Olivier Beetschen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olivier Beetschen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Archives conservées par
Archives littéraires suisses (CH-000015-0: ALS-Beetschen)Voir et modifier les données sur Wikidata

Olivier Beetschen, né le à Lausanne, est un écrivain suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olivier Beetschen passe son enfance à Lausanne puis étudie la littérature française et allemande à l’université de Fribourg en Suisse. Ses études achevées, il séjourne à Berlin et à Paris où il publie ses premiers textes, notamment dans la revue Digraphe[1].

Il s'établit à Genève en 1978 et voyage en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique[2]. Il collabore à plusieurs revues suisses et françaises : La Nouvelle Revue Française, Sud, Repères, Écriture, vwa[3]. Par ailleurs il dirige La Revue de Belles-Lettres de 1989 à 2009[1]. En 1995 il publie son premier roman, À la nuit, récit des origines qui s'inspire librement de légendes issues de la mythologie celtique et scandinave[4]. En 1996 paraît Le Sceau des Pierres, recueil de poèmes qui rend compte de ses vingt années de pérégrination dans le monde[5]. En 2007 l'écrivain publie un deuxième recueil de poèmes, Après la comète, qui est récompensé par le prix Édouard-Rod en 2010[6]. En 2012 il obtient la bourse littéraire de la fondation Pro Helvetia[7] pour l'écriture de La Dame Rousse[8], roman qui paraît en 2016. L'ouvrage fait s'entrecroiser deux mondes : une ancienne légende suisse — les Fils de l'Aigle — entre en collision avec la réalité de deux amis alpinistes[9]. La Dame Rousse a fait l'objet d'une publication en feuilleton dans le journal La Gruyère[10]. En 2019 paraît L'Oracle des loups[11], un polar[12] qui constitue une suite à La Dame Rousse. L'Oracle des loups a été finaliste du Prix du polar romand 2019[13].

Olivier Beetschen a longtemps enseigné la littérature française, notamment au Collège de Saussure à Genève[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Oracle des loups, roman, Éditions l'Âge d'Homme, Lausanne, 2019, Suisse. (ISBN 978-2-8251-4766-5)
  • La Dame Rousse, roman, Éditions l'Âge d'Homme, Lausanne, 2016, Suisse. (ISBN 978-2-8251-4567-8)
  • A la nuit, roman, Éditions l'Âge d'Homme, Lausanne, 2007, Suisse. (ISBN 978-2-8251-3769-7)
  • Après la comète, poèmes, Éditions Empreintes, Chavannes/Renens, 2007, Suisse. (ISBN 978-2-940133-91-8)
  • Le Sceau des Pierres, poèmes, Éditions Empreintes, Chavannes/Renens, 1996, Suisse. (ISBN 2-940133-14-X)
  • À la nuit, roman, postface de Jean Roudaut, Éditions Lézardes, Genève, 1995, réédité dans la coll. Poche Suisse, Éditions L'Âge d'Homme, Lausanne, 2007.
  • Vladimir Holan, numéro spécial de La Revue de Belles-Lettres no 1-2,1991, ouvrage collectif, Éditions M+H, Genève, 1991, Suisse.
  • La machine Velan, numéro spécial de La Revue de Belles-Lettres no 1,1982, ouvrage collectif, Éditions M+H, Genève, 1982, Suisse.
  • Victime du froid, nouvelle, in Regards croisés sur Genève, Éditions Slatkine, Genève, 2017, Suisse. (ISBN 978-2-8321-0792-8)
  • La tortue, nouvelle, in Le courrier du [14].
  • Les loups de Jack London, portrait, in Le Temps du [15].

Des revues ont publié des traductions de ses poèmes en allemand[16], anglais, espagnol et tchèque[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « ALS-Beetschen », sur Archives littéraires suisses
  2. a et b « Olivier Beetschen », sur Viceversa Littérature (consulté le 20 janvier 2020).
  3. Anne Pitteloud, « La tortue (biographie de l'auteur) », Le Courrier,‎ (lire en ligne).
  4. « Olivier Beetschen / À la nuit », sur Le Culturactif Suisse (consulté le 20 janvier 2020).
  5. « Olivier Beetschen », sur Le Culturactif Suisse (consulté le 20 janvier 2020).
  6. « Le Prix Édouard Rod - L'Estrée », sur Fondation l'Estrée (consulté le 18 janvier 2020)
  7. ATS/ED/JFM, « Deux écrivains genevois obtiennent des bourses de Pro Helvetia », La Tribune de Genève,‎ (lire en ligne)
  8. Pascale Zimmermann, « "La Dame Rousse" distille avec grâce ses sortilèges », La Tribune de Genève,‎ (lire en ligne)
  9. Jean-Michel Olivier, « À lire et à offrir : La Dame rousse (Olivier Beetschen) », .
  10. « Beetschen, Olivier : Fonds Olivier Beetschen / Textes de fiction parus dans des journaux », sur Archives littéraires suisses (consulté le 18 janvier 2020)
  11. Thierry Raboud, « Fribourg, l'envers et l'endroit », La Liberté,‎ (lire en ligne)
  12. Pierre Béguin, « Une Suisse pas si paisible », sur onlalu.com
  13. Caroline Rieder, « Le Prix du polar romand sacre un voyage au bout du désespoir », 24 Heures,
  14. « La tortue », sur Le Courrier, (consulté le 26 janvier 2020)
  15. Olivier Beetschen, « Les loups de Jack London », sur letemps.ch, Le Temps,
  16. Revue Orte no 194, 2017, poèmes traduits par Lydia Dimitrov, (ISBN 978-3-85830-217-5).
  17. « Beetschen, Olivier : Fonds Olivier Beetschen / Poèmes traduits en revues », sur Archives littéraires suisses (consulté le 20 janvier 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]