Olivier Bourdeaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Bourdeaut
Naissance
Nantes, France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né le [1],[2] à Nantes dans la Loire-Atlantique[3].

Son premier roman En attendant Bojangles, paru en aux éditions Finitude, est récompensé la même année du prix France Culture-Télérama, du grand prix RTL-Lire, du prix Emmanuel-Roblès, et du prix Roman France Télévisions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un notaire nantais, Olivier Bourdeaut est le troisième d'une famille de cinq enfants. Après son échec au brevet des collèges, il s'oriente vers un BEP vente-action marchande et devient agent immobilier à Nantes[4]. À l'âge de trente ans, il perd son travail et décide de se consacrer à la littérature. Il travaille durant deux ans à l'écriture d'un premier roman, sombre, qui ne trouvera cependant aucun éditeur. Alors qu'il réside chez ses parents en Espagne, il se consacre à l'écriture, rapide en sept semaines, d'un autre roman léger et loufoque qui deviendra En attendant Bojangles[5]. Publié par les éditions Finitude, les premières à s'en être porté acquéreur, le livre reçoit le soutien enthousiaste de Jérôme Garcin dans Le Nouvel Observateur[6],[7] et rencontre immédiatement un énorme succès auprès du public[7].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Olivier Bourdeaut », sur Finitude, (consulté le 21 mars 2016).
  2. « Olivier Bourdeaut », sur catalogue.bnf.fr.
  3. Éric Cabanas, « Le roman du Nantais Olivier Bourdeaut fait sensation », sur Presse-Océan, (consulté le 21 mars 2016).
  4. « Olivier Bourdeaut, ou la revanche d'un "loser" magnifique », L'Express,‎ (lire en ligne).
  5. (es) Irene González Cueto, « "Esperando a mister Bojangles" de Olivier Bourdeaut », Cultural Resuena,‎
  6. Retenez bien ce nom : Olivier Bourdeaut par Jérôme Garcin dans Le Nouvel Observateur du 11 janvier 2016.
  7. a et b Bojangles bien arrivé, Bourdeaut aussi par Pierre Assouline sur La République des livres le 12 février 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]