Old Post Office Pavilion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Washington
Cet article est une ébauche concernant Washington.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Old Post Office Pavilion
Old Post Office Building Washington DC.JPG
Présentation
Type
Style
Style néo-roman (bâtiment original)
Mouvement moderne (Atrium oriental)
Architecte
Willoughby J. Edbrooke (bâtiment original)
Karn Charuhas Chapman & Twohey (Atrium oriental)
Construction
Statut patrimonial
Inscrit au NRHP ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Région
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du district de Columbia
voir sur la carte du district de Columbia
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

Le Old Post Office Pavilion (en français pavillon de l'Ancienne poste), aussi connu sous le nom de Old Post Office and Clock Tower ou Old Post Office Building est un bâtiment, situé dans le centre de Washington DC, à l'angle de la 12e rue et de Pennsylvania Avenue.

Décidée en 1880 par le Congrès des États-Unis, sa construction débuta en 1892 pour servir de nouvelle poste de Washington et revitaliser le quartier entre la Maison-Blanche et le Capitole. Construit par l'architecte Willoughby J. Edbrooke, il est un des principaux représentants dans Washington du style roman richardsonien. Lors de son achèvement, il était le plus grand immeuble de bureaux de Washington et le premier immeuble fédéral sur Pennsylvanie Avenue. Son usage comme poste sera court et après avoir failli être détruit au début des années 1970, il a été réhabilité et partagé entre un usage fédéral et commercial. Son vaste atrium abrite des boutiques, des bureaux fédéraux et des restaurants.

En 2013, l’Administration des services généraux des Etats-Unis a loué le bien immobilier pour une durée de 60 ans à un consortium mené par DJT Holdings LLC, une holding appartenant à Donald J. Trump par le biais d’une fiducie révocable[1],[2],[3],[4]. Le contrat de location prévoit qu'aucun “membre du Congrès, ou du gouvernement des États-Unis ne peut détenir une participation à ce contrat ou en bénéficier de quelque sorte”[5],[6]. Donald J. Trump, 45e président des États-Unis reste, malgré son investiture, l’actionnaire majoritaire de l'établissement ce qui risque de provoquer un conflit d’intérêts[6].

Trump aménage le bâtiment en hôtel de luxe, le Trump International Hotel Washington, D.C.[7] qui a ouvert ses portes en septembre 2016[8],[9],[10].

Les rangers du National Park Service responsables du Pennsylvania Avenue National Historic Site proposent des visites guidées de la tour offrant une des vues les plus spectaculaires sur Washington DC.

  1. Eugene L. Meyer, « A Trump Makeover for Washington’s Old Post Office », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  2. « How the Trumps landed the Old Post Office Pavilion », sur Washington Post (consulté le 20 janvier 2017)
  3. Peter Grant, « Trump Hotel in Washington, D.C., to Open Ahead of Schedule », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne)
  4. (en) « Trump Gave His Kids A Big Stake In Huge Government Deal, Document Shows », BuzzFeed, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  5. Eric Lipton et Susanne Craig, « At Trump Hotel in Washington, Champagne Toasts in an Ethical ‘Minefield’ », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  6. a et b (fr) « L’hôtel de Trump à Washington : un symbole des risques de conflit d’intérêts - France 24 », France 24,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Washington DC Old Post Office | Trump Hotel DC - Hotel Overview | 5 Star Hotels Washington DC », sur www.trumphotels.com (consulté le 20 janvier 2017)
  8. (en) FOX, « Trump International Hotel opens in DC; grand-opening ceremonies planned for October », WTTG, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  9. (en) David Smith, « Trump not 'welcome here': opening of DC hotel met with protests », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  10. Maya Rhodan, « Inside Donald Trump's New Washington, D.C. Hotel », sur TIME.com (consulté le 20 janvier 2017)