troisième fois le championnat d'Europe de Xterra. En 5e position après la partie natation, c'est sur un parcours VTT très technique qu'il comble son retard et prend la tête de course qu'il ne lâche pas au terme de l'épreuve de trail[13].

En 2013, il participe à une dernière saison sportive en tant que professionnel tout en préparant une reconversion dans le milieu du triathlon et des équipements sportifs. Il ne se fixe aucun objectif, hormis de prendre du plaisir dans la fin de sa carrière professionnelle[14].

Double nationalité[modifier | modifier le code]

Possesseur de la double nationalité, il demande en juillet 2002 à concourir désormais sous les couleurs de la Suisse. Justifiant son choix sur le niveau très élevé que demande la fédération française qui selon lui, use les triathlètes avant la compétition et réduit leurs chances de victoires, il juge également le soutien qu'elle lui apporte « insuffisant ». Les conditions financières avantageuses offertes par la fédération suisse et la perspective d'une qualification dans des conditions plus aisées aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004, scellent définitivement son choix[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit national et international de triathlon depuis 1993[16],[17].

Année Compétition Pays Position Temps Nationalité sportive[18]
2011 Xterra - Championnat d'Europe Drapeau de l'Italie Italie Gold medal icon.svg Timing Drapeau : Suisse
Championnats du monde de triathlon cross Drapeau de l'Espagne Espagne Bronze medal icon.svg h 29 min 42 s
Championnat d'Europe de triathlon cross Drapeau de la Hongrie Hongrie Silver medal icon.svg h 45 min 54 s
TriStar111 Mallorca Drapeau de l'Espagne Espagne Gold medal icon.svg h 40 min 29 s
Xterra Italie Drapeau de l'Italie Italie Gold medal icon.svg Timing
2010 Ironman France Drapeau de la France France Bronze medal icon.svg h 52 min 25 s
TriStar111 Monaco Drapeau de Monaco Monaco Gold medal icon.svg h 44 min 51 s
2008 Championnat d'Europe Drapeau du Portugal Portugal Bronze medal icon.svg h 53 min 54 s
Xterra - Championnat d'Europe Drapeau de l'Italie Italie Gold medal icon.svg Timing
2007 Xterra - Championnat du monde - Maui Drapeau des États-Unis États-Unis Silver medal icon.svg h 42 min 5 s
Xterra - Championnat d'Europe Drapeau de l'Italie Italie Gold medal icon.svg Timing
Coupe d'Europe - l'étape de Genève Drapeau de la Suisse Suisse Bronze medal icon.svg h 59 min 34 s
2006 Xterra - Championnat du monde - Maui Drapeau des États-Unis États-Unis Silver medal icon.svg h 42 min 55 s
2005 Xterra Espagne Drapeau de l'Espagne Espagne Gold medal icon.svg Timing
2004 Xterra - Championnat du monde - Maui Drapeau des États-Unis États-Unis Silver medal icon.svg h 29 min 45 s
Xterra Allemagne Drapeau de l'Allemagne Allemagne Gold medal icon.svg Timing
2003 Championnat du monde Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Bronze medal icon.svg h 54 min 52 s
2000 Championnat du monde Drapeau de l'Australie Australie Gold medal icon.svg h 51 min 39 s Drapeau : France
1996 Coupe du monde - l'étape de Paris Drapeau de la France France Gold medal icon.svg h 0 min 32 s
Triathlon International de Nice Drapeau de la France France Silver medal icon.svg h 51 min 10 s
Championnat de France Drapeau de la France France Bronze medal icon.svg h 57 min 25 s
Grand Prix de triathlon (individuel) Drapeau de la France France Gold medal icon.svg 3 400 pts
Triathlon de Paris Drapeau de la France France Gold medal icon.svg h 0 min 33 s
1995 Championnat de France Drapeau de la France France Gold medal icon.svg h 2 min 59 s
Grand Prix de triathlon (individuel) Drapeau de la France France Gold medal icon.svg 4 600 pts
1994 Championnat de France Drapeau de la France France Silver medal icon.svg h 54 min 11 s
Challenge EDF Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
1993 Championnat de France Drapeau de la France France Bronze medal icon.svg h 8 min 40 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 46
  2. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 47-48
  3. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 60-61
  4. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 48-49
  5. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 61-62
  6. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 49
  7. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 63-64
  8. « La Fin de l’Orage » [PDF], sur fftri.com, (consulté le 31 octobre 2015), p. 67
  9. « Olivier Marceau, trois athlètes en un », sur https://www.humanite.fr, (consulté le 11 octobre 2015).
  10. « Olivier Marceau champion du monde », sur http://www.leparisien.fr, (consulté le 11 octobre 2015).
  11. « Saint-Raphaël Olivier Marceau : six jours avant « le » jour », sur http://www.varmatin.com, (consulté le 11 octobre 2015).
  12. Basile Rigoli, « Ironman France – Cinquième victoire et nouveau record pour Zamora », sur http://www.trimag.fr, (consulté le 11 octobre 2015).
  13. « Olivier Marceau : Champion d’Europe Xterra 2011 », sur http://www.nissan-cotedazur.com, (consulté le 11 octobre 2015).
  14. « Olivier Marceau: 2013, la der ? », sur trimax-mag.com, (consulté le 6 novembre 2018).
  15. « Marceau en Suisse », sur https://www.humanite.fr, (consulté le 11 octobre 2015).
  16. « Olivier Marceau Triathlon », sur www.les-sports.info (consulté le 20 octobre 2014).
  17. « Palmarès ITU : Olivier Marceau », sur www.triathlon.org (consulté le 20 octobre 2014).
  18. « Partisans du triple effort », sur www.liberation.fr (consulté le 20 octobre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]