Olfeo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Olfeo est un éditeur de logiciels spécialisé dans la sécurité web et le filtrage de contenus.

Historique de l’entreprise[modifier | modifier le code]

Olfeo
logo de Olfeo
Logo d'Olfeo

Création 2003
Fondateurs Alexandre Souillé, Gilles Huguenin
Forme juridique société par actions simplifiée
Slogan L'expert de la sécurité web et du filtrage de contenus
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Alexandre Souillé
Activité Édition de logiciel de sécurité internet
Produits Proxy et filtrage de contenus
Effectif 60
Site web http://olfeo.com

Chiffre d'affaires 6.9 millions d'euros (2015)

En 2003 Alexandre Souillé et Gilles Huguenin, fondent la société Olfeo, et créent une solution de filtrage d’urls s'appuyant sur une approche locale adaptée au marché français[1].

Olfeo revendique une nouvelle approche autour de la "Sécurité positive" à travers trois piliers majeurs : l'expertise technologique, la conformité légale et culturelle, ainsi que le facteur humain. L’entreprise développe ses produits dans cette perspective et intègre dans sa solution une catégorie regroupant les sites reconnus illicites en France[2]. Olfeo construit sa propre base d’urls grâce à des équipes de classement locales qui portent un jugement de valeur sur les contenus, contrairement aux robots qui classent par mots-clés.

En 2004 l’entreprise obtient le statut de "jeune entreprise innovante" et reçoit de nombreux soutiens et récompenses : Oséo, ANVAR, Ministère de la recherche, CRITT[3]

En 2008, Olfeo débute également une collaboration avec un grand cabinet d’avocats spécialisé dans le droit du numérique et publie depuis 2009 des livres blancs sur les enjeux et le cadre juridique d’Internet au bureau[4].

En 2009, l’évolution d’Internet pousse l’entreprise à lancer une gamme de 4 modules[5] complémentaires au filtrage d’urls permettant de sécuriser et d’optimiser l’ensemble des flux Internet en entreprise.

En novembre 2009, l’entreprise remporte le 3e prix de la région Ile de France du Deloitte Technology Fast 50[6] grâce à son fort taux de croissance. (+2321 %).

En octobre 2011 Olfeo lance un nouveau produit : le portail public. Il permet aux organisations qui souhaitent offrir un accès Internet Wi-Fi ou filaire à leurs visiteurs de les authentifier et de conserver leurs logs de connexion comme le demande la législation.

En juillet 2012, Olfeo s’associe à l’Internet Watch Foundation pour combattre les contenus pédopornographiques sur Internet[7].

En juin 2013, Olfeo intègre le catalogue de l'UGAP[8], centrale d’achat public en France.

En août 2013, l’entreprise ajoute une option SSL à son proxy, permettant de sécuriser les flux chiffrés dans le respect de la législation française[9].

Olfeo compte aujourd’hui plus de 60 employés dans ses locaux parisiens. La société est détenue à 100 % par ses créateurs et salariés[10].

En octobre 2015, Olfeo remporte le Trophée de l'innovation 2015 des éditeurs français de logiciels décerné conjointement par le Syntec et le EY[11].

Le même mois, Olfeo reçoit le label "France CyberSecurity" pour la qualité, les performances et le sérieux de sa solution de proxy et filtrage de contenu.

Dirigeant[modifier | modifier le code]

Né en 1967, Alexandre Souillé[12] est un entrepreneur diplômé de l’ESTP (1991) et d’HEC-Entrepreneurs (1992). Alexandre a créé plusieurs entreprises, dont l’activité a toujours été l’édition de logiciels. Il a notamment créé Eneide, éditeur du logiciel de gestion de la relation client Conso+ qu’il a revendu en 2000 à la société Coheris.

En 2003 il a fondé la société Olfeo, éditeur de logiciel permettant aux entreprises et administrations de sécuriser, analyser et optimiser leurs accès à Internet.

Produits[modifier | modifier le code]

La solution Olfeo comprend plusieurs modules :

  • Filtrage d'url
  • Filtrage protocolaire
  • Proxy cache QoS et SSL
  • Antivirus de flux
  • Portail public
  • Déchiffrement HTTPS & Proxy Avancé[13]

Les produits Olfeo sont commercialisés sous format logiciel, SaaS, virtualisé ou appliance.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]