Olga Taussky-Todd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Olga Taussky-Todd
Image dans Infobox.
Olga Taussky-Todd en 1932 à Göttingen
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
PasadenaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Conjoint
John Todd (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Directeur de thèse
Influencée par
Distinctions
Œuvres principales
Sums of Squares (d), A Recurring Theorem on Determinants (d), On a Theorem of Latimer and MacDuffee (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Olga Taussky-Todd (née Olga Taussky), née le à Olomouc (Autriche-Hongrie) et morte le à Pasadena en Californie, est une mathématicienne tchéco-américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olga Taussky-Todd a d'abord travaillé sur la théorie des nombres. Elle obtint un doctorat de mathématiques à l'université de Vienne sous la direction de Philipp Furtwängler. Elle participa au groupe philosophique du Cercle de Vienne[1].

En 1931, Olga Taussky travailla à l'université de Göttingen, comme assistante d'édition du premier volume des œuvres complètes de David Hilbert sur la théorie des nombres[1].

En 1933, le Girton College de l'université de Cambridge, en Angleterre, offrit à Olga Taussky une bourse de trois ans. Elle reporta d'un an cette offre afin de poursuivre une bourse au Collège Bryn Mawr aux États-Unis, où la cheffe du département de mathématiques, Anna Johnson Pell Wheeler, l'avait invitée à se joindre à Emmy Noether.[réf. souhaitée]

En 1937, Olga Taussky obtint un poste d'enseignante au Westfield College de l'université de Londres. Elle y rencontra John Todd, avec qui elle se maria à Londres le [1].

Elle travailla sur les matrices pour étudier les vibrations des avions durant la Seconde Guerre mondiale[2].

En septembre 1947, le couple émigra aux États-Unis. Olga Taussky-Todd et John Todd œuvrèrent au sein du National Bureau of Standards pour le Laboratoire national de mathématiques appliquées et pour l'Institut d'analyse numérique[1].

En 1957, les Todd s'établirent à Pasadena, en Californie, où Taussky-Todd fut la première femme à se voir attribuer une tâche formelle d'enseignement dans le cadre d'un poste de chercheuse associée au California Institute of Technology. Ce n'est seulement que des années plus tard, en 1971, qu'elle sera officiellement nommée professeure de mathématiques. À sa retraite en 1977, elle devint finalement professeure émérite[1].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Olga Taussky-Todd fut membre de l'Association for Women in Mathematics[réf. souhaitée] et de l'Association américaine pour l'avancement des sciences. Elle fut conférencière Noether en 1981 et vice-présidente de l'AMS en 1986[3].

Après son décès en 1995, l'Association for Women in Mathematics tint, en juillet 1999, la Olga Taussky Todd Celebration of Carees in Mathematics for Women, nommée en son honneur[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Judith R. Goodstein, « Olga Taussky-Todd », Notices of the American Mathematical Society, vol. 67, no 03,‎ , p. 1 (ISSN 0002-9920 et 1088-9477, DOI 10.1090/noti2038, lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « 1981 Lecturer: Olga Tausskey-Todd », sur awm-math.org
  3. (en) Everett Pitcher, A History of the Second Fifty Years, American Mathematical Society, 1939 - 1988, AMS, (ISBN 978-0-8218-0125-3, lire en ligne), p.233
  4. (en) « Olga Taussky Todd Celebration of Careers in Mathematics for Women », sur www.awm-math.org

Liens externes[modifier | modifier le code]