Oizé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oizé
Mairie et poste d'Oizé.
Mairie et poste d'Oizé.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Canton Le Lude
Intercommunalité communauté de communes Sud Sarthe
Maire
Mandat
Jean-Claude Boiziau
2014-2020
Code postal 72330
Code commune 72226
Démographie
Gentilé Oizéen
Population
municipale
1 329 hab. (2014)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 38″ nord, 0° 06′ 12″ est
Altitude Min. 57 m – Max. 106 m
Superficie 16,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de Sarthe
City locator 14.svg
Oizé

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de Sarthe
City locator 14.svg
Oizé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Oizé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Oizé
Liens
Site web [1]

Oizé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 1 329 habitants[Note 1] (les Oizéens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Oizé est une commune de la vallée du Loir située à 25 km au sud du Mans et 20 km au nord-est de La Flèche. La commune est traversée par les ruisseaux, du Fessard et du Casseau.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Oizé
Cérans-Foulletourte Yvré-le-Pôlin
Oizé
La Fontaine-Saint-Martin, Saint-Jean-de-la-Motte Mansigné Requeil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2014 Jean-Pierre Boustouler PCF Salarié Renault
mars 2014[1] en cours Jean-Claude Boiziau DVG Sapeur-pompier professionnel
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 1 329 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Oizé[2]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
742 818 881 823 888 892 891 838 854
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
861 903 877 837 850 749 773 780 796
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
795 770 764 704 688 718 646 678 679
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
641 602 644 714 714 736 997 1 270 1 329
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Hilaire, des XIIe, XIIIe, XVIIe et XXe siècles, classée au titre des monuments historiques en 1994[5]. Elle renferme un retable du XVIIIe siècle[6], ainsi qu'une peinture monumentale intitulée La Mort de saint Hilaire[7], tous deux classés monuments historiques au titre d'objets.
  • Prieuré Sainte-Marie-Madeleine (ancien), aujourd'hui transformé en habitations, en partie inscrit au titre des monuments historiques en 1989[8].
  • Lavoir.
  • Château du Bouchet aux Corneilles (ruines), des XIe et XIIe siècles.
  • Tourbière de la Fontaine du Bouchet[9].
  • Moulin de Boisard, du XVIIe siècle.
  • Château de Montaupin, des XIIIe et XVIIIe siècles.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Marin Mersenne (1588 à Oizé - 1648), prêtre, mathématicien et philosophe.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :