Olivier Klein (dirigeant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Klein
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur général
BRED Banque Populaire
depuis
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Olivier Klein né le à Paris est un chef d’entreprise et économiste français. Il est le directeur général de la BRED Banque populaire depuis .

Formation[modifier | modifier le code]

Titulaire d’une licence en sciences économiques de l’université Panthéon-Sorbonne, Olivier Klein est diplômé du cycle d’études supérieures en finances de HEC, ainsi que de l’École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE)[1]. Il est également diplômé de langue russe et de langue anglaise.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Olivier Klein est professeur affilié à HEC depuis 1985[2] dans les domaines de l’économie et de la finance où il est co-responsable de la majeure HEC « Managerial and Financial Economics » et du mastère spécialisé du même nom. Il y enseigne les cours d’économie financière, de politique monétaire et d’économie de gestion de la banque[3]. Il a été membre du Comité scientifique de l’École doctorale en sciences de gestion à HEC – Panthéon Sorbonne, Paris I.

Carrière[modifier | modifier le code]

BFCE[modifier | modifier le code]

Olivier Klein intègre la BFCE en 1985. Il occupe plusieurs postes à responsabilité dont celui de directeur du département de conseil en gestion de risques de change et de risques de taux d’intérêt auprès des plus grands clients de la banque[3]. En 1991, la BFCE met en place un projet de filialisation de ses activités de fusion-acquisition et de capital-investissement[4]. Olivier Klein crée à cette occasion la banque d’affaires de la BFCE. Directeur régional de Rhône Alpes-Auvergne-Bourgogne-Franche Comté, Olivier Klein est responsable de la banque corporate pour les moyennes entreprises et les grands groupes. Parallèlement, en 1996, il fait partie de l’équipe chargée de superviser la fusion du Crédit National et de la BFCE, qui forme Natexis[5].

Caisse d’Epargne[modifier | modifier le code]

En 1998, Olivier Klein entre dans le Groupe Caisse d'épargne et devient en 2000 président du directoire de la Caisse d’Epargne Ile de France Ouest. Il occupe ce poste durant sept ans. En 2007, Olivier Klein est chargé de la fusion de la Caisse d’Epargne des Alpes et celle de Rhône-Alpes Lyon[6]. À partir de cette fusion, il devient président du directoire de la nouvelle Caisse Rhône Alpes[7]. Il est également président de la Commission banque de détail du Groupe Caisse d’épargne. En parallèle de son activité au sein de la Caisse d’Epargne et en tant qu’enseignant, Olivier Klein publie en 2009 plusieurs travaux sur les conséquences de la crise financière de 2008[8],[9],[10].

BPCE[modifier | modifier le code]

En 2010, Olivier Klein devient directeur général et membre du directoire de BPCE, responsable de la banque commerciale et de l’assurance. En parallèle de cette activité, il est membre du conseil d’administration de Natixis et de la CNP et président du conseil de surveillance de la Banque Palatine[11]. En 2010, il initie le projet « Mon banquier en ligne » avec l’ensemble des Caisses d’Epargne après l’avoir lancé en Rhône-Alpes, et avant de décliner le concept auprès des Banques Populaires[12].

BRED[modifier | modifier le code]

Le , Olivier Klein remplace Jean-Michel Laty à la tête de la direction générale de la BRED, plus importante des banques commerciales au sein de BPCE[13]. Dans une période complexe pour la banque de détail en France, Olivier Klein met en œuvre une stratégie de « Banque sans distance »[14], qui consiste à renforcer son réseau d’agences, tout en intensifiant la digitalisation de la BRED et la formation de ses collaborateurs[15]. Par la suite en 2014, il développe la présence de la BRED à l’étranger, notamment en Asie et dans le Pacifique[16],. Depuis 2012, la BRED a enregistré une hausse de près 50% de ses résultats[17],[18].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

  • Membre du conseil d’administration de Natixis Investment Managers
  • En , il succède à Philippe Jurgensen à la tête de la Section française de la Ligue Européenne de Coopération Economique[19].

Publications[modifier | modifier le code]

Olivier Klein rédige régulièrement des articles et contributions dans des publications à portée économique (notamment la Revue d’Économie Financière) et la presse économique. Il intervient également sur les plateaux de télévision des chaînes économiques spécialisées.

Ses travaux portent notamment sur la régulation des systèmes financiers[9]. Il insiste sur le caractère récurrent de certains aspects des crises financières, mais aussi sur leurs spécificités[8]. Il traite également de l’évolution souhaitable des institutions de la Zone Euro[20], ainsi que de l’évolution prévisible des politiques monétaires accommodantes de la Banque Centrale Européenne[16].

Il livre régulièrement sa vision sur l’évolution des métiers et du modèle de la banque commerciale[20],[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le carnet des décideurs - Olivier Klein, Argus de l'assurance, 18 janvier 2012
  2. Olivier Klein L'homme de la banque de détail à BPCE, les Echos, 29 avril 2010
  3. a et b Biographie, les Journées de l'économie
  4. La BFCE filialise ses activités banque d'affaires, Les Echos, 6 mars 1991
  5. Le Crédit National-BFCE va s'appeler Natexis, Les Echos, 22 janvier 1997
  6. Caisse d'Épargne Rhône Alpes. Premier bilan après la fusion, le Télégramme, 02 mai 2008
  7. Olivier Klein est nommé président du directoire de la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes, les Echos, 1er juin 2007
  8. a et b Du neuf avec du vieux, Institut Entreprise, 2009
  9. a et b Quelles réformes pour limiter l’instabilité financière ?, Tout économie
  10. Olivier Klein : "à nouvelle crise, nouvelle croissance", la Tribune, 19 août 2009
  11. Olivier Klein est élu président du conseil de surveillance de la Banque Palatine, les Echos, 30 septembre 2011
  12. "La banque en ligne et l'agence physique convergeront tôt ou tard", Journal du Net, 13 septembre 2011
  13. Olivier Klein réussit son atterrissage à la tête de la Bred, Agefi, 18 septembre 2012
  14. a et b Face à l’ubérisation annoncée, quelles clés du succès pour les banques ?, Les Echos, 26 février 2018
  15. Olivier Klein : « La bonne stratégie pour la BRED n'est pas de supprimer des agences », les Echos, 17 janvier 2014
  16. a et b Oui à l'Union bancaire européenne, le Monde, 7 janvier 2013
  17. Banques: comment la petite Bred tire son épingle du jeu, Challenges, 22 février 2017
  18. La Bred résiste aux taux bas, Les Echos, 21 février 2018
  19. Olivier Klein a été élu président de la section française de la Ligue européenne de coopération économique, Les Echos, 17 janvier 2018
  20. a et b La crise financière : enseignements et perspectives, Revue d'économie financière, (ISBN 9782916920764), 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]