Okahandja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gare d'Okahandja en 1903
Église herero d'Okahandja
Mémorial des chefs herero Tjamuaha, Maharero et Samuel Maharero

Okahandja (ce qui signifie "l'endroit où deux rivières se rencontrent pour ne former qu'une") est une petite ville de 24 000 habitants située dans la région d'Otjozondjupa dans le centre de la Namibie.

Un village fut fondé en cet endroit vers 1800 par les Hereros et les Nama. En 1827, un pasteur allemand de la Société des missions du Rhin, Heinrich Schmelen, est le premier européen à se rendre sur le site. En 1844, deux missionnaires sont assignés en permanence à Okahandja. En 1870, la mission ouvre la première école dans ce village.

En 1894, l'armée allemande établit une base militaire alors qu'Okahandja reçoit officiellement le statut de village.

La ville est aujourd'hui un lieu de passage vers le parc national d'Etosha et le centre administratif des Herero.

Les grands chefs coutumiers Maharero, Jan Jonker Afrikaner et les leaders namibiens Hosea Kutako et Clemens Kapuuo sont enterrés à Okahandja.