Old Saybrook

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Old Saybrook
Old Saybrook
Le phare de Saybrook Breakwater
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Connecticut Connecticut
Comté Comté de Middlesex
Type de localité Town
Maire Carl P. Fortuna, Jr
Code ZIP 06475
Code FIPS 09-57320
GNIS 0213484
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 860
Démographie
Population 10 242 hab. (2010)
Densité 183 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 17′ 38″ nord, 72° 22′ 57″ ouest
Altitude 12 m
Superficie 5 590 ha = 55,9 km2
· dont terre 38,8 km2 (69,41 %)
· dont eau 17,1 km2 (30,59 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Municipalité depuis 1854
Localisation
Localisation de Old Saybrook
Carte du comté de Comté de Middlesex.
Géolocalisation sur la carte : Connecticut
Voir sur la carte topographique du Connecticut
City locator 14.svg
Old Saybrook
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Old Saybrook
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Old Saybrook
Liens
Site web www.oldsaybrookct.org

Old Saybrook est une station balnéaire américaine située dans le comté de Middlesex dans l'État du Connecticut. En 2010, sa population était de 10 242 habitants[1]. L'actrice Katharine Hepburn y a vécu de 1936 à sa mort, en 2003.

Old Saybrook devient une municipalité en 1854, en se séparant de Saybrook (aujourd'hui Deep River). Saybrook est alors le plus ancien (en anglais : old) nom de ville du Connecticut : elle s'appelle ainsi depuis 1636, car elle était la propriété des lords Say et Brook[2]. La municipalité s'étend aujourd'hui sur une superficie de 21,58 milles carrés (55,89 km2), dont 6,53 milles carrés (16,91 km2) d'étendues d'eau[1].

Origines[modifier | modifier le code]

En 1623, peu après avoir établi leur premier comptoir à Governors Island, les colons néerlandais construisirent un éphémère entrepôt à l'emplacement d'Old Saybrook[3]. Ils baptisèrent l'endroit Kievits Hoek (le « coin des pluviers »), mais l'abandonnèrent au profit du port permanent de La Nouvelle-Amsterdam. En 1633, ils fondèrent plus au nord Huys de Goede Hoop, qui deviendra la ville de Hartford.

Les Anglais aménagèrent la colonie de Saybrook à l'embouchure du Connecticut à la fin de l'année 1635. John Winthrop (fils) en fut désigné le gouverneur par les fidéicommis du comte de Warwick. Il était secondé par un lieutenant de Cromwell, le colonel George Fenwick, qui repartit en Angleterre l'année suivante.

Le comptoir de Kievits Hoek, devenu Fort Saybrook, fut cerné pendant huit mois par les indiens Pequot, de septembre 1636 à mars 1637. C'était une expédition punitive répondant à l'attaque des colons anglais en Baie du Massachusetts au mois d'août précédent. Tous les colons quittant la palissade du fort étaient exécutés : il y eut plus de vingt victimes. Simultanément, les Indiens coupaient l'approvisionnement par la rivière avec les villages de Windsor, Wethersfield et Hartford. Anglais et Indiens apprirent ainsi à connaître leurs tactiques respectives, et cela explique en partie l'assaut réussi contre Fort Mystic[4] au mois de mai 1637.

En 1644, Fenwick accepta de fusionner la colonie avec celle, plus nombreuse, du Connecticut, établie quelques kilomètres en amont. En 1647, le commandant John Mason prit le commandement de Fort Saybrook qui contrôlait le trafic fluvial. Le fort, bientôt incendié, fut reconstruit et même renforcé. Mason demeura 12 ans en poste et fut nommé commissaire-général de la Confédération de Nouvelle-Angleterre, fonction concentrant celles de gouverneur militaire, juge et chef de la police.

En 1659, presque tous les colons de Saybrook, ayant acheté des terres au sachem de la tribu des Mohegan, Uncas, quittèrent leur village pour fonder Norwich, dans le Connecticut[5]. Deux ans plus tard, à la suite de la mort suspecte de Marie Marvin et d'autres colons, un couple, Margaret et Nicholas Jennings, fut accusé et jugé pour sorcellerie ; il fut relaxé faute de preuves[6].

Le 9 octobre 1701 le premier lycée (Collegiate School) du Connecticut ouvrit ses portes à Old Saybrook. Transplanté à New Haven en 1716, il prit ensuite le nom d'université Yale.

L'assemblée générale du comté a détaché Old Saybrook de Saybrook en 1852. Old Saybrook fut divisée à nouveau en 1854, les faubourgs nord formant la nouvelle ville d'Essex[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1860 1870 1880 1890 1900 1910
1 1051 2151 3021 4841 4311 516
1920 1930 1940 1950 1960 1970
1 4631 6431 9852 4995 2748 468
1980 1990 2000 2010 - -
9 2879 55210 36710 242--

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Population, Housing Units, Area, and Density: 2010 - State -- Place and (in selected states) County Subdivision 2010 Census Summary File 1 », sur factfinder.census.gov (consulté le 4 novembre 2017).
  2. (en) Jim Kuykendall, « Where We Live: The Stories Behind Connecticut's Town Names », sur courant.com, (consulté le 4 novembre 2017).
  3. Cf. William B. Tully, The History of Middlesex County 1635-1885, J. H. Beers & Co., , « Town of Old Saybrook », p. 442
  4. Cf. « overview of the battle of Mistick Fort », sur Mashantucket Pequot Museum and Research Center (consulté le 5 mai 2020).
  5. D'après Frances Manwaring Caulkins, History of Norwich, (lire en ligne), p. 57
  6. D'après Russell Mahan et Thomas Leffingwell, The Connecticut Pioneer Who Rescued Chief Uncas and the Mohegans, Santa Clara, UT, Historical Enterprises, , p. 57-61.
  7. Cf. « Old Saybrook », sur Connecticut Society of Genealogists
  8. (en) « Statistiques des États-Unis - Connecticut - Profils des communautés de 2010 »