Oleg Pavlov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pavlov.
Oleg Pavlov
Description de cette image, également commentée ci-après
Oleg Pavlov en 2008.
Naissance
Moscou (RSFR)
Décès (à 48 ans)
Moscou (Russie)
Nationalité Soviétique, russe
Activité principale
écrivain
Distinctions
Prix Booker russe, Prix Soljenitsyne
Auteur
Genres
roman, nouvelle

Oleg Olegovitch Pavlov (en russe : Олег Олегович Павлов, ISO 9 : Oleg Olegovič Pavlov), né le à Moscou (RSFR) et mort le à Moscou (Russie)[réf. nécessaire], est un écrivain soviétique puis russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oleg Pavlov commence son parcours littéraire avec le cycle d’histoires Élégie de garde consacré au milieu pénitentiaire, publié en 1990 par le mensuel Literaturnoe obozrenie. Il fait ses études à l'Institut de littérature Maxime-Gorki à Moscou. En 1994, parait son premier roman Conte militaire dans la revue Novy Mir.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Oleg Pavlov obtient le prix Booker russe en 2002 pour Récits des derniers jours (Карагандинские девятины) et le prix Soljenitsyne 2012.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Récits des derniers jours [« Карагандинские девятины, или Повесть последних дней »], trad. d’Anne-Marie Tatsis-Botton, Lausanne, Suisse, Éditions Noir sur Blanc, 2012, 560 p. (ISBN 978-2-88250-277-3)
- réunit Conte militaire, L’Affaire Matiouchine, Le Banquet du neuvième jour
  • Journal d’un gardien d’hôpital [« Дневник больничного охранника »], trad. d’Anne-Marie Tatsis-Botton, Lausanne, Suisse, Éditions Noir sur Blanc, 2014, 128 p. (ISBN 978-2-88250-366-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :