Olena Pchilka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Olena Pchilka
Пчилка.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
KievVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Олена ПчілкаVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ольга Петрівна КосачVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Olena PchilkaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Père
Dragomanov Petro (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Kosach Petro (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Lessia Oukraïnka
Mykhailo Kosach (d)
Kosach Mykola (d)
Kosach Olga (d)
Kosach Isidora (d)
Kosach Oksana (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

Olha Petrivna Kosach (29 juin 1849 – 4 octobre 1930), mieux connue sous son nom de plume Olena Pchilka (en ukrainien : Олена Пчілка), était une éditrice, auteure, ethnologue, interprète et féministe ukrainienne. Elle est la sœur de Mykhailo Drahomanov et la mère de sept enfants dont Lessia Oukraïnka[1].

Vie personnelle et carrière[modifier | modifier le code]

Pchilka naît à Hadiatch dans la famille d'un petit propriétaire, Petro Yakymovych Drahomanov. Elle reçoit une éducation basique à la maison, puis étudie à un institut pour jeunes femmes nobles de Kiev, dont elle sort en 1866.

Elle épouse Petro Antonovych Kosach en 1869, et déménage dans sa ville, Novohrad-Volynsky. C'est là qu'elle donne naissance à une de ses filles, Lessia Oukraïnka.

Pchilka met par écrit des chansons folkloriques et des moeurs locales, et collectionne des broderies folkloriques de Volhynia, publiant ensuite le résultat de ses recherches[2]. Elle est également interprète, traduisant beaucoup de travaux célèbres en ukrainien, en particulier les écrits de Adam Mickiewicz, Nicolas Gogol et Alexandre Pouchkine[3].

Elle milite également pour le féminisme, coopérant avec Natalia Kobrynska, avec qui elle publie un almanach de Lviv[4].

Pchilka meurt à Kiev le 4 octobre 1930, à l'âge de 81 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Pchilka incluent :

  • "Tovaryshky" (1887),
  • "Svitlo dobra i lyubovi" (1888),
  • "Soloviovyi spiv" (1889),
  • "Za pravdoyu" (1889),
  • "Artyshok" (1907),
  • "Pivtora oseledsya" (1908),
  • la pièce de théâtre "Suzhena ne ohuzhena" (1881),
  • la pièce de théâtre "Svitova rich" (1908).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mikula, Olʹha. et Мікула, Ольга., Tvorchistʹ Oleny Pchilky i folʹklor : monohrafii︠a︡, Graz︠h︡da,‎ (ISBN 9789661760553, OCLC 777182384, lire en ligne)
  2. (en) « Олена Пчілка Olena Pchilka », sur www.pysanky.info (consulté le 23 juin 2017)
  3. (en) « Pchilka, Olena », sur www.encyclopediaofukraine.com (consulté le 23 juin 2017)
  4. (en) « Olena Pchilka, star of Ukrainian revival », sur Olena Pchilka, star of Ukrainian revival (consulté le 23 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]