Okhtyrka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Okhtyrka
(uk) Охтирка
Blason de Okhtyrka
Héraldique
Drapeau de Okhtyrka
Drapeau
Георгіївська церква (мур.), Охтирка P1490651.jpg
Охтирська електростанція.jpg Спасо-Преображенська церква, Охтирка P1490904.jpg
Panoramio - V&A Dudush - Pokrovskiy cathedral Покровский храм.jpg
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Oblast Flag of Sumy Oblast.png Oblast de Soumy
Maire Pavlo Kouzmenko
Code postal 42700
Indicatif tél. +380 5446
Démographie
Population 47 216 hab. (2021)
Densité 1 574 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 19′ nord, 34° 54′ est
Superficie 3 000 ha = 30,0 km2
Divers
Fondation 1641
Statut Ville depuis 1703
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Okhtyrka
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Okhtyrka
Géolocalisation sur la carte : oblast de Soumy
Voir sur la carte topographique de l'oblast de Soumy
City locator 14.svg
Okhtyrka

Okhtyrka (en ukrainien : Охтирка) ou Akhtyrka (en russe : Ахтырка) est une ville de l'oblast de Soumy, en Ukraine, et le centre administratif du raïon d'Okhtyrka. Sa population s'élevait à 47 216 habitants en 2021.

Géographie[modifier | modifier le code]

Okhtyrka est située à la confluence des rivières Okhtyrka et Vorskla. Elle se trouve à 18 km au sud de Trostianets, à 68 km au sud de Soumy, à 85 km au nord de Poltava, à 101 km au nord-ouest de Kharkiv et à 311 km à l'est de Kiev.

Histoire[modifier | modifier le code]

Okhtyrka est fondée en 1641 comme un avant-poste polonais ensuite développé par l'Empire russe et joue un pôle important dans l'Ukraine slobodienne, aux XVIIe et XVIIIe siècles, quand elle rivalise même avec Kharkiv. Okhtyrka reçoit le statut de ville en 1703. Elle est le centre administratif du régiment d’Okhtyrka de 1665 à 1765. Dans la conception russe, le « régiment d’Okhtyrka » recouvrait non seulement une formation militaire, d’origine cosaque, mais également une circonscription administrative, le tout formant un ensemble destiné à protéger les frontières méridionales de la Russie des raids menés par les Tatars de Crimée et les Nogaïs. À sa fondation, le « régiment » compte 456 familles de paysans et de Cosaques et en 1732 il regroupait dix « compagnies » : une « compagnie » : entité administrative, territoriale, judiciaire et militaire (entre 200 et 250 hommes armés) faisant partie d’un « régiment ». Sur les 41 000 membres mâles de sa population (Okhtyrka et sa région administrative), 7 200 étaient des « Cosaques élus », 17 100 des « assistants cosaques » (des Cosaques trop pauvres pour posséder leur propre équipement et assumer un service militaire). Le territoire affecté à ce « régiment » est réduit à la suite de la grande guerre du Nord de 1708-1709 et à celle opposant la Russie à la Turquie en 1735. À la suite de l’abolition de l’hetmanat et de l’ordre cosaque, le régiment cosaque d’Okhtyrka est transformé en 1765 en un régiment de hussards et les terres du « régiment d’Okhyrka » deviennent une partie de l’Empire russe avant d’être rattachées en 1835 à la circonscription administrative de Kharkov.

Le blason de la ville est présenté par Catherine II le - et rétabli en 1991 par le conseil municipal. Okhtyrka est la première ville d'Ukraine, et de l'Empire russe, à se doter d'une manufacture de tabac, fondée en 1781.

La ville est un lieu de villégiature prisé par la noblesse russe au XIXe siècle.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville est prise dans la gigantesque bataille de Koursk de juillet 1943, qui voit l’anéantissement partiel des corps blindés de la Wehrmacht par l’Armée rouge. Elle est libérée le . La 168e division d’infanterie de la Wehrmacht est totalement anéantie en février 1944 à Okhtyrka.

Ruines de la centrale thermique d'Okhtyrka, le lendemain de l'attaque aérienne russe.

Lors de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, la base aérienne située à l'est de la ville est bombardée par l'armée russe le  ; au moins 70 soldats ukrainiens sont tués[1]. Le , la centrale thermique de la ville subit une attaque aérienne. Selon le ministère des Situations d'urgence, les sauveteurs, avec des collaborateurs de l'entreprise et des habitants de la ville commencent à nettoyer les décombres le lendemain, mais les travaux sont suspendus en raison de la menace d'une nouvelle frappe aérienne. Une femme est finalement libérée des décombres et les corps de trois personnes sont retrouvés. Les habitants d'Okhtyrka se retrouvent sans chauffage à la suite de cette attaque[2].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements ou estimations de la population[3] :

Évolution démographique
1785 1867 1881 1897* 1900 1923* 1926*
12 84917 41122 03023 39925 96525 34226 952
1939* 1959* 1970* 1979* 1989* 2001* 2010
28 43332 03141 35445 78550 72650 39949 325
2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
49 14149 08449 04748 88148 81748 64548 509
2018 2019 2020 2021 - - -
48 12847 82947 60347 216---

Économie[modifier | modifier le code]

La région d'Okhtyrka produit la plus grande partie du pétrole extrait en Ukraine. La ville a des fabricants d'articles en laine. Les environs sont fertiles et les vergers donnent d'excellents fruits.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La ville a une belle cathédrale (1753-62) qui aurait été bâtie sur un plan de Bartolomeo Rastrelli par Dmitry Oukhtomsky. Son architecture singulière est un impériale. À côté se dresse l'église de la Nativité (1825), qui ressemble à un palais plus qu'à une église. Le clocher de la cathédrale est construit sur trois niveaux et orné de statues (1783). Sur un plan religieux, la ville est aussi connue depuis 1739 mélange complexe de baroque ukrainien traditionnel de l'Ukraine slobodienne avec des éléments provenant de la capitale pour son « icône miraculeuse » d’Okhtyrka (la « Mère de Dieu »).

C'est une jolie région boisée et doucement vallonnée. Les paysages d’un village russe portant le même nom russisé Akhtyrka, Oblast de Moscou, près de la ville de Serguiev Possad et de la propriété de Savva Mamontov, Abramtsevo, ont inspiré les peintres russes Viktor Vasnetsov en 1880 et Vassily Kandinsky en 1911. Ce village doit son nom à une icône miraculeuse du même type.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :