Ola Gjeilo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ola Gjeilo
Description de cette image, également commentée ci-après
Ola Gjeilo

Naissance (40 ans)
Skui, Bærum, Drapeau de la Norvège Norvège
Activité principale Compositeur, Pianiste
Éditeurs Walton Music, Edition Peters, Boosey and Hawkes
Site internet olagjeilo.com

Ola Gjeilo (prononcé en anglais : ['jeɪloʊ])[1], né le 5 mai 1978, est un compositeur et pianiste norvégien, vivant aux États-Unis[2].

Il compose de la musique chorale et a composé pour le piano et orchestre d'harmonie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ola Gjeilo est né le 5 mai 1978 et a grandi à Skui en Norvège. Il a commencé à jouer du piano et à composer quand il avait cinq ans et à lire la musique quand il en avait sept[3]. Gjeilo a étudié la composition avec Wolfgang Plagge[3]. Dans sa carrière de premier cycle, Gjeilo a étudié à l'Académie norvégienne de musique (1999-2001) puis à la Juilliard School (2001) et au Royal College of Music de Londres (2002-2004) où il a obtenu un baccalauréat en composition[4]. Il a poursuivi sa formation à Juilliard (2004-06) où il a obtenu sa maîtrise en 2006, toujours en composition. De 2009 à 2010, Gjeilo a été compositeur en résidence pour Phoenix Chorale[3], et chez Voces8 en 2016[5].

Il réside à Manhattan, travaillant comme compositeur indépendant.

Ola Gjeilo contribue au renouveau de la musique chorale sacrée au même titre que l'Américain Eric Whitacre, du Letton Ēriks Ešenvalds ou de l'Estonien Arvo Pärt. Les compositions d’Ola Gjeilo sont au répertoire des chœurs professionnels ou d’amateurs de bon niveau aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et depuis quelques années en France.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Sunrise Masse
pour cordes et chœur[6].
Dreamweaver
pour chœur, piano et orchestre à cordes. Le texte est tiré d'une ballade médiévale populaire de Norvège, Draumkvedet, traduite en anglais par Charles Anthony Silvestri, avec qui il collabore régulièrement[7].
The River
pour chœur, piano et quatuor à cordes. Composé pour le prix 2016 de la Commission Brock, décerné par l'American Choral Directors Association[8],[9],[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Note : Ola Gjeilo est au piano sur tous les albums.

Choral:

Piano:

  • Piano Improvisations (2L, 2012)[15]
  • Stone Rose (2L, 2007)[16]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ola describes it as "YAY-lo" – http://olagjeilo.com/admin/wp-content/uploads/Ola-Gjeilo-Sinfini-Interview.pdf
  2. Biographie d'Ola Gjeilo sur son site web
  3. a b et c « An exclusive interview with Ola Gjeilo - Musicroom Blog - Everything for the Musician », musicroom.com, (consulté le 22 février 2017)
  4. Singers.com, “Ola Gjeilo,” United Singers International: CGI Copyright, 2014, accessed September 30, 2014, http://www.singers.com/composers/Ola-Gjeilo/.
  5. http://www.voces8.com/about, accessed March 27, 2016
  6. Papania, Christine, “Ola Gjeilo: Sunrise Mass and World Premiere of Dreamweaver at Carnegie Hall,” ChoralNet: American Choral Directors Association, 2014, accessed October 3, 2014, http://archive.choralnet.org/view/438986.
  7. « Ola Gjeilo: Sunrise Mass and World Premiere of Dreamweaver at Carnegie Hall - Chorus America », chorusamerica.org (consulté le 22 février 2017)
  8. Dorsey, Scott, “Ola Gjeilo to Compose 2016 Brock Commission,” ChoralNet: American Choral Directors Association, 2014, accessed October 1, 2014, « http://www.choral/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) net.org/442143.
  9. ACDA, “Raymond W. Brock Memorial Commission,” ACDA: American Choral Directors Association, 2013, accessed October 3, 2014, http://acda.org/page.asp?page=brock_pieces.
  10. http://olagjeilo.com/admin/wp-content/uploads/Ola-Gjeilo-Sinfini-Interview.pdf
  11. « Winter Songs - Ola Gjeilo », olagjeilo.com (consulté le 17 novembre 2017)
  12. « Ola Gjeilo - Ola Gjeilo », olagjeilo.com (consulté le 22 février 2017)
  13. « Northern Lights - Ola Gjeilo », olagjeilo.com (consulté le 22 février 2017)
  14. « Dark Night of the Soul | Ola Gjeilo », sur olagjeilo.com (consulté le 5 septembre 2016)
  15. « Piano Improvisations - Ola Gjeilo », olagjeilo.com (consulté le 22 février 2017)
  16. « Stone Rose - Ola Gjeilo », olagjeilo.com (consulté le 22 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]