Olinka Hardiman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hardiman.
Olinka Hardiman
Description de l'image Defaut.svg.
Alias
Marilyn, Olivia Link, Olinka Petrowna, Marilyn Lamour, Marilyn Mitchell
Naissance (59 ans)[1]
Var
Nationalité Drapeau de la France France
Caractéristiques physiques
Taille 1,70
Yeux bleu
Cheveux Brune[2]
Signes distinctifs
ressemblance avec Marilyn Monroe
Carrière
Années d’activité 1980 - 1988

Olinka Hardiman, née Olga Richter le dans le Var[3], est une actrice française, spécialisée dans le cinéma pornographique et érotique. Ayant mené une carrière internationale au cours des années 1980, elle est également connue sous d'autres pseudonymes comme Marilyn Lamour, Marilyn Mitchell ou Olivia Link[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Olinka Hardiman serait née Olinka Richter de parents allemands et polonais. Elle aurait vécu une partie de sa jeunesse sur la Côte d'Azur et expliquerait son intérêt pour le cinéma par la proximité de Cannes, de son festival et de ses stars[2]. Brillante élève, elle parlerait sept langues et aurait suivi à la fin de son adolescence des cours de danse au conservatoire de Paris.

Après avoir beaucoup voyagé au long de sa jeunesse et de sa carrière d'actrice, elle se serait établie à Paris[2].

Carrière à l'écran[modifier | modifier le code]

Olinka Hardiman a été l'une des grandes vedettes du cinéma pornographique français des années 1980. Elle doit plus particulièrement sa notoriété à sa collaboration avec Michel Lemoine qui en fait la protagoniste d'une dizaine de titres comme Neiges brûlantes (1982), L'été les petites culottes s'envolent (1984) ou Marilyn, mon amour (1985). Elle a aussi travaillé à plusieurs reprises pour José Bénazéraf[1],[5]. Son naturel enjoué et son excentricité étaient très appréciés sur les tournages. Les réalisateurs ont souvent cherché à exploiter sa ressemblance avec Marilyn Monroe, ressemblance qui, bien que plus travaillée que naturelle, a permis à l'actrice de s'exporter. En plus de la France, elle a tourné en Allemagne, en Suède, en Italie et aux États-Unis[1],[4].

Elle est l'une des actrices à avoir incarné Emmanuelle, l'héroïne érotique créée par Emmanuelle Arsan dans Emmanuelle à Cannes (1980) , adaptation officieuse de Jean-Marie Pallardy.

Elle a également joué dans quelques films dits « mainstream » comme I Love You (1986) de Marco Ferreri avec Christophe Lambert ou Delirio di sangue (1988) de Sergio Bergonzelli avec John Phillip Law[1], mais sa tentative de reconversion n'a pas été couronnée de succès.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Pornographique[modifier | modifier le code]

Non pornographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Olinka Hardiman sur l’Internet Movie Database (Page consultée le 9 novembre 2012)
  2. a b et c (en) « Biography », sur olinkahardiman.com (consulté le 9 novembre 2012) (site réservé aux adultes)
  3. D'après le site OlinkaHardiman.com et IMDb. En revanche, la fiche de Hot Vidéo indique qu'elle serait née à l'étranger puis arrivée très jeune en France
  4. a et b (en) « Olinka Hardiman », sur egafd.com (consulté le 9 novembre 2012) (site réservé aux adultes)
  5. « Olinka Hardiman », sur encyclocine.com (consulté le 9 novembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]