Olga Kotelko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Olga Kotelko (née le , et décédée le [1]) est une athlète canadienne[2]. Elle est détentrice de 17 records mondiaux dans sa catégorie (âge entre 90 et 95 ans). Pour cela, elle est considérée comme « une des plus grandes athlètes du monde[3] ». Elle détient tous les records dans sa catégorie d'âge[4].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Olga est la 3e d'une fratrie de 11 enfants nés à Vonda[3] de parents immigrés ukrainiens (Wasyl et Ann Shawaga[4]). Elle enseigne dans une classe unique à Vonda[5]. Elle divorce alors qu'elle est enceinte de son deuxième enfant[4]. Elle déménage en Colombie-Britannique pour vivre avec sa sœur. Elle élève ses 2 enfants, Nadine et Lynda[3].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Durant sa jeunesse, sa seule activité sportive est le baseball. Âgée de 77 ans, elle commence l'athlétisme avec un entraîneur hongrois[3]. Durant les 13e WAVA (Championnat du monde des athlètes vétérans) à Gateshead en 1999, dans la catégorie des femmes de plus de 80 ans, elle bat 2 records mondiaux et gagne 6 médailles d'or[6]. Au World Masters Games à Sydney en 2009, elle bat le record dans sa catégorie (90-95 ans) en lancer du marteau (5,64 mètres) et en 100 mètres (23,95 secondes). C'est sa quatrième participation à une compétition mondiale[7]. Elle porte la flamme olympique à Vancouver pour les Jeux olympiques d'hiver de 2010[8]. En 2010, âgée de 91 ans, elle a de meilleures performances que beaucoup de compétitrices dans des catégories deux niveaux en dessous. Depuis 2010, elle possède 23 records mondiaux en athlétisme[3],[9]. Elle participe aux épreuves : saut en longueur, triple saut, saut en hauteur, lancer du poids, lancer du disque, lancer du javelot, weight throw, 100 mètres, 200 mètres, 400 mètres et le relais 4*100 mètres. Parfois, il y a des concurrents, mais fréquemment, sa victoire est due au fait qu'elle est seule à concourir[10]. À 90 ans, elle est présentée comme la compétitrice en saut en longueur la plus âgée[11].

Études scientifiques[modifier | modifier le code]

Sa physiologie et ses tissus musculaires ont été étudiés par des médecins à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal et l'Université McGill de Montréal. À l'âge de 91 ans, ses fibres musculaires ont remarquablement conservé leur fonction mitochondriale alors que cette dernière est censée décroître après 65 ans[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Olga Kotelko, Track & Field Notable, Dies at 95 Amid Book Fame - Times of San Diego », sur Times of San Diego, (consulté le ).
  2. (en) Masterathletics.net, « World Famous Athletes: Athletic directory » (consulté le )
  3. a b c d e et f (en) Bruce Grierson, « Sportive de haut niveau à 91 ans », Courrier international, (consulté le )
  4. a b et c (en) Warick, Jason, « Former Sask. woman lights up the track at 91; Kotelko owns all athletic records for her age group. », The Star Phoenix, (consulté le )
  5. (en) « Olga Kotelko: The 91 -year-old track star », BBC World News America, (consulté le )
  6. (en) Olson, Leonard T., « Masters track and field: a history, », McFarland & Company, (ISBN 978-0786408894, consulté le ), p. 196
  7. (en) Peter Hawkins, « Golden oldies set the stadium rocking, », The Sydney Morning Herald, (consulté le )
  8. (en) « Olga Kotelko lights fires under others with her spirit, example »
  9. (en) Andy Prest, « She's still got it; 90 year old dynamo sets eight more world records », The Vancouver Courier, (consulté le )
  10. (en) « Vintage athletes put a smile into sport », Earth Times, (consulté le )
  11. (en) Goldsmith, Belinda, « Centenarians, a prince, Santa compete at World Masters Games », Reuters, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]