Oliver Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Oliver Jones
Image dans Infobox.
Oliver Jones
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Instruments
Piano, Jazz piano (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Label
Justin Time Records (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Genre artistique
Distinctions

Oliver Theophilus Jones OC,CQ, né le à Montréal, est un musicien de jazz et professeur montréalais d'ascendance barbadienne. Il est pianiste, organiste, compositeur et arrangeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oliver Jones est né de parents barbadiens[1] dans le quartier de Petite-Bourgogne, à Montréal et a grandi à quelques pas de chez Oscar Peterson. Enfant prodige, Oliver Jones fait ses débuts comme pianiste à l'âge de cinq ans à l'Union United Church, la plus vieille église construite pour une communauté noire au Canada. Par la suite, il étudie le piano classique jusqu'en 1949. À l'âge de neuf ans, Jones présentera un numéro solo au Café St-Michel ainsi dans plusieurs autres cabarets montréalais.

Il continuera de jouer dans de nombreux cabarets montréalais jusqu'en 1963 (entre autres au Cabaret Montmartre[2]). Il devient directeur musical en 1964 du chanteur calypso de la Jamaïque Kenny Hamilton, établi à Porto Rico. Le groupe fait beaucoup de tournées dans les Caraïbes et aux États-Unis en jouant principalement les chansons des 40 premières places au palmarès jusqu'en 1980.

Il retourne d'ailleurs à Montréal en 1980 où le contrebassiste Charles Biddle le convainc de s'associer avec lui à la fin de la même année ; ils se produisent ensemble dans des boîtes et des bars d'hôtel, Jones devient le pianiste attitré du Club de jazz Biddle de 1981 à 1986.

Jones, formé exclusivement en piano classique, commence à se faire un nom comme pianiste de jazz. Il se produit lors de la deuxième édition du Festival international de jazz de Montréal (FIJM) en 1981 et y joue chaque année jusqu'en 1999, participant à l'ouverture et à la clôture du festival à sept reprises.

Il devient professeur associé de musique à l'Université Laurentienne où il obtient un doctorat honoris causa en musique en 1992.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Live at Biddle's Jazz & Ribs 1983
  • The Many Moods of Oliver Jones 1984
  • Lights of Burgundy 1985
  • FIJM 1985
  • Speak Low, Swing Hard 1985
  • Requestfully Yours 1985
  • Cookin' at Sweet Basil 1987
  • Just Friends 1989
  • Live in Baden Switzerland 1990
  • Northern Summit 1990
  • A Class Act 1991
  • Just 88 1993
  • Yuletide Swing 1994
  • From Lush to Lively 1995
  • Have Fingers Will Travel 1997
  • Just In Time 1998
  • Then And Now 2002
  • One More Time 2006
  • Second Time Around 2008
  • Pleased to Meet You 2009
  • A Celebration in Time 2010 - Avec Ranee Lee et le Montreal Jubilation Gospel Choir
  • Live in Baden Switzerland 2011
  • Just for my lady 2013 - (Featuring Josée Aidans)

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Deep song: a tribute to Billie Holiday de Ranee Lee - Oliver Jones piano
  • 2005 : Just you, just me de Ranee Lee - Oliver Jones piano
  • 2010 : A Celebration in Time de Ranee Lee - Oliver Jones piano
  • 2013 : Scènes d'enfants de Daniel Clarke Bouchard avec Oliver Jones

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie canadienne
  • Marrelli, Nancy, Stepping Out. The Golden Age of Montreal Night Clubs 1925-1955, Véhicule Press, Montréal, 2004 (p. 125-131)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jones, Oliver », sur http://grandquebec.com (consulté le )
  2. selon Stepping Out. The Golden Age of Montreal Night Clubs 1925-1955, p. 106

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]