Olivier Clément (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Clément
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Maurice Olivier ClémentVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Écrivain, poète et théologien
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Distinction
Prix Montyon ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Olivier Clément ( - Paris ) est un écrivain, poète et théologien orthodoxe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille cévenole agnostique, Maurice Olivier Clément[1] se convertit à l'âge de trente ans après une longue recherche dans l'athéisme et les spiritualités asiatiques. Il avait découvert, sous l’influence de la lecture de Nicolas Berdiaev et de Vladimir Lossky, dont il deviendra l’élève et l’ami, la pensée des Pères chrétiens d’Orient et reçu le baptême dans l’Église orthodoxe, au sein de la paroisse francophone du Patriarcat de Moscou à Paris. Il a raconté son enfance, ses errances spirituelles et sa conversion dans une autobiographie, L'Autre Soleil (éd. Stock, 1986). Agrégé d'histoire[réf. souhaitée],[Quand ?], il a longtemps enseigné au lycée Louis-le-Grand à Paris. Professeur à l'Institut de théologie orthodoxe (Institut Saint-Serge), il était devenu l'un des témoins les plus estimés et les plus féconds de l'Orthodoxie en Occident.

Olivier Clément est l'un des fondateurs de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale. Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages consacrés à l'histoire, la pensée et la vie de l'Église orthodoxe, et à la rencontre de l'Orthodoxie, du christianisme occidental, des religions non chrétiennes et de la modernité. Il a entre autres rédigé le Que sais-je ? sur l'Église Orthodoxe. Il est responsable de la revue de théologie Contacts, docteur honoris causa de l'Institut de théologie de Bucarest et de l'université catholique de Louvain.

En marge de son activité d'enseignement, Olivier Clément a été particulièrement engagé dans la vie et le témoignage de l'Église orthodoxe en France. Consulteur du Comité inter-épiscopal orthodoxe de France de 1967 à 1997, il a été membre du comité mixte de dialogue théologique catholique-orthodoxe et des rencontres bilatérales orthodoxes-protestants. Il a aussi inspiré les travaux de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale depuis sa fondation au début des années 1960 et a participé activement aux différents congrès orthodoxes d'Europe occidentale qui, depuis 1971, permettent tous les trois ans à des orthodoxes venus des quatre coins du continent de se rencontrer pour prier et réfléchir ensemble. Son rôle a été souvent capital dans le parcours de nombreux jeunes et moins jeunes, orthodoxes ou non, qui ont retrouvé un sens à leur vie grâce aux paroles d'Olivier Clément, lors des conférences qu'il donnait au cours de ces rassemblements, ou ailleurs dans le cadre de rencontres œcuméniques, de colloques internationaux, d'interviews, etc.

Parmi les théologiens orthodoxes contemporains, il est celui qui, sans doute, a su se montrer le plus attentif aux interrogations de la modernité auxquelles il a cherché à répondre à travers une réflexion puissante et poétique, à la fois enracinée dans la Tradition de l'Église, mais en même temps créatrice et rénovatrice. Olivier Clément a été l'interlocuteur de plusieurs grands spirituels de son temps — le Patriarche Athénagoras, le pape Jean-Paul II, le prêtre et théologien roumain Dumitru Staniloaë, l'archimandrite Sophrony du monastère de Maldon (Grande-Bretagne), Frère Roger de Taizé, Andrea Riccardi, fondateur de la communauté Sant'Egidio —, avec lesquels il nouera des relations de confiance et d'amitié.

Ainsi, en 1998, il s'est vu confier par Jean-Paul II la rédaction des méditations que le pape devait lire cette année lors de la célébration du chemin de croix du vendredi saint au Colisée. Olivier Clément laisse une vaste œuvre comprenant une trentaine d'ouvrages de théologie, d'histoire de l'Église et de spiritualité ainsi que de très nombreux articles, parus notamment dans la revue Contacts, dont il dirigeait la rédaction depuis 1959.

En 2000, il se montra critique par rapport à la déclaration romaine Dominus Iesus[2].

"La foi c'est se savoir aimé et répondre à l'amour par l'amour" Olivier Clément (Homélies)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Transfigurer le temps : Notes sur le temps à la lumière de la tradition orthodoxe, Paris-Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, , 224 p.
  • Qu’est-ce que l’Église orthodoxe : L’Église orthodoxe en France, juridictions, instituts, églises et chapelles. Bibliographie sommaire orthodoxe, Périgueux, Centre œcuménique Enotikon, , 40 p.
  • L’Église orthodoxe, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? no 949 », (réimpr. 1965, 1985, 1991, 1995, 1988, 2002), 128 p. (ISBN 2-13-053042-7)
  • Byzance et le Christianisme, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Mythes et religions no 49 », , 124 p. (ISSN 0765-0558)
  • L’Essor du christianisme oriental, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Mythes et religions no 50 », , 124 p. (ISSN 0765-0558)
  • Dialogues avec le Patriarche Athénagoras, Paris, A. Fayard, (réimpr. 1976), 589 p. (ISBN 2-213-00344-0)
  • Questions sur l’homme…, Stock, coll. « Questions », Paris, 1972, 221 p. ; réédition : Anne Sigier, Québec, (ISBN 978-2-89129-072-2)
- Prix Montyon 1973 de l’Académie française

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

[réf. incomplète]

  • Guy-Marie-Joseph Riobé, La Liberté du Christ : Entretiens avec Olivier Clément, Stock/Cerf, Paris, 1974
  • Dossier Olivier Clément, revue Nunc, numéro 7, . Site internet : [1]
  • Olivier Clément (1921-2009) un mystique dans la cité, Colette Kessler, Sens, 6-2009, p. 382-384.
  • Dariusz Klejnowski-Różycki, Oliviera Clément reinterpretacja teologii. Studium dogmatyczno-ekumeniczne, Redakcja Wydawnictw Wydziału Teologicznego Uniwersytetu Opolskiego, Opole 2009, 198p. (ISBN 978-83-61756-08-8)
  • Franck Damour, Olivier Clément, un passeur : Son itinéraire spirituel et théologique, Anne Sigier, Québec, , 174p.  (ISBN 978-2-89129-423-2)
  • Mohammed Taleb, "Olivier Clément, un hermétiste au pays de l'orthodoxie " (p. 127-132), In Nature vivante et Âme pacifiée, La Bégude de Mazence, Arma Artis, 2014, (ISBN 978-2-87913-166-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]