Olivier Ayache-Vidal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ayache et Vidal.
Olivier Ayache-Vidal
Description de cette image, également commentée ci-après
Olivier Ayache-Vidal à l'avant-première de son film Les Grands Esprits au Gaumont Wilson Toulouse le 29 août 2017
Naissance Paris
France (49 ans)
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Réalisateur
Scénariste
Site internet https://vimeo.com/ayachevidal

Olivier Ayache-Vidal, né le à Paris, est un réalisateur et scénariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en sciences sociales et communication, il travaille comme créatif dans une agence de publicité. Il écrit notamment des spots soutenant des causes d’intérêt général, telles que la sécurité routière, ou la lutte contre le cancer et le Sida. Il devient reporter photo en 1992. Il part en mission pour l’UNESCO et voyage pour l’agence Gamma. En cinq ans, il réalise une trentaine de reportages dans une quinzaine de pays[1].

Sa carrière journalistique façonne une méthode de travail qu’il applique par la suite dans tous ses travaux de fiction. Ses récits sont précédés par un travail de documentation poussé, ce qui lui permet d’écrire des histoires au plus près de la vérité. Cette vision du cinéma, sorte de “comédie du vécu”, cherche à créer des fictions aussi documentées que possible : souvent tragicomiques, ses histoires mettent en scène des récits tirés du réels avec des acteurs parfois non-professionnels. Il s’agit d’estomper la frontière et le monde de la fiction et la réalité.

Il applique cette méthode pour la première fois en 1997, lorsqu’il écrit son premier scénario de bande dessinée : Fox One - Armaggedon. Pour la création de cette série de bandes-dessinées, il assiste à l’exercice militaire aérien Red Flag au Nellis Air Force Base, au Nevada, visite les porte-avions Charles de Gaulle, Foch et Clemenceau pour des exercices en haute mer, et visite des bases aériennes françaises.

La série Fox One, avec au dessin Renaud Garreta, sera traduite en cinq langues et vendue à plus de 90 000 exemplaires[réf. nécessaire].

En 2002, il réalise son premier court métrage, Undercover, une performance de sept minutes mélangeant cinéma et spectacle vivant, récompensée par plusieurs prix internationaux[2]. On y retrouve ce thème qui lui est cher : la frontière ambiguë entre la fiction et le réel.

Il tourne ensuite Coming-out (2004) une comédie avec Omar Sy et dont le scénario fait l’objet d’une adaptation dans le spectacle d’Omar et Fred. En 2006, il réalise Mon dernier rôle, une comédie noire avec Patrick Chesnais. Elle est sélectionnée dans plus de cinquante festivals et lauréate de plusieurs prix : grand prix au Festival du court métrage d'humour de Meudon, grand prix du Festival Juste pour rire (Montréal)[3].

En 2007, il tourne pendant six mois Hôtel du Cheval blanc, un documentaire sur les conditions difficiles vécues par des milliers de familles hébergées à l’année dans des hôtels insalubres.

En 2008, il part en Chine pour adapter et mettre en scène son premier spectacle vivant, le ballet Casse-noisette. Cette version produite par le Gruber Ballet Opéra réunit sur scène trente-neuf artistes et acrobates du Cirque national de Chine pour une tournée mondiale qui débute par la France en 2008.

En 2012, retour au cinéma: il écrit et réalise Welcome to China avec Gad Elmaleh et Arié Elmaleh[4]. Tourné à Shanghaï, le court-métrage met en scène les deux frères dans leur propre rôle.  

En 2013, il commence l'écriture de son premier long-métrage, qui met en scène l’histoire d’un professeur d’un prestigieux lycée parisien muté dans un collège REP+ de Stains (93).

Fidèle à sa méthode, il effectue un long travail de recherche dans le milieu éducatif. Pendant trois ans, il vit en immersion dans des collèges de Seine-Saint Denis, notamment le collège Barbara de Stains, qui devient la localisation principale de son film. Il choisit de faire participer les élèves de l’établissement dans le projet : ils incarneront ainsi les personnages du long-métrage.

En 2016, le tournage commence : le film s'intitule provisoirement H4-93, avant de porter son titre définitif en 2017: Les Grands Esprits, avec Denis Podalydès dans le rôle principal.

Les Grands Esprits sort en salles en France le 13 septembre 2017. Il est par la suite distribué aux États-Unis, au Canada, au Brésil, en Argentine, au Mexique, au Pérou, en Italie, en Espagne, au Japon, à Taïwan, au Nigéria, au Sénégal et enCôte d’Ivoire. Le film est étudié à l'école, dans des établissements en France et dans des pays francophones.[5]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Reportages photo[modifier | modifier le code]

Entre 1992 et 1997, il travaille en tant que reporter-photographe pour l'Agence Vu, l'Agence Gamma et de nombreuses publications, en couvrant des sujets scientifiques, culturels et sociaux. Il part aussi en mission en Asie du Sud Est pour le Programme Education For All de l’UNESCO. Il y photographie les populations vulnérables dans le cadre de programmes éducatifs notamment les Akhas, Hmongs, Lisus et Karens de Thaïlande, les femmes au Bangladesh et les enfants des rue de Ho-Chi-Minh-Ville.

Il effectue une trentaine de reportages dans une quinzaine de pays dont le Bangladesh, Vietnam, Indonésie, Thaïlande, Japon, Chine, États-Unis, Jamaïque, Guyane, Népal, Brésil.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

À la fin de 1997, paraît le premier tome de « Fox One » : Armageddon, dont il signe le scénario. En 1999, paraît le second tome de la série : T.L.D ( pour « Traversée Longue Durée »), puis en 2001, NDE (pour « Near Death Experience »)[6].

Scénarios[modifier | modifier le code]

  1. Armageddon, 1997 (ISBN 2-9511483-0-5)
  2. T.L.D., 1999 (ISBN 2-913482-00-7)
  3. NDE, 2001 (ISBN 2-913482-02-3)

Spectacle vivant[modifier | modifier le code]

À partir de 2008, il met en scène Casse-noisette made in China, une production du Gruber Ballet Opera mêlant danse, jeu théâtral, et acrobaties. Il adapte le conte de Hoffmann et dirige, sur scène, la troupe acrobatique de Dalian[7],[8],[9].

Mise en scène Ballet[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Casse-noisette Made in China

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]